En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

03.

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

04.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

05.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

06.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

07.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

06.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Calendrier électoral
Présidentielle 2022 : EELV décide de repousser la désignation d’un candidat après les régionales
il y a 2 heures 44 min
light > Culture
Icône du théâtre et du cinéma
Mort de l'acteur Michael Lonsdale à l'âge de 89 ans
il y a 4 heures 36 min
pépites > Justice
ENM
Eric Dupond-Moretti propose l'avocate Nathalie Roret pour diriger l'Ecole nationale de la magistrature
il y a 6 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Bananas (&Kings)" de Julie Timmerman au Théâtre de la Reine blanche : une pièce courageuse et engagée, qui nous adresse un avertissement sans frais

il y a 7 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le métier de mourir" de Jean-René Van Der Plaetsen : spécial rentrée littéraire, un avant-poste confiné en territoire hostile. Le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 7 heures 53 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

La Chine plus forte que le Covid. La France et les autres, au garde-à-vous

il y a 8 heures 20 min
pépites > Politique
Bérézina
Déroute de la République en Marche au premier tour des élections législatives partielles
il y a 9 heures 43 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 10 heures 42 min
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 11 heures 21 min
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 11 heures 56 min
light > Culture
Bilan inquiétant
Journées du patrimoine : la fréquentation en net recul suite à l'impact de la crise sanitaire
il y a 3 heures 49 min
pépites > Santé
Briser les chaînes de contaminations
Coronavirus : de nouvelles mesures de restrictions vont être appliquées à Lyon
il y a 5 heures 6 min
pépites > Société
Annonces
Emmanuel Macron présentera sa stratégie de lutte contre les "séparatismes" le 2 octobre prochain
il y a 7 heures 9 min
pépites > International
Argent sale
« FinCEN Files » : l'argent sale et les grandes banques mondiales
il y a 7 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Détour" de Luce D'Eramo : survivre et revenir de l’enfer, un témoignage poignant, un livre rare

il y a 8 heures 2 min
pépites > Social
Paradoxe
La Métropole du Grand Paris est marquée par de fortes inégalités sociales qui ont augmenté
il y a 8 heures 39 min
décryptage > Economie
Evolution de l'épidémie

COVID-19 : les derniers chiffres en France ne sont pas bons. Nous allons le payer

il y a 10 heures 11 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 12 heures 26 min
© Isabel INFANTES / AFP
© Isabel INFANTES / AFP
Exemples britannique et néerlandais

L’immunité est-elle la solution pour combattre le Coronavirus ?

Publié le 19 mars 2020
Le Royaume-Uni a choisi la voie de l’immunité collective afin de répondre à la crise provoquée par le COVID-19. Obtenue par un vaccin ou par contraction, l’immunité est une solution mais rien n’indique que celle-ci est celle à suivre.
Christopher Payan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christopher Payan est virologue au CHU de Brest et professeur à la faculté de médecine de l'université de Bretagne Occidentale (Brest).Il est l'un des auteurs de Mini manuel de microbiologie (Editions Dunod)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Royaume-Uni a choisi la voie de l’immunité collective afin de répondre à la crise provoquée par le COVID-19. Obtenue par un vaccin ou par contraction, l’immunité est une solution mais rien n’indique que celle-ci est celle à suivre.

Atlantico.fr : Les États-Unis viennent de démarrer l’essai clinique d’un vaccin contre le coronavirus cette semaine. Va t-il être la solution miracle que nous attendons tous dans cette lutte face au virus ?

Christopher Payan : La mise en place d’un vaccin vise à protéger les sujets à risque de développer une infection sévère avec syndrome respiratoire aigue à l’origine de décès, ce vaccin doit permettre la production d’anticorps protecteurs contre le virus du COVID-19. Cette immunité post-vaccinale comme l’immunisation collective (par infection naturelle de la population) n’est envisageable dans la durée que si le virus ne varie pas trop. Or les coronavirus qui sont des virus à ARN comme la grippe, sont connus pour faire des mutations et des recombinaisons de leur génome. Cependant, les souches qui circulent actuellement sur tous les continents présentent une homologie de séquence de 99,99% (Wang et al, J. Med. Virol, 13 mars 2020). Le vaccin à l’essai peut donc espérer protéger contre toutes les souches circulantes. Par contre, ces souches n’ayant qu’une homologie de 79% avec le SARS Cov 2003 et de 50% avec le MERS Cov 2012, il y a donc peu de chance que l’on ait une protection croisée pour ces différents virus.

