En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

03.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 39 min 46 sec
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 1 heure 27 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 3 heures 5 sec
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Economie
Différence de taille

Le match du plan de relance allemand et français

il y a 4 heures 19 min
décryptage > International
La France en première ligne

Liban : l'Europe portée disparue

il y a 4 heures 19 min
pépites > International
Deuil
Covid-19 : l'Amérique latine est désormais la région avec le plus de morts dans le monde
il y a 21 heures 40 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 57 min 31 sec
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 1 heure 53 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 3 heures 16 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 4 heures 3 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 4 heures 17 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le Français ?

il y a 4 heures 18 min
décryptage > Media
Economie des médias

Tuer les cookies pour sauver le journalisme ? Les très intéressantes leçons venues des Pays-Bas

il y a 4 heures 19 min
pépites > International
Drame
Beyrouth : 158 morts et toujours 21 personnes portées disparues, selon un nouveau bilan
il y a 21 heures 22 min
light > Culture
C'est dans les vieux pots...
"Dirty Dancing" va avoir une suite, avec Jennifer Grey reprenant son rôle de "Bébé"
il y a 22 heures 18 min
© MICHEL EULER / POOL / AFP
© MICHEL EULER / POOL / AFP
Des pleurs à l'Elysée

Nous vous devons la vérité : Marlène Schiappa est belle comme la "Reine des Neiges" et sensible comme "La petite fille aux allumettes"…

Publié le 13 mars 2020
Lors de la Journée internationale des droits des femmes nous avons procédé à notre examen de conscience. Grands sont nos remords d'avoir dit du mal d'elle.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors de la Journée internationale des droits des femmes nous avons procédé à notre examen de conscience. Grands sont nos remords d'avoir dit du mal d'elle.

L'autre mercredi se tenait à l'Elysée un Conseil des ministres. A l'ordre du jour il y avait la célébration du 8 mars qui est aux femmes ce que l'Assomption est à Marie. La parole fut donnée à Marlène Schiappa qui, vu ses fonctions, avait apparemment toutes les qualités requises pour en parler. Elle se lança dans un long et fastidieux laïus sur son bilan.

Très énervé, un abominable misogyne du nom d'Emmanuel Macron l'interrompit et la rabroua : "ce n'est pas ce que j'attendais de vous, merci de revoir votre copie". Marlène Schiappa qui avait pourtant, et jusqu'à maintenant, résisté à toutes les moqueries et à toutes les critiques fondit en larmes.

Tout galant homme se serait levé pour la consoler. Mais pas le goujat machiste qui préside aux destinées de la France. L'horrible personnage resta de marbre. Il fut néanmoins grondé dans l'intimité par sa Brigitte : "Choupinet que tu piétines la Marlène c'est sans doute ton droit. Mais quand même pas à la veille du 8 mars…".

A travers la Secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes, c'est toutes les femmes de France que Macron venait ainsi d'insulter. Qu'il craigne leur courroux et leur vengeance ! Reste qu'elles ont voté pour lui par millions en 2017. Ces créatures immatures ne savaient-elles pas qu'elles apportaient leurs voix à un pervers narcissique, sexiste de surcroît. C'est à se demander si on a bien fait de leur accorder le droit de vote à la Libération.

Un ministre qui avait assisté à la scène cruelle de l'Elysée a tout balancé au Canard Enchaîné. Et c'est comme ça qu'on l'a su. On ignore cependant s'il l'a fait pour fustiger le machisme de Macron ou pour discréditer Marlène Schiappa, incapable de tenir ses nerfs. Observons – et saluons cette nouveauté -qu'elle a remplacé le très galvaudé "un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne " par "un ministre ça pleure et ça ne démissionne pas".

Houspillée sur Twitter pour avoir pleuré alors qu'on pouvait attendre autre chose d'une femme d'Etat, Marlène Schiappa a fait vibrer sur la corde émotionnelle. "Je suis un être humain avec mes émotions et mes sensibilités". C'est la conclusion à laquelle nous voulions parvenir : Marlène Schiappa est un être humain. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Louna
- 14/03/2020 - 20:08
Pas d'accord avec vous
Suis pas choquée par la remarque de Macron et je ne la trouve pas insultante. M. Schiappa doit être grassement payée, normal que son chef soit exigeant sur son travail. Si il juge que ce n'est pas ce qu'il attendait ou avait demandé il le dit. Où est le problème? Nous sommes tous et toutes soumis à une rigueur professionnelle vis à vis de notre employeur. Le monde du travail n'est pas celui des bisounours. Ce qui me choque ce sont ses pleurs. La classe aurait été de défier Macron, de relever la tête avec fierté pas de pleurnicher.
spiritucorsu
- 13/03/2020 - 19:47
Des dents à rayer le parquet.
Personnage sans éthique et sans âme,guidée uniquement par la soif du pouvoir,du paraître et de tous les avantages que confèrent la fonction,tout comme son maître,avec des dents à rayer le parquet.Si les loups en sont à se dévorer entre eux,c'est que la macronie va très mal.Espérons que les électeurs l'auront compris et voudront mettre un terme à ce règne maléfique.
evgueniesokolof
- 13/03/2020 - 15:43
inquiétude
Pas de Ganesha, pas de Bendidons... Forbanova en soins palliatifs....pas de doute, les abonnés d'Atlantico ont été victimes du Coronavirus!!!!Ah ah ils ont ricané sur JMS qui les mettait en garde contre le Brexit! mais le châtiment est arrivé