En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 14 heures 5 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 15 heures 26 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 16 heures 40 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 17 heures 17 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 19 heures 36 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 20 heures 24 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 21 heures 5 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 21 heures 45 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 21 heures 47 min
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 14 heures 51 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 16 heures 47 sec
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 17 heures 7 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 18 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 20 heures 14 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 20 heures 37 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 21 heures 45 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 21 heures 47 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 21 heures 48 min
Résister la famille

Coronavirus : Comment faire pour résister en famille dans un espace confiné

Publié le 16 mars 2020
La propagation du coronavirus peut entrainer très rapidement une hausse du télétravail afin d'échapper à l'infection. Thérèse Hargot-Jacob et Pascal Neveu nous explique comment faire pour affronter sa famille dans un espace confiné.
Pascal Neveu est directeur de l'Institut Français de la Psychanalyse Active (IFPA) et secrétaire général du Conseil Supérieur de la Psychanalyse Active (CSDPA). Il est responsable national de la cellule de soutien psychologique au sein de l’Œuvre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thérès Hargot est une philosophe et sexologue qui intervient dans les milieux scolaires depuis une dizaine d'année. Elle a publié en 2016 aux éditions Albin Michel "Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque)".
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Neveu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal Neveu est directeur de l'Institut Français de la Psychanalyse Active (IFPA) et secrétaire général du Conseil Supérieur de la Psychanalyse Active (CSDPA). Il est responsable national de la cellule de soutien psychologique au sein de l’Œuvre...
Voir la bio
Thérèse Hargot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thérès Hargot est une philosophe et sexologue qui intervient dans les milieux scolaires depuis une dizaine d'année. Elle a publié en 2016 aux éditions Albin Michel "Une jeunesse sexuellement libérée (ou presque)".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La propagation du coronavirus peut entrainer très rapidement une hausse du télétravail afin d'échapper à l'infection. Thérèse Hargot-Jacob et Pascal Neveu nous explique comment faire pour affronter sa famille dans un espace confiné.

Atlantico: Ce n'est pas la même chose de se voir 2h le soir et les week-ends, et d'un coup passer toute la semaine dans le même appartement. Le choc est parfois très rude, c'est le cas de certains retraités; comment (ré)apprendre à vivre ensemble ?

Thérèse HARGOT-JACOB: Quelle belle occasion de pouvoir se retrouver et de prendre du temps ensemble !

Il y a du temps gratuit, du temps qui ne sert à rien, on est ensemble mais on ne fait rien de spécial, on est côte à côte, on peut travailler l'un à côté de l'autre. Mais il y a aussi des temps de qualité : parfois on passe beaucoup de temps ensemble. Il faut distinguer le temps quantitatif du temps qualitatif, où on est vraiment en connexion l'un envers l'autre. Parfois on a cette croyance de dire : la seule chose qui compte, c'est du temps qualitatif dans la relation de couple. On a la même chose par rapport aux enfants. On dit que ce qui compte c'est de passer des moments de qualité avec ses enfants, pas la quantité. Moi j'aurais tendance plutôt à prêcher les deux, de dire que la qualité est très importante, évidemment, mais la quantité aussi : c'est-à-dire aussi de passer du temps ensemble au quotidien, dans la simplicité du quotidien, ce qui permet de garder du lien.

A l'inverse, il y a ceux qui disent : "On passe beaucoup de temps ensemble, mais on n'est pas en connexion. On n'est pas en lien". Et on peut passer beaucoup de temps ensemble, tous les deux dans le lit par exemple, en train de regarder nos écrans, on n'est pas en connexion. Donc quels sont les moments où nous sommes vraiment "connectés" l'un à l'autre ? Je prends le mot "connecté", il n'est pas très joli mais en même temps il parle bien. Et ce qui est intéressant, c'est que ce mot "connexion" est utilisé pour des moyens qui nous permettent, comme le portable, d'aller sur les réseaux sociaux pour faire plein de choses, et qui ne sont en fait pas des vrais moments de connexion, de relations interpersonnelles véritables. On parle aussi du "droit à la déconnexion" dans le monde du travail, et en fait on devrait plutôt dire le "droit à la connexion" avec les gens autour de soi. On a le droit de déconnecter avec ses outils numériques pour être vraiment connecté avec son épouse, ses enfants, son mari, avec les gens qui nous entourent. Et donc peut-être reréfléchir à cette question connexion/déconnexion parce qu'on est dans une grande confusion là, on voit qu'on a beaucoup de mal à vivre ensemble.