Le Royaume-Uni puis les Pays-Bas viennent de choisir l’immunité collective comme moyen de prévention et de bataille. Ce moyen de faire la guerre est-il efficace à 100 % ? Ne risque t-il pas de laisser sur le côté de nombreuses personnes ? 

Concernant l’immunité naturelle acquise après une infection COVI-19, il y a un article intéressant de Thevarajanet al publié dans Nature Medecine du 16 mars dernier indiquant une immunisation à partir de J7 jusqu'à J20 chez une femme de 47 ans ayant développé une infection modérée et en lien avec la guérison. Cependant, cette étude ne peut pas montrer que cette immunisation reste pérenne (il faudrait l'étudier sur une plus longue période!). Les auteurs rappellent que l'immunisation est temporaire avec la grippe et le rhume ainsi que les autres coronavirus, donc à priori pas de protection prévisible sur le long terme. Concernant l'immunisation collective, ils rappellent qu'il faudrait pouvoir immuniser 70% de la population pour y parvenir et ainsi protéger les personnes à risque non immunisées, il y a peu de chance que la Grande-Bretagne et les Pays-Bas qui suivent cette stratégie y parviennent et auquel cas obtenir la protection des sujets à risque. Il leur faudra donc maintenir le confinement des personnes à risque jusqu’à obtenir l’immunisation de 70% de leur population, avec le risque de voir sortir ces personnes de leur confinement dans une population largement contaminée. Il faut donc réduire autant que possible la diffusion du virus et attendre l'arrivée du vaccin pour les sujets à risque!

En Corée du Sud, un patient déjà atteint du virus l’a attrapé une seconde fois. L’immunité garantit-elle une protection face aux mutations du virus  ?

L’immunité acquise ne garantit aucune protection en cas de mutation du virus, ce qui explique que l’on peut refaire une grippe chaque année. Elle garantit une protection si le virus reste suffisamment stable, c’est le suivi de la souche circulante actuelle qui permettra de le dire. La situation de ce cas en Corée est encore peu décrite à ce jour parmi tous les cas infectés et guéris (près de 98%) mais il nous faut encore un peu attendre si d’autres cas similaires apparaissent. Il faut aussi s’assurer quand cela se produit qu’il s’agisse bien de souche mutée du COVID-19. Cette description permettra de savoir si on peut compter sur une immunité collective et sur une immunité post-vaccinale pour se protéger à terme de ce virus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 20/03/2020 - 13:01
Chez les insoumis,
on reconnaît la nécessaire "immunité de groupe", stratégie sans doute coûteuse en nombre de victimes,
on reconnaît le coût social et économique à fermer les frontières, ce qui est évident,
mais on se demande pas chez les communistes ce que représente un "coût".
https://www.youtube.com/watch?v=QwFKTE7XfEw
Ganesha
- 20/03/2020 - 09:50
Évidence
Certaines évidences sont tellement pénibles à accepter qu'il fait partie de la nature humaine de beaucoup ''tourner autour du pot'' pour essayer de les contester le plus longtemps possible !
Seuls de très rares pays, comme la Corée du Sud disposaient du matériel nécessaire (masques, gel, test, respirateurs) et pouvaient choisir une stratégie différente.
Il est incontestable que 70% de la population mondiale va être infectée.
Et pour la France, comme la quasi totalité des autres nations, le confinement est le seul moyen disponible pour limiter une mortalité... catastrophique !
max33
- 19/03/2020 - 23:58
Diagnostiquer et traiter, c'est cela la médecine moderne.
Nos amis britanniques et néerlandais vont tomber de haut quand le nombre de cas et d'hospitalisations va monter en flèche chez eux.
On sait fabriquer des tests, et on connait le traitement (voir l'IHU Méditerranée Infection), il faut que les politiques prennent d'urgence les décisions qui s'imposent et qui seules permettront de désengorger les hôpitaux.