En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

03.

Macron parle demain soir : pas de déconfinement, mais "un allègement progressif des contraintes"

04.

Alors qu'Emmanuel Macron va s'exprimer ce soir, Jean Castex prévoit "un léger assouplissement au confinement"

05.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 1 heure 37 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 4 heures 38 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 5 heures 29 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 7 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 8 heures 46 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 10 heures 56 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 11 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 12 heures 8 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 12 heures 41 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 2 heures 2 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 5 heures 4 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 8 heures 32 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 10 heures 30 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 11 heures 7 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 12 heures 4 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 12 heures 59 min
© DAMIEN MEYER / AFP
© DAMIEN MEYER / AFP
Fin de règne ?

Quand l’ex-patron de Google demande une aide publique pour que la Silicon Valley ne perde pas la guerre technologique avec la Chine

Publié le 07 mars 2020
L'ombre de la Chine se fait préssente. La Sillicon Valley s'inquiète de perdre sa dominatyion technologique. De manière générale, les occidentaux n'ont plus l'avance qu'ils avaient autrefois.
Jean-Paul Pinte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique. Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille et expert  en cybercriminalité, il intervient en tant qu'expert au Collège Européen de la Police (CEPOL) et dans de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'ombre de la Chine se fait préssente. La Sillicon Valley s'inquiète de perdre sa dominatyion technologique. De manière générale, les occidentaux n'ont plus l'avance qu'ils avaient autrefois.

Est-ce vraiment le rôle de l'Etat que de venir en aide à la Silicon Valley ?

Jean-Paul Pinte :

Le fleuron de la Silicon Valley est bien sûr un territoire à protéger et à développer face à l’arrivée massive de la Chine mais ce n’est pas réellement le rôle de l’Etat. IL y a en effet aussi d’autres sociétés et territoires de développement technologique qui existent dans d’autres régions des USA et qui nécessitent  aussi un soutien quant à leur lancement ou développement de la part de l'Etat.

Sur un terrain comme la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine la situation a pris une nouvelle dimension, Washington sortant l'artillerie lourde dans le secteur des technologies pour tenter de neutraliser Huawei, acteur incontournable des réseaux mobiles, de l’ordinateur quantique et de la 5G en particulier.

C'était le cas jusqu'à ce qu'un rapport du groupe Aspen Cybersecurity fasse état de la montée en puissance de la Chine dans ces domaines. Les technologies américaines pourraient bien perdre leur avantage c’est la seule raison qui imposerait le cas urgent d’une aide de l’Etat.

 L'Europe devrait elle aussi venir en aide à la Silicon Valley menacé ? Dans cette logique l'UE doit-elle revoir sa politique de la concurrence ?  Comment trouver le bon équilibre et faire en sorte que cela soit tout aussi bénéfique à l'Europe qu'aux Etats-Unis ? 

Jean-Paul Pinte : 

L’Europe a aussi ses entreprises, ses startups bien positionnées dans le monde des technologies et de l’Internet.A en écoute cette émission sur France Culture des experts et des politiques, à commencer par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et le président Emmanuel Macron, constatent une grande naïveté de l’Europe face aux ambitions de Pékin, qui se défend de toute volonté hégémonique.L’immense projet des "nouvelles routes de la soie" mis en œuvre par la Chine depuis 2013 semblait avancer silencieusement, à la manière d’un rouleau-compresseur, sans rencontrer de réelle résistance depuis près de six ans. Jusqu’à cette visite de Xi Jinping à Rome, Monaco, Nice et Paris le mois dernier qui, du point de vue des intérêts chinois, apparaît plutôt contre-productive au sens où elle a réveillé un esprit de résistance au sein de la Commission européenne, mais aussi en France et dans une moindre mesure en Allemagne.On voit aussi ici dans cet article aussi comment l’Europe tente de rattraper son retard sur la Silicon Valley dans le domaine de la Technologie.

La Silicon Valley reste la place forte de la tech, mais le centre de gravité se déplace progressivement, selon Eric Lagier, fondateur et associé directeur de ByFounders, un fonds de capital-risque axé sur les pays nordiques.

"La confiance en l'Europe s'accroît, et nous sommes dans un âge d'or de la tech", a déclaré Eric Lagier, dans une interview accordée à Business Insider US. "Il y a dix ans, il fallait aller aux États-Unis pour se développer. Trouver des talents dans la vente de technologies était comme trouver une aiguille dans une botte de foin. Maintenant, le talent est ici, en Europe, et moitié moins coûteux qu'à San Francisco."

De plus en plus, l'approche des investisseurs de la Silicon Valley ne suffira pas, selon Eric Lagier : les investisseurs américains viennent en Europe de temps en temps, ou s'attendent à ce que les entreprises européennes se rendent à San Francisco en avion. Mais la donne a changé : de nombreux investisseurs considèrent les startups européennes comme faisant partie des entreprises les plus performantes de leurs portefeuilles, explique-t-il.

Aider la Silicon Valley tout en développant ses propres géants du numériques est-ce là une solution possible pour l'Europe ? 

Jean-Paul Pinte : 

La domination des géants du Net américains fait peser un certain nombre de menaces sur les Etats d'Europe, les entreprises et les individus. Pour Christophe Le Blanc, président du groupe MBD Technologies, seule l'Union européenne à la taille critique pour les défendre.Loin derrière les géants chinois et américains, l’Union européenne doit agir pour reprendre place dans la révolution numérique, plaide un avis du CESE.

Gafa : et si la concurrence était le problème plutôt que la solution ? un article qui incite à la réflexion.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 07/03/2020 - 18:53
La récompense de décennies de gabegies !
A force de se vendre, à force d'être détestée par les politichiens de tous acabits,  taxée, imposée, harcelée par les gnomes de Bercy et consorts, à force de budgets  confisqués au profit d'une administration d'une gloutonnerie stupéfiante, les entreprises industrielles pour beaucoup d'entre elles n'y ont pas résisté, les cadavres ne parlent pas ! Les savoir-faire, les cerveaux aiguisés ne sont plus, malheur aux classes politiques successives qui ont saccagé, détruit, anéanti les manufacturiers de valeur. Maintenant reconstruire au profit de ces sangsues sans vergogne ? (suceurs du sang des peuples industrieux) se muant en charognards puisqu'ils n'ont plus que ça à se mettre sous la dent.  Il va falloir plus que des harangues, plus que des vœux pieux, plus que des budgets colossaux il va falloir faire place nette de tous les parasitismes mortifères de nos sociétés: réduire aux portions congrues les comités Théodule, réduire des trois quarts les assemblées parlementaires, et toute la valetaille des élus provinciaux et parisiens, supprimer les aides à la presse et aux syndicats, stopper les invasions barbares . . . etc . . .