En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 1 heure 1 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 1 heure 57 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 3 heures 13 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 3 heures 30 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 4 heures 19 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 5 heures 8 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 5 heures 26 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 6 heures 31 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 7 heures 2 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 7 heures 58 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 1 heure 45 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 2 heures 35 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 3 heures 19 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 3 heures 48 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 4 heures 39 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 5 heures 12 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 5 heures 56 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 6 heures 39 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 7 heures 34 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 8 heures 12 min
© ALBERTO PIZZOLI / AFP
© ALBERTO PIZZOLI / AFP
Économie

BCE : Christine Lagaffe, l’anti Draghi

Publié le 14 mars 2020
La Française, ancienne ministre de l'Économie de Nicolas Sarkozy, mène une politique à la tête de la Banque Centrale Européenne très différente de celle de son prédécesseur, l'italien Mario Draghi.
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Arvernes sont un groupe de hauts fonctionnaires, de professeurs, d’essayistes et d’entrepreneurs. Ils ont vocation à intervenir régulièrement, désormais, dans le débat public.Composé de personnalités préférant rester anonymes, ce groupe se veut l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Française, ancienne ministre de l'Économie de Nicolas Sarkozy, mène une politique à la tête de la Banque Centrale Européenne très différente de celle de son prédécesseur, l'italien Mario Draghi.

La Banque Centrale Européenne, lors de son Conseil des Gouverneurs du 12 mars, a annoncé un plan massif de soutien à l’économie de la zone euro. En particulier, les banques, via une ouverture par la BCE de facto sans limite de ses « opérations ciblées de refinancement à long terme » (TLTRO), vont se faire rémunérer 75bp par la banque centrale pour tous leurs prêts à l’économie. Par le jeu de différentes suspensions des règles prudentielles annoncées simultanément par le superviseur unique de la BCE (SSM), près de 800 milliards d’euro de capital va être libéré dans les bilans bancaires, également en vue de faciliter les prêts aux entreprises et aux particulier. Enfin, une enveloppe de 120 milliards d’euro a été ouverte, afin de continuer à monétiser les dettes publiques, et également de pouvoir acquérir tout titre privé ou public que la BCE jugera bon d’acquérir afin de soutenir la liquidité sur les marchés.

 

Cette injection de liquidités est certainement la plus importante réalisée par la BCE depuis 2009. Malgré cela, la conférence de presse de Christine Lagarde a déclenché une crise au sein de la crise. Suite aux commentaires de la Présidente, un grave mouvement de panique s’est propagé sur les titres italiens, à la fois dette publique et marché d’actions. Cela au point que le très européiste Président de la république italienne Sergio Matterella (dont on peut souligner qu’il avait en son temps abusé de son pouvoir constitutionnel pour bloquer les ambitions de politique économique de la coalition « GialloVerde » de 5 étoiles et de la Ligue) a émis un communiqué visant Christine Lagarde et déplorant les attaques contre l’Italie au moment où le pays est à genoux, luttant seul contre l’épidémie de Covid-19.

 

En quelques mots prononcés par hasard, et pour se démarquer de son prédecesseur, Christine Lagarde a en effet fait voler en éclats et répudié l’édifice du « Whatever It Takes » de Mario Draghi, rempart contre l’implosion de la zone euro. En 2012, Mario Draghi, par ces trois mots, avait fait comprendre aux marchés que la BCE était prête à tout, à toute création monétaire massive, pour éviter le défaut d’un Etats membre de l’euro, en l’occurrence l’Italie. Basé sur des « Outright Monetary Transactions » qui n’ont aucun fondement dans le mandat de la BCE et n’existent pas dans la réalité, les trois mots du magicien Draghi avaient fait comprendre aux marchés qu’ils perdraient forcément face à la résolution de la banque centrale. Lagarde a fait exactement l’inverse de Draghi, puisqu’elle a expliqué, le 12 mars, qu’il n’était pas dans le mandat de la BCE de réduire les écarts de taux entre Etats membres, les fameux « spreads ». Draghi le magicien, Lagarde la démolisseuse.

 

Christine Lagarde a ainsi montré qu’elle a atteint sa « limite de Peter » en quittant le FMI pour la BCE. FMI qu’elle a d’ailleurs fortement contribué à transformer en « banque mondiale bis », plus préoccupé de gender equality et de green economy que de stabilité financière, sujets qu’elle apporte à présent à la BCE. Elle a de surcroît prouvé que, contrairement à Draghi, elle est l’otage de son Conseil des gouverneurs et en particuliers des faucons récessivistes franco-allemands Weidmann et Villeroy (le plus allemand n’étant pas celui qu’on croît), ce qui laisse présager le pire en matière de révision du mandat de la BCE.

 

Christine Lagarde a démontré qu’elle n’est bien que ce qu’elle semble être, c’est-à-dire une personnalité « people » qui passe son temps en mondanités qu’elle répercute sur ses réseaux sociaux -en lieu et place de considérations sur la politique monétaire et l’économie- et qu’elle manque de profondeur, de « gravitas », de compréhension des implications de ses paroles. Christine Lagarde est un Duisenberg bis, mais un Duisenberg de temps de crise, dont les gaffes et la parole mal maîtrisée aggrave les crises financières au lieu de les calmer.

 

Sa nomination est une erreur de plus à porter au passif de notre Président, Emmanuel Macron. La présidence de la BCE était bien l’enjeu le plus important des chaises musicales à la tête des institutions européennes en 2019. Mais le choix de Christine Lagarde montre une fois de plus le peu de jugement du Président, qui avait pourtant la possibilité de soutenir de nombreux candidats de qualité, y compris français (non, le Gouverneur actuel de la Banque de France n’en fait pas partie). Encore une fois, la mauvaise monnaie a chassé la bonne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 15/03/2020 - 21:03
Ben, Draghi était italien normal qu' il les chouchoute
C.Lagarde ne l est pas et elle vient de passer plusieurs années avec des anglo saxons qui ont un "parlage" beaucoup plus cash que nos rodomontades habituelles . L énorme avantage "on sait où on en est ,on sait où on va "Si ça ne vous convient pas vous n êtes plus fait pour le monde de maintenant ,je le dis en toute sympathie car il nous a fallu apprendre à écraser notre hypocrisie européenne pour survivre à l international . Elle est parfaitement retaillée pour le monde de la finance actuelle ,ses compétences sont reconnues et appréciées, son personnage est salué dans ce monde d hommes qui ne lui a fait aucun cadeau .On ne pouvait pas avoir meilleure chance ,la selection dont vous parlez ne valait pas tripette !
ajm
- 14/03/2020 - 15:50
Rectification
Pardon: " rôle de communicant.... est essentiel... " au masculin.
ajm
- 14/03/2020 - 15:48
Le doigt et la lune.
Les réactions de la FED et de la BOA ont été beaucoup plus fortes et rapides. La communication de Lagarde était une communication officielle et non de buvette et le rôle de COMMUNICANT d'un gouverneur de banque centrale est essentielle, primordiale. On savait que Lagarde n'était pas une spécialiste de la finance comme Draghi mais on pensait qu'elle était une bonne communicante. On l'occurrence le doigt et la lune c'est pareil.