Pensez-vous que des mesures d'urgences prises en vue du coronavirus, telles que le télétravail ou même le confinement puissent entrainer une hausse de rupture des ménages ?

Thérèse HARGOT-JACOB: C'est drôle parce que vous vous dites ça, et moi la première chose qui m'est venue, c'est qu'on va avoir une hausse de la natalité ! Peut-être que les gens vont enfin se remettre à faire l'amour et à faire des bébés ! Donc on pourrait imaginer les deux : on pourrait imaginer à la fois, pour certains, que dans ce temps-là de confinement, ils aient davantage le temps de faire l'amour, et donc peut-être on pourrait voir même une courbe démographique, ce serait hyper intéressant de l'observer dans quelque temps. Il pourrait se passer ça : pour certains couples qui s'aiment, qui ne passent pas de temps ensemble, qui ne se rencontrent pas au quotidien, avoir la joie de se retrouver l'un et l'autre. Et pour certain ce sera le contraire : c'est-à-dire qu'avec la proximité du confinement ils peuvent exploser, et que tout ce qui est agaçant quand on n'a pas pris le temps d'être ensemble et d'être l'un en face de l'autre peut être très dur, parce que très confrontant.

Quand il y a des difficultés dans la relation, on va chercher à mettre en place des stratégies d'évitement, c'est-à-dire des façons d'éviter le face-à-face avec l'autre. Donc une stratégie d'évitement, c'est par exemple le travail : je vais travailler tard, très tard ou je vais en faire un peu plus, ça me permet de ne pas être dans mon couple quand mon couple est un lieu où je ne suis pas très bien. Une autre fuite de la relation, c'est les amitiés, aller au match de foot, aller voir tel concert, partir, et finalement tous nos loisirs et nos activités peuvent parfois aussi être des façons de fuir la relation.

Alors là, comme on risque d'être confiné chez soi, on ne peut plus fuir. Et donc on va devoir se mettre dans ce face-à-face. Ça peut être très confrontant, surtout si on n'a pas les clés pour savoir comment gérer ce face-à-face. Et peut-être que certains vont enfin se confronter aux vraies difficultés de leur relation. Ça peut faire que les choses explosent, et peut-être que ce n'est pas si mal aussi d'être dans un instant de confrontation. Après, il existe aujourd'hui des moyens de gérer ces difficultés : il y a des thérapeutes, il y a des personnes qui accompagnent pour transformer le plomb en or, pour transformer ces conflits en sources de choses positives pour la relation, mais ce qui est sûr, c'est que toutes ces stratégies d'évitement qu'on a pu mettre en place ne vont plus trop marcher avec le coronavirus. Et peut-être conscientiser que parfois, toutes ces choses qui ont aussi des parts positives : travailler, voir des amis, aller faire du sport…, nous éloignent de nos problèmes de couple.

C'est l'heure d'offrir à tout le monde le livre des Cinq langages de l'amour de Gary Chapman ?

Thérèse HARGOT-JACOB: Exactement, il y a vraiment l'histoire des cinq langages, et puis c'est aussi de comprendre qu'il y a des choses qui vont nous faire souffrir dans la relation, et que ce qu'on a tendance à faire c'est fuir cette souffrance. Et une façon de fuir cette souffrance, c'est qu'on va essayer de fuir la relation, et chacun a ses techniques : les écrans, le sport, le travail, les coups de fil avec les amis pendant des heures, les séries.. qui font qu'à un moment je m'évade et je sors de la relation.

Ce qui est important de comprendre, c'est que quand je fais ça, j'essaye de m'éviter de souffrir, je souffre qu'on ne soit pas bien dans notre relation et d'avoir conscience qu'en faisant ça je vais repousser le problème. Il va y avoir des conséquences sur ma relation si je la fuis, sur mon conjoint, sur mes enfants… Et de prendre conscience de ça et qu'au lieu d'être dans la fuite, de se confronter aux choses qui sont difficiles et d'imaginer une autre façon de dépasser les difficultés de couple. Et une autre façon parfois c'est de les nommer, et de trouver des solutions ensemble pour être mieux dans la relation.

Donc moi je trouve ça génial cette histoire de coronavirus. C'est une magnifique opportunité pour les couples, et même, les difficultés sont une opportunité de voir ses difficultés et de se demander ce qu'on va en faire.

