En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

05.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

06.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

07.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 min 35 sec
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 49 min 44 sec
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 2 heures 34 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 3 heures 2 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 3 heures 3 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 15 heures 32 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 28 min 48 sec
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 1 heure 31 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 2 heures 23 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 2 heures 53 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 3 heures 2 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 3 heures 4 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête des 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 3 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 15 heures 14 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 17 heures 44 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 19 heures 36 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

Publié le 17 février 2020
Dénoncer « une flambée des tarifs » pratiqués par les complémentaires santé, c’est facile, mais L’UFC- Que choisir ne dit pas pourquoi et pour cause : l’augmentation est principalement due à la demande du consommateur.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dénoncer « une flambée des tarifs » pratiqués par les complémentaires santé, c’est facile, mais L’UFC- Que choisir ne dit pas pourquoi et pour cause : l’augmentation est principalement due à la demande du consommateur.

Pour l’association UFC-Que choisir, les tarifs des complémentaires santé vont flamber en 2020 avec une hausse moyenne de 5%. L ‘UFC- Que choisir a fait un travail d’analyse sérieux puisqu’elle a repris plus de 500 contrats proposés pas 86 organismes de couverture des risques santé : sociétés d’assurance privée et mutuelles.

Les augmentations sont assez différentes. Chez Swiss life, les tarifs auraient augmenté de 12%, chez Malakoff, 8%. En revanche la Macif, la mutuelle du Mans ou Groupama sont en dessous de la moyenne.

Alors, dans l’ambiance actuelle de chasse au gaspi qui pèse sur le pouvoir d’achat, l’information est une pierre supplémentaire apportée au dossier généralement instruit à charge contre la politique du gouvernement.

Le problème, c’est que ces hausses de tarifs ne tombent pas sur l’assuré par hasard. Elles sont totalement explicables et légitimes compte tenu du système. Personne ne vole personne.

Les mutuelles complémentaires qui sont quasi obligatoires maintenant dans beaucoup d’entreprises, fonctionnent sous la logique assurancielle. Quel que soit le statut de la société qui gère les complémentaires santé. Ça peut être une société d’assurance privée comme Allianz, Axa, ou Aviva ; ou alors une structure mutualiste comme Malakoff ou les Mutuelles du Mans. Les premières sont des actionnaires, les secondes ont des adhérents mais les unes comme les autres ont l’obligation d’équilibrer leurs comptes. La masse des primes doit équilibrer la masse des risques assumés. Les mutuelles comme les sociétés d’assurance doivent respecter un code de solvabilité, elles sont étroitement surveillées, mais contrairement aux caisses d’assurances maladie de la sécurité sociale, elles ne peuvent pas compter sur l‘Etat pour faire leurs fins de mois.

Il faut donc qu’elles se débrouillent avec ce qu‘elles font, ce qu’elles récupèrent comme cotisations et ce qu’elles dépensent comme couverture de risque.

Les augmentations appliquées aux contrats ont donc trois raisons.

La première vient de la mise en place du 100% santé. La plupart des contrats proposés par les complémentaires santé vont intégrer le remboursement des prestations qui sont inclues dans le panier de soins remboursés à 100 %. Ça porte surtout sur les lunettes, les prothèses auditives ou dentaires. Tout cela a un cout évident pour les mutuelles. Ce qui n’est pas payé par la sécurité sociale doit forcément l’être par les mutuelles.

La deuxième cause d’augmentation vient de la demande de assurés sociaux. La plupart des contrats complémentaires santé sont négociés dans les entreprises par les partenaires sociaux, les syndicats, les entreprises et les mutuelles. Le débat est très simple. Quelle est la nature des risques santé pris en charge pour quel montant ? Et très généralement, les représentants syndicaux des salariés négocient un élargissement de la demande sans prendre conscience que cet élargissement aura un impact sur la prime.

La troisième cause d’augmentation vient du déficit de concurrence et de la difficulté des  assureurs à négocier des prix de prestation santé. Certaines mutuelles ont installé des réseaux avec des conditions particulières, réseaux de cliniques, d’opticiens ou de dentistes. Elles pèsent sur la gestion et les procédures. Cette incursion des professionnels dans le monde des prestataires devrait introduire de la concurrence dans le système. Mais pour le système de santé publique, la concurrence est un gros mot, pour désigner un concept. Les mutuelles cherchent à transformer le concept en réalité. Compte tenu du conservatisme socio- économique, le conservatisme des professionnels freine fortement la réforme, ce qui favorise la hausse des prix.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 19/02/2020 - 09:13
ILS MENTENT!
On voit une nouvelle fois l"'établishment" voler au secours de politiques publiques dolosives. Comment peut-on donc tromper le peuple en lui faisant croire au progrès de la suppression du reste à charge alors qu'on laisse les mutuelles et les assurances forcer leurs tarifs, si bien que pour nombre d'assurés la situation sans reste à charge coûte plus cher que le reste à charge antérieur? Il s'agit d'un mensonge de plus qui déconsidère le politique et ceux qui le servent. Une immense tromperie , qu'un commentateur avisé et indépendant ne devrait pas cautionner .
JG
- 18/02/2020 - 17:20
@Nap4
Entièrement d'accord. Mutuelles et Assurances Santé privées sont des vaches à laits qui utilisent 16% (pas loin des 23% que vous citez) de leur chiffre d'affaires (36 milliards d'euros par an) aux frais de fonctionnement, essentiellement de la publicité pour recruter plus de monde et offrent des remboursements miséreux à leurs sociétaires, sauf à payer une fortune...
Mr Sylvestre ferait bien de lire les livres de Frédéric Bizard , seul vrai spécialiste de la question....
evgueniesokolof
- 18/02/2020 - 12:25
Encore le charlot
Le jour où Macroleon m'a épongé à coups de CSG je me suis vengé en passant sur une banque en ligne et en virant ma mutuelle ( ce qui ne l'a pas empêché de m'envoyer automatiquement des appels de cotisation pendant 18 mois- j'ai économisé 400 E/an) . C'est là que j'ai découvert le monde impitoyable des mutuelles
D'abord les courtiers qui chassent le gibier et dont le pire est Santiane qui n'hésite pas à intimider le client
Si vous pensez avoir franchi l'obstacle et que vous choisissiez une mutuelle qui porte le nom d'un mois du printemps (cherchez) vous croyez vous en être tiré sauf quand vous vous apercevez qu'ils refusent de vous rembourser des soins dentaires effectués dans un pays de l'UE au mépris de la jurisprudence de la CJC (arrêt Kohll/Luxembourg) et même de l'obligation d'information précontractuelle ( article 1112CC)
Avez vous besoin dune mutuelle: si vous êtes gravement malade vous serez pris en charge à 100% par la sécu ( tout pendant que Macroleon n'a pas pensé à rogner cela) alors économisez la cotisation....faites le calcul !
Pour le reste si Atlantico pouvait nous faire un rabais pour supporter JMS ou....le virer...