En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

03.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

07.

Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 39 min 5 sec
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 2 heures 1 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 3 heures 8 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 4 heures 14 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 4 heures 45 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 5 heures 22 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 5 heures 38 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 6 heures 38 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 1 heure 23 sec
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 2 heures 58 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 3 heures 22 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 3 heures 54 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 4 heures 25 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 5 heures 2 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 5 heures 31 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 6 heures 49 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 7 heures 36 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Tribune

« Monsieur le président, médecins, nous vous demandons le report des élections municipales »

Publié le 14 mars 2020
Spécialistes de santé publique, urgentistes, réanimateurs, anesthésistes ou responsable de centre de prévention des infections, une quinzaine de médecins demandent à Emmanuel Macron de prendre la mesure de la situation sanitaire à laquelle ils sont confrontés. Une seule méthode pour enrayer la progression de l'épidémie : la réduction drastique des interactions sociales. Il en va de la capacité de notre système de santé à traiter les malades atteints par le Covid-19. Et de la vie de très nombreux Français ! Avec les rédactions de GlobalGeoNews, Atlantico et Sud radio.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Spécialistes de santé publique, urgentistes, réanimateurs, anesthésistes ou responsable de centre de prévention des infections, une quinzaine de médecins demandent à Emmanuel Macron de prendre la mesure de la situation sanitaire à laquelle ils sont confrontés. Une seule méthode pour enrayer la progression de l'épidémie : la réduction drastique des interactions sociales. Il en va de la capacité de notre système de santé à traiter les malades atteints par le Covid-19. Et de la vie de très nombreux Français ! Avec les rédactions de GlobalGeoNews, Atlantico et Sud radio.

Monsieur le Président de la République,

 

Nous avons bien compris les enjeux juridiques, mais au vu de la situation exceptionnelle, il nous semble indispensable de repousser les élections dans une démarche de protection de la santé et de la vie de chacun de nos concitoyens.

 

Confronté à une pandémie exceptionnelle, dont la diffusion et la gravité ont surpris le monde entier, vous avez proposé des mesures de protection essentielles pour la maîtrise du phénomène COVID-19. 

Actuellement, nos structures de santé sont en tensions maximales, alors que l'épidémie n'en est qu'à son début. 

Dans ce contexte, la mise en place le jour des élections des mesures barrières de prévention de la transmission du SARS-CoV-2, nous semble utopique et génératrice d'effets collatéraux.

 

En effet :

 

•         Le contrôle des distances entre les personnes est complexe à mettre en œuvre, que ce soit dans un bureau de vote ou à l'extérieur. Les élections sont un moment de convivialité, potentiellement génératrices de regroupements.

•         L'observance de l'hygiène des mains par les votants et membres du bureau de vote, parait illusoire. Le port de masque en population générale est inutile, excepté pour les personnes présentant des signes d'infections respiratoires, lorsqu'elles sont en contact avec d'autres personnes. 

•         La désinfection systématique des surfaces, bien que secondaire dans le mode de transmission du virus, est impossible.

 

Les modes de contamination ne sont pas encore bien compris, les données actuelles de la science décrivent une capacité du SARS-CoV-2 à sediffuser par l'intermédiaire de personnes porteuses ne présentant pas ou peu de symptômes. C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles vous avez pris les décisions aussi cruciales que lalimitation des regroupements et la fermeture des écoles et universités. 

Le maintien des élections est un mauvais signal pour la population par rapport à la sévérité de cette pandémie, seul les pays ayant pris des mesures importantes de confinement ont limité ce fléau.

Par ailleurs, les personnes âgées de plus de 60 ans présentent un risque majeur de formes sévères de la maladie. Il convient donc de ne pas les exposer au risque COVID-19, qu'ils soient votant ou membre du bureau de vote, en toute cohérence avec les autres décisions que vous avez prises pour cette tranche de la population.

 

Monsieur le président de la République, dans ce contexte, il nous semble indispensable de repousser les élections dans une démarche de protection de la santé de chacun de nos concitoyens. 

 

Ne pas le faire reviendrait à exposer davantage les Français à ce danger.

 

Nous ne sommes en effet qu'au début de cette épidémie. 

 

Dès à présent, la prise de décisions fortes et cohérentes doit nous permettre de ralentir la dynamique épidémique et de maintenir les capacités et performances du système de santé français à soigner les malades, tout en préservant la sécurité des professionnels.

 

Monsieur le Président de la République nous vous remercions de l'attention que vous porterez à cette démarche, qui est celle de professionnels de médecine seulement soucieux de la santé et de la vie de leurs concitoyens.

 

 

Marion FAGES,  Médecin  de santé publique, APHP Sorbonne Université, Paris.

Laure ROUX, Médecin, PH d’hygiène hospitalière CHU Nîmes.

Stéphanie GIBERT, Anesthésiste réanimatrice, Groupe hospitalier Saint Vincent, Strasbourg.

Florent LAVERDURE, Réanimatrice, Hôpital Marie Lannelongue, Paris.

Catherine PILORGE, Réanimatrice, Hôpital Marie Lannelongue, Paris.

Christian BENGLER, Réanimateur, Responsable de la cellule qualité CHU Nîmes.

Gabriel BIRGAND, Responsable du centre de prévention des infections associées aux soins des Pays de la Loire, Nantes. 

Docteur Olivier MARES, Médecin, Nîmes.

Arnaud DUPEYRON, Médecin Rééducateur, Nîmes.

Pierre Luc MAERTEN, Urgentiste, Chef de service du SAMU du CH d’Arras.

Emilie GALANO, Médecin Rééducateur, Nîmes.

Priscilla AMARU, Réanimatrice, Hôpital Marie Lannelongue, Paris.

Frédéric PELLAS, Médecin Rééducateur, Nîmes.

Jean Yves LEFRANC, Réanimateur, Nîmes.

Thibault GENTIL, Anesthésiste réanimateur, Groupe hospitalier Saint Vincent, Strasbourg.

Guy-André Pelouze – chirurgien des Hôpitaux Perpignan

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (43)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 16/03/2020 - 21:15
Et c'est parti pour un 2e tour !
Difficile d'arrêter un train en marche : il faut deux secteurs ! Et s'il est TGV, j'vous dis pas !
Bon on va voir comment le gouvernement voudrait contourner la loi...
2bout
- 16/03/2020 - 12:12
JBL,
Comment rendre un confinement "familial" efficace quand vous avez des enfants que l'on ne peut enfermer même pas une journée entière alors qu'il faudrait le faire pendant des semaines ou des mois ? Et pour votre alimentation, allez-vous utiliser une imprimante 3D ou vous faire livrer de la nourriture commandée par correspondance et vous la faire livrer par un drone ?
Quand certains dénoncent le manque de moyens des services de santé, les mêmes font tout pour en disposer de moins encore.
JBL
- 16/03/2020 - 11:09
C'est vraie
La connerie on ne sait généralement pas comment la prendre, surtout quand elle a 2 bouts. Et comme en 1940, on voit déjà ressortir les Ténardiers. Ah le fric, le fric. Les Suisses ont dit, nous sommes riches, les citoyens d'abord. En France, on pipote, on fait croire que ! Il faut lire de dernier arrêté du 15 mars. Tout, à peu près reste ouvert, pendant que les allemands ferment les frontières. Mais c'est toujours pareil. Tout est dérisoire, sauf quand vous voyez des gens autour de vous, qui se retrouvent à l'hôpital et en réa....dont un déjà ne pourra pas ressortir.