Si l’on connaît l’impact que peut avoir le coronavirus sur la vie de couple, alors que les écoles seront fermées dès ce lundi et tous les lieux “non indispensables à  la vie du pays” ont fermé ce samedi à minuit, comment gérer au mieux cette période de confinement pour qu’elle n’impacte pas négativement la vie de la famille ?

 

Pascal NEVEU: Toute épidémie voire pandémie impacte considérablement notre vie.
Elle réveille différentes angoisses comme celle liée inconsciemment à la mort, à notre santé (pour celles et ceux impactés avec des souffrances respiratoires par exemple), à la vie sociale (amicale et professionnelle) car se retrouver du jour au lendemain sans échange a des répercussions, figeant et ramenant notre vie à un virus agressif et mortel.

Vivre confiné sans « espace de respiration » nous renvoie aux mêmes exemples que vivre à plusieurs sur un voilier, vivre dans maison de la télé-réalité où les personnalités s’expriment et s’affrontent dans leurs affirmations, leurs complexités identitaires.
Nous sommes des êtres sociaux mais nous avons besoin de souffler, de vivre des moments « d’isolement » comme un enfant qui digère et assimile sa journée.
À la seule différence que le confinement nous renvoie à la notion d’emprisonnement, de privation de libertés.
C’est notamment un phénomène observé dans le milieu carcéral, mais aussi animal... pouvant réveiller des comportements et pulsions du registre de la survivance.
Aussi, des mots, des gestes peuvent fuser. Tout comme des comportements inattendus reflétant le désir et la soif de se sentir libres.

Même si un couple est uni par un « anneau sacré », il n’en reste pas moins qu’une vie ne se gangrène pas à la famille.
Nous composons avec une vie professionnelle, sociale et affective.
Ce tryptique facilite une harmonie essentielle de notre identité qui n’existera plus pendant la période de confinement.

De plus le comportement qui vise à stocker les produits de première nécessité ont pointé du doigt que par exemple les rayons de préservatifs n’ont pas été dévalisés. On aurait pu imaginer que dans un scénario de film hollywoodien digne d’une fin du monde des réflexes de plus grande expression sexuelle auraient émergé.

La pulsion de vie (éros) et la pulsion de mort (thanatos) s’affrontent normalement mais les différentes angoisses permettent visiblement à thanatos de l’emporter.

Pour un couple et une famille le confinement ne permet pas de vivre un moment de récréation ou de vacances.
Car le contexte est plus anxiogène.



Si l’on s’intéresse plus particulièrement aux enfants, quels conseils pouvez-vous donner aux parents en télétravail qui doivent gérer travail et enfants ?

Pascal NEVEU: Même si un enfant a quelques connaissances des concepts de vaccinations et de grippe, rhumes... même si leur état de santé est moins immunosensible... le fait de se retrouver en confinement, dans une systémique familiale différente de l’ordinaire pendant plusieurs semaines, avec une forte médiatisation et donc une plus forte observation des comportements parentaux, de leurs discours... peut provoquer un état d’anxiété plus important.

Aussi il est important que des échanges et explications aient lieu au sein des familles, entre parents et enfants.
Répondre au question, tenir un discours pédagogique rassurant sans cacher la vérité (les enfants entendent le nombre de morts en France et dans le Monde) est une façon de ne pas laisser trop de places à certains fantasmes anxiogènes.

Tout est question d’âge et de capacité intellectuelle à comprendre ce qu’est la maladie, une épidémie et la mort.

La parole doit être la plus ouverte possible à travers un discours accessible. L’enfant doit se sentir libre de poser toute question et d’exprimer ses émotions.

De même l’accès aux réseaux sociaux semblerait important à surveiller.
Car confiné chez soi, en dehors la radio ou la télévision, ils restent des liens avec le monde extérieur auquel nous n’avons plus accès, et donc sources de fake news, et d’autres formes d’angoisses réveillant une composante paranoïde que nous portons tous en nous, a des degrés différents.

De plus la gestion des enfants alors que les adultes doivent travailler dans un autre lieu que leurs habitudes ordinaires peut générer des conflits, agacements... entre enfants et adultes, mais aussi entre les parents.
Il faut donc établir de nouvelles règles de conduites et de comportements... car le temps est long pour les uns et les autres.

Il paraît donc fondamental de manier au maximum la sagesse et la prudence dans ce contexte particulier.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

06.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
assougoudrel
- 16/03/2020 - 16:58
Je préférerais les conseils d'un
sous-marinier.