En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 45 min 48 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 2 heures 25 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 2 heures 47 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 3 heures 58 min
décryptage > Economie
Crise

Les crédits aux PME sont insuffisants !

il y a 3 heures 58 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 21 heures 11 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 22 heures 36 sec
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 22 heures 48 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 1 heure 47 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 3 heures 58 min
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 20 heures 41 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 21 heures 38 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 22 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 23 heures 11 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Impact politique

Le Coronavirus, "game changer" pour les rapports de force politique ?

Publié le 02 mars 2020
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué que le Coronavirus était un "game changer", un événement majeur qui allait changer la donne dans l'économie et pour la mondialisation. Il a notamment évoqué "la nécessité impérative de relocaliser un certain nombre d'activités".
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a indiqué que le Coronavirus était un "game changer", un événement majeur qui allait changer la donne dans l'économie et pour la mondialisation. Il a notamment évoqué "la nécessité impérative de relocaliser un certain nombre d'activités".

Atlantico.fr : Usines fermées, productions en partie gelées, forte chute du tourisme... on connaît déjà l'impact lourd du coronavirus sur l'économie mondiale au premier semestre 2020. Mais si l'économie est fortement touchée, le virus pourrait avoir des conséquences politiques toutes aussi lourdes. 

Début février, la population chinoise a sévèrement critiqué son gouvernement, remettant notamment en question la gestion de l'épidémie. Alors que l'épidémie se propage, les populations ukrainiennes ou encore iraniennes ont également sévèrement critiqué leur gouvernement. Pourquoi cette colère soudaine ?

Barthélémy Courmont : Le développement rapide de l'épidémie en Chine et les difficultés à y apporter des réponses ont en effet suscité de fortes critiques, sur les réseaux sociaux notamment, en Chine. La mort de Li Wenliang, le médecin de Wuhan qui avait alerté les autorités dès décembre mais ne fut pas entendu, a également mobilisé une opinion publique aussi inquiète que mécontente du traitement de cette épidémie. Il faut comprendre que la mise en quarantaine de centaines de millions de personnes, la paralysie quasi totale du pays le plus peuplé au monde et les inquiétudes liées à la dissémination du virus ont provoqué un émoi dans la population chinoise, qui a demandé logiquement une plus grande transparence. La Chine est le pays au monde qui compte le plus grand nombre d'internautes, aussi cette "épidémie" d'informations, vraies et fausses, est rapidement devenue difficile à contrôler. Dans des pays comme l'Ukraine - où on ne déplore pas la présence d'un foyer infectieux - et l'Iran, qui est très fortement exposée, la réaction de colère s'explique par la même inquiétude. Au Japon, la mauvaise gestion de la crise du Diamond Princess a contraint les autorités à présenter des excuses publiques, anticipant des critiques. On commence également à observer de vives critiques dans d'autres régimes démocratiques et qui communiquent a priori en toute transparence sur ces questions, comme la Corée du Sud et l'Italie, deux pays où le nombre de cas a fortement cru en quelques jours. De nombreux Sud-coréens déplorent une lenteur dans l'organisation des secours, et une incapacité du gouvernement à avoir anticipé cette épidémie. Si le nombre de cas augmente brutalement en France, il est certain que des critiques semblables se multiplieront.

Certains observateurs estiment que le ralentissement de l'économie mondiale pourraient remettre en question la réélection de Donald Trump, lequel doit sa popularité en raison, notamment, de ses bons résultats économiques. Un tel scénario est-il réellement crédible ? Une telle épidémie peut-elle mener à ce point changer l'opinion d'une population vis à vis de ses dirigeants ?  

Barthélémy Courmont : C'est une hypothèse qui semble relever du fantasme des "anti-Trump" plus que d'une probabilité. D'abord, quels sont les indicateurs permettant d'affirmer qu'il y aura un ralentissement significatif de l'économie mondiale? L'impact pour la Chine est évident, mais sera-t-il durable, et entrainera-t-il le reste du monde? Peut-être, ou pas du tout. Ensuite, et c'est un autre sujet, l'élection de novembre 2020 aux Etats-Unis ne se jouera pas, contrairement à de nombreuses précédentes, sur l'économie. "It's not only the Economy, stupid!" semblent même proposer comme slogan les Démocrates (en une intéressante inversion du slogan de Bill Clinton en 1992) dans leurs débats dans le cadre des Primaires. L'économie américaine se porte bien, mais les Américains peuvent-ils en dire autant? Non, rétorquent notamment Sanders et Warren. Les enjeux identitaires, les guerres culturelles, l'image des Etats-Unis ou les questions sociales pèseront beaucoup dans le scrutin de novembre. Enfin et surtout, il faudrait que les conséquences économiques soient catastrophiques pour que l'opinion publique se retourne contre le pouvoir, aux Etats-Unis ou ailleurs. Et sans faire preuve d'un optimisme déplacé, l'impact du coronavirus restera relativement limité. Aux Etats-Unis, on relève cette année une grippe saisonnière très agressive, avec un bilan très nettement supérieur aux précédentes années, depuis le H1N1 de 2010. 26 millions de malades identifiés, et déjà plus de 16 000 morts. Des chiffres qui donnent le vertige face au coronavirus. Pour autant, fait-on mention d'un impact de cette grippe sur l'économie américaine au point de fragiliser le pouvoir? Non.

En Afrique, notamment en RDC, Ebola avait eu pour effet d'ébranler la confiance de la population en ses dirigeants. Un tel schéma est-il ici possible ? Peut-on imaginer que l'épidémie donne lieu à des soulèvement de population ou au contraire peut-elle permettre à des gouvernement de consolider leur pouvoir ? 

Barthélémy Courmont : La RDC n'avait pas les moyens de contrer l'épidémie d'Ebola, ce qui explique son manque de crédibilité aux yeux de la population.C'est donc un cas particulier. Cependant, on observe que des dirigeants peuvent être fragilisés par une mauvaise gestion de l'épidémie, comme je le mentionnais plus haut dans le cas de la Corée du Sud ou du Japon, et sans doute très vite de l'Italie. Le cas de la Chine est, paradoxalement, tout l'inverse. En limogeant les plus hauts responsables politiques de la province du Hubei et de la ville de Wuhan, Xi Jinping a repris la main et a renforcé sa légitimité, en désignant des coupables des erreurs commises dans les premières semaines. Ajoutez à cela une situation qui semble s'améliorer, avec un nombre de malades en baisse - le nombre de patients sortis des hôpitaux augmente aujourd'hui plus rapidement que le nombre de nouveaux cas, selon les chiffres officiels chinois. Si la colère et l'inquiétude s'imposait dans l'opinion publique chinoise il y a quelques semaines, fragilisant potentiellement le pouvoir, ce dernier voit sa légitimité renforcée dès lors qu'il démontre sa capacité à endiguer l'épidémie. En estimant que le coronavirus est "la plus grande urgence sanitaire en Chine depuis 1949", Xi Jinping a adopté une très habile stratégie de sortie de crise: le bilan humain et même économique sera justifié compte-tenu de la gravité de l'épidémie; et son aura sera renforcée dès lors que l'épidémie sera totalement contrôlée. Il y aura des gagnants et des perdants dans cette crise sanitaire internationale, tout dépendra de la capacité de réaction, mais aussi et surtout des stratégies de communication l'accompagnant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

02.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

03.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

04.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lasenorita
- 02/03/2020 - 15:02
Macron se fout des Français!
Macron obéit à des ordres: regardez qui a financé sa campagnes...il possède la totalité de la presse...son grand ami, Bernard Arnault, a vu sa fortune augmenter de 40 milliards l'année dernière...avec Macron: les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres! Il a pourri l'Etat français sous Hollande et il CONTINUE son pillage de l'Etat.il garde un président de l'Assemblée mis en examen,une ministre de la Justice qui a ''oublié'' de déclarer 3 appartements au fisc, il a mis un voyou à la tête de la police, il donne nos sous aux BARBARES des ''zones de non-droit'' et il laisse crever de faim nos paysans, les ''vrais'' Français de nos campagnes ont vu leurs écoles supprimer,etc..et il CONTINUE de faire entrer des terroristes musulmans dans notre pays! Il se fout de la misère et de la pauvreté des ''vrais'' Français, il ne pense qu'à sa fortune personnelle garantie par chaque action qu'il fait contre le bien public! La majorité des Français (même les gauchistes qui ont voté pour lui) ne veulent pas de sa ''réforme des retraites'' : il s'en fout, il la fera passer tout de même!...
guzy1971
- 02/03/2020 - 13:51
après leur avoir craché à la gueule en les traitant de fachos
....voilà qu'ils reprennent les idées des (au choix) : populistes, illibéraux, réacs, arriérés, connards......
J'ai assisté à une réunion dernièrement où Le Maire nous a fait du Montebourg pendant une heure.

Quand ces gens comprendront-ils que c'est cette absence de pudeur, d'honnêteté intellectuelle basique qui rend les gens si en colère. Admettre qu'on a eu tort est-il si difficile. Pour ma part, je considère que c'est à ça qu'on reconnait les vrais hommes/vraies femmes.

Je sais que le combat politique comporte sa part de malhonnêteté et de mauvaise foi, mais celle-ci n'est plus admissible quand vous êtes au pouvoir en situation de faillite et que vous prétendez n'avoir pas changé.
lasenorita
- 02/03/2020 - 13:49
Il faudrait aussi STOPPER l'immigration musulmane!
Ces musulmans nous apportent leurs virus, leurs microbes, etc.. En mars 2018:le gouvernement algérien a RENVOYE les migrants jusqu'à la frontière de l'Algérie, dans des bus.. pourtant les Algériens sont musulmans comme les migrants.. Les migrants ont compris, ils ne sont plus retournés en Algérie! Pourquoi devons-nous, nous, les Européens non-musulmans ACCEPTER tous ces va-nu-pieds qui viennent chez nous pour nous prendre nos sous, nous tuer, nous voler, nous donner leurs maladies? Il serait si simple de faire comme a fait le gouvernement algérien!...