En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 1 heure 29 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 2 heures 50 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 4 heures 4 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 4 heures 41 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 7 heures 44 sec
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 7 heures 48 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 8 heures 29 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 9 heures 9 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 9 heures 11 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 2 heures 15 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 3 heures 24 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 4 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 5 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 7 heures 38 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 8 heures 1 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 9 heures 9 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 9 heures 12 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
En danger

Coronavirus : l’angoisse des assureurs face à leur trésorerie

Publié le 21 mars 2020
L'épidémie de coronavirus et le confinement général mettront-ils les assureurs en position délicate, voire difficile, voire périlleuse ? Nous avons, avec Tripalio (site spécialisé dans l'information sociale) et le Courrier des Stratèges, mené l'enquête durant cette première semaine de confinement auprès des acteurs du marché.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'épidémie de coronavirus et le confinement général mettront-ils les assureurs en position délicate, voire difficile, voire périlleuse ? Nous avons, avec Tripalio (site spécialisé dans l'information sociale) et le Courrier des Stratèges, mené l'enquête durant cette première semaine de confinement auprès des acteurs du marché.

Il est évidemment encore un peu tôt pour savoir jusqu'où l'épidémie de coronavirus atteindra le marché. Mais on peut aujourd'hui pressentir un effet de ciseau qui sera compliqué à gérer. 

Coronavirus et télétravail

D'une manière générale, la numérisation des procédures a permis à tous les assureurs de basculer sans difficulté dans un télétravail généralisé. Cette procédure concerne la totalité des services, y compris les plate-formes de gestion qui continuent à fonctionner grâce à la mise en place, ces dernières années, d'espaces numériques de relation avec les assurés. 

De façon surprenante, les plus petits acteurs semblent parfois éprouver plus de peine à réaliser ce basculement. Si un courtier gestionnaire comme GEREP explique continuer le travail comme avant, ailleurs, les collaborateurs semblent moins informés sur la façon dont leur structure a réagi à la crise, et les difficultés managériales percent. Certains directeurs généraux n'ont pas pris le temps d'expliquer à chacun comment l'entité poursuivait son activité, et le cloisonnement ne facilite pas une vision claire des opérations. 

Des présences ponctuelles et marginales

Dans tous les cas, en termes de fonctionnement, le confinement a un impact limité. Certains avaient conservé bien au chaud leur plan de continuité hérité de l'épidémie de SRAS et l'ont simplement mis en oeuvre. Ponctuellement, là où tout n'est pas numérisé, des équipes réduites viennent travailler pour gérer les procédures papier. 

C'est par exemple le cas chez Malakoff où les opérations en retraite complémentaire et en prévoyance font l'objet d'une présence réduite et parfaitement opérationnelle. Là encore, les assurés n'ont facialement rien à craindre. Les retraites seront payées et les prestations aussi. 

Quand il le faut, les petites structures s'organisent pour mettre la main à la pâte. Rares sont ceux qui n'assureront pas la gestion du courrier pendant la crise, même si beaucoup préviennent que celui-ci sera traité avec un retard exceptionnel. Parfois, ce sont les dirigeants eux-mêmes qui ont prévu de réceptionner le courrier et de le scanner pour permettre le traitement à distance. 

Des angoisses grandissantes sur la trésorerie

Ce qui pose problème ne tient pas à l'organisation du travail, mais aux craintes sur la trésorerie. Partout, l'inquiétude monte face à la cessation matérielle d'activité chez les clients assurés. Pourront-ils payer leurs appels de prime ? Feront-ils face à la crise cataclysmique qui s'annonce ? 

Visiblement, certains assureurs commencent déjà se faire tirer l'oreille pour décaisser les sommes dues dans les temps. On nous cite le cas d'un grand assureur de la place qui ne semblait pas presser de verser les trois mois de salaire de remplacement à un indépendant, alors même que le sinistre était survenu bien avant la crise du coronavirus. 

Plus globalement, les réseaux sentent la pression forte des entreprises qui exigent la mise en oeuvre de la garantie de perte d'exploitation. Par les temps qui courent, expliquer à un chef d'entreprise que son contrat exclut les pandémies n'est pas chose facile. À tel point que plusieurs fédérations, emmenées par la CPME, font un siège probablement victorieux auprès du gouvernement pour obtenir gain de cause. 

Dans l'hypothèse où cette garantie serait déclenchée de force, beaucoup redoutent le coût global de la mesure, qui risque de vilainement plomber les comptes... 

En toile de fond, l'angoisse sur l'assurance-vie

Dans cet ensemble peu encourageant, l'effondrement des marchés financiers suscite de nombreuses angoisses. La perspective de demandes de rachat de contrat en assurance-vie glace le sang des assureurs, à un moment où les spreads regagnent du terrain et où la remontée des taux pointe le bout de son nez. Alors que les banques ont obtenu un allègement de leurs exigences en matière de liquidité et de fonds propres, les assureurs sentent bien qu'après un automne difficile, le pays entre dans la saison de tous les dangers. 

D'une manière générale, les semaines qui arrivent font peser une menace sérieuse sur ces exigences en matière de fonds propres. Beaucoup d'acteurs entrent, et le savent très bien, dans une zone totalement inconnue. Sur ce point, la communication très large menée par la CNP sur sa solidité financière n'a pas manqué à la fois d'inquiéter et d'interroger l'ensemble du petit monde de l'assurance. 

Et les managers retiennent leur souffle

Dans notre tour de table, nous avons donc perçu l'inquiétude des salariés, et l'inquiétude encore plus grande du management, confronté à la difficile équation du respect des règles en matière de solvabilité. Beaucoup sont désormais suspendus à quelques moments-clés. Fin mars, les assureurs feront les comptes des défauts de paiement chez leurs clients. Officiellement, ces défauts n'entraîneront pas de résiliation immédiate. Mais l'ampleur du phénomène est encore inconnue et certains craignent le pire. 

D'un autre côté, le bras de fer avec la CPME sur la perte d'exploitation pourrait constituer une dangereuse prise à revers. Dans l'hypothèse où la sinistralité devait grimper rapidement, nul ne sait où aboutira cette trajectoire inattendue. Mais c'est un peu le serpent qui se mord la queue : trop de défaillances d'entreprise plomberait durablement les portefeuilles souvent chèrement acquis. Trop de perte d'exploitation plomberait la solvabilité des assureurs. 

De deux maux, choisissons le moindre... 

Certains acteurs particulièrement affaiblis ?

Des rumeurs courent dans cet univers à haut risque. Certains grands acteurs du marché seraient moins solides qu'ils ne le disent. Des arbitrages douloureux, auxquels les salariés s'attendent, pourraient intervenir. La perspective de plans de départ plus ou moins brutaux est évoquée. Pour d'autres, des difficultés de trésorerie se profilent, obligeant peut-être à des demandes de nationalisation très rapide. 

Incontestablement, la première quinzaine d'avril sera décisive pour le secteur. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires