En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 7 heures 50 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 11 heures 42 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 12 heures 48 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 13 heures 59 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 14 heures 50 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 16 heures 59 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 17 heures 31 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 18 heures 46 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 8 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 11 heures 23 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 12 heures 16 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 13 heures 16 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 14 heures 27 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 15 heures 49 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 17 heures 15 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 17 heures 58 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 18 heures 34 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 19 heures 11 min
© KAZUHIRO NOGI / AFP
© KAZUHIRO NOGI / AFP
Dommages financiers

Coronavirus : la crise économique se précise

Publié le 01 mars 2020
L'impact du coronavirus sur les marchés boursiers mondiaux est rude.
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Yves Archer est économiste, spécialisé en Finances publiques. Il dirige le cabinet Archer, et a fondé le think tank économique Archer 58 Research. Né en 1958, il est diplômé de Sciences-Po, de l'ENA (promotion de 1985), et est titulaire d'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'impact du coronavirus sur les marchés boursiers mondiaux est rude.

Les marchés ont dévissé de près de 15%. Ainsi le CAC est passé de 5978,06 points au 31 Décembre 2019 à 5299,26 au 28 Février 2020 soit moins 12,11%. Globalement, plus de 6.000 milliards de capitalisation boursière se sont volatilisés de Wall Street à Londres. Autant dire que le choc est rude même si la tendance haussière était installée depuis des mois.

Cette crise financière va au-delà d'une simple correction car les opérateurs de marchés ont parfaitement intégré que la crise du coronavirus perturbe en profondeur les chaînes de valeurs transnationales. Clairement, il va y avoir une sorte de stop and go manufacturier au gré de la sino-dépendance de l'Occident.

Nous sommes donc confrontés à une césure dans les conditions opérationnelles de l'offre alors qu'en même temps les citoyens inquiets deviennent davantage des épargnants que des consommateurs frénétiques.

Tant l'offre que la demande sont par conséquent affectées par la crise venue d'Asie et sa durée probable la rend sincèrement dangereuse pour une zone Euro dont la croissance moyenne était d'ores et déjà assez faible.

Plusieurs grands groupes ont confirmé surseoir à l'exécution de leurs politiques d'investissements qualifiés de non-prioritaires.

Ainsi, en moins de trois semaines, la conjoncture a totalement changé. Nous sommes désormais face à un triple défi qui concerne l'offre, la demande et l'investissement. Dans ce contexte, la Banque de France, avisée, envisage un ralentissement de la croissance là où Bruno Le Maire persiste à affirmer que rien n'est encore chiffrable. Un consensus d'économistes estime que la croissance française en 2020 sera, dans le meilleur des cas, à +0,9% là où les Pouvoirs publics continuent d'afficher – pour ne pas dire pérorer – la valeur de 1,3% du PIB.

Pour mémoire, il faut se souvenir qu'à la surprise générale, le dernier trimestre de 2019 avait enregistré un repli de -0,1% du PIB.

Autrement dit, les grèves ferroviaires et la poursuite du mouvement des Gilets jaunes ont un impact oxydant sur la performance économique d'ensemble de la Nation. C'est d'ailleurs un état de faits revendiqué ouvertement par Laurent Brun au nom de la CGT Cheminots qui a du prendre acte, comme nous tous, des pertes sérieuses de la SNCF.

Or, précisément le mois de Janvier n'a pas été caractérisé par le calme social tandis que Février voyait certaines productions lourdement perturbées par les césures d'approvisionnement asiatiques.

Globalement, la chute de la fréquentation touristique et son environnement négatif lié pourrait coûter jusqu'à 0,15% de PIB. On vend moins de luxe en France et en Chine, c'est une évidence.

Dès lors que les trois moteurs de la croissance sont en pseudo-panne, il n'est pas irréaliste de poser que le premier trimestre 2020 sera une épreuve pour le score de la croissance française.

Nul ne peut, à ce stade, exclure que le PIB s'inscrive en recul ce qui nous placerait en situation de récession puisque la définition de cette configuration suppose deux trimestres consécutifs de repli du PIB.

A voir les plongeons de certains commerces et de l'hôtellerie, il est hautement probable que la récession soit au coin de la rue pour paraphraser l'imprudent président Hoover qui avait dit que " la prospérité est au coin de la rue " peu avant la trop fameuse crise de 1929.

Une chose est acquise, le ciel pour 2020 est empli de nuages noirs suite au cygne noir qu'a constitué le développement de ce satané virus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

07.

Le RN servi par des critiques paresseux

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 02/03/2020 - 10:29
les marchés étaient murs
avec une market cap de + de 100% du pib mondial.
il fallait un pretexte , le voilà .
Maintenant il est sur que p l'industrie du tourisme et du transport , cela ne peut pas aller bien.
clo-ette
- 01/03/2020 - 20:55
Black swan
Un cygne noir glisse sur le grand lac du village global....