En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

02.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

03.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 9 heures 4 min
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 10 heures 13 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 11 heures 53 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 14 heures 27 sec
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 15 heures 26 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 18 heures 41 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 19 heures 28 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 1 jour 8 heures
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 9 heures 28 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 10 heures 31 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 12 heures 26 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 14 heures 51 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 15 heures 42 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 19 heures 24 sec
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 19 heures 46 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 20 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 1 jour 8 heures
© INA FASSBENDER / AFP
© INA FASSBENDER / AFP
Bonnes feuilles

Comment le mauvais traitement médiatique de l’information scientifique pollue le débat sur le glyphosate et menace l’avenir de l’agriculture

Publié le 16 février 2020
Gil Rivière-Wekstein vient de publier "Glyphosate, l'impossible débat : Intox, mensonges et billets verts" aux éditions Le Publieur. Commercialisé par Monsanto sous la marque Roundup, le glyphosate est aujourd'hui au coeur d'une bataille politique internationale. Extrait 2/2.
Gil Rivière-Wekstein
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gil Rivière-Wekstein est rédacteur pour la revue Agriculture et Environnement. Il est l'auteur du livre "Panique dans l’assiette, ils se nourrissent de nos peurs". 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gil Rivière-Wekstein vient de publier "Glyphosate, l'impossible débat : Intox, mensonges et billets verts" aux éditions Le Publieur. Commercialisé par Monsanto sous la marque Roundup, le glyphosate est aujourd'hui au coeur d'une bataille politique internationale. Extrait 2/2.

Réfléchir sur le cas du glyphosate, c’est aussi interroger notre rapport à l’information. Comment, face à une déferlante d’informations, le citoyen peut-il faire le tri ? Qui croire dans ce monde où il est devenu de plus en plus difficile de se soustraire à ses émotions, manipulées en sous-main par des médias virtuoses ? 

Mais cette affaire est également symptomatique de la façon dont les questions scientifiques sont aujourd’hui perçues par l’opinion publique. Un problème pointé du doigt par le collectif No Fake Science, qui regroupe 250 scientifiques. Celui-ci constate fort justement que le « sensationnalisme, la surinterprétation des résultats ou l’idéologie prennent souvent le pas sur une démarche de transmission rigoureuse des connaissances ». Il regrette « un dévoiement grandissant du travail des scientifiques. Leurs résultats ne sont bien souvent mis en avant que s’ils confortent des opinions préexistantes. Dans le cas contraire, certains iront sous-entendre leur rémunération par un lobby malveillant ». S’alarmant « des conséquences délétères que peut avoir un mauvais traitement médiatique de l’information scientifique en termes de santé publique, d’écologie ou encore d’économie », No Fake Science a publié le 15 juillet 2019, dans le quotidien L’Opinion, une tribune intitulée « Santé, Environnement, Recherche : la méthode scientifique oubliée des médias ». Soutenue par près de 5 000 personnes issues des milieux scientifiques et universitaires, cette tribune appelle « à une profonde remise en question de toute la chaîne de l’information, afin que les sujets à caractère scientifique puissent être restitués à tous et à toutes sans déformation sensationnaliste ni idéologique et que la confiance puisse être restaurée sur le long terme entre scientifiques, médias et citoyen.ne.s ».

Au sujet du glyphosate, le collectif rappelle qu’il existe un « consensus scientifique » clair : « Aux expositions professionnelles et alimentaires courantes, les différentes instances chargées d’évaluer le risque lié à l’usage de glyphosate considèrent comme improbable qu’il présente un risque cancérigène pour l’homme ». 

L’appel se clôt par un propos auquel nous adhérons totalement : « L’état de nos connaissances ne saurait être un supermarché dans lequel on pourrait ne choisir que ce qui nous convient et laisser en rayon ce qui contredit nos opinions. »

Il convient donc que nous, citoyens, restions très vigilants face aux informations qui apparaissent comme des évidences. Par-delà le cas du glyphosate, notre enquête a mis en lumière le fonctionnement de certains mécanismes, utilisés soit par les médias, soit par des ONG, pour faire passer leur message idéologique. Ces mêmes mécanismes interviennent bien entendu dans d’autres débats brûlants, comme celui de la vaccination, des méthodes alternatives de soin ou des ondes électromagnétiques, bref sur toute une série de sujets où la croyance tend très souvent à se substituer aux faits scientifiques. 

Or, un pays ne peut être gouverné correctement à partir de simples croyances populaires. Un robuste socle de rationalité est absolument essentiel, en l’absence duquel les décisions, prises sous l’empire de l’émotion, auront des conséquences sociales ou économiques néfastes importantes. Dans le cas du glyphosate, c’est clair comme de l’eau de roche : son interdiction ne nous apportera aucun avantage sanitaire ou environnemental. En revanche, comme l’a encore confirmé un rapport parlementaire rendu public le 23 novembre 2019, celle-ci aura un surcoût économique « substantiel » - estimé de 50 à 150 euros par hectare pour certaines cultures et jusqu’à 408 euros par hectare pour la viticulture -, qui va inévitablement aggraver le déclin de l’agriculture française en provoquant par la même occasion l’accélération du rythme (déjà préoccupant) des importations de denrées alimentaires. 

« L’arrêt du glyphosate pourrait entraîner l’arrêt pur et simple de certaines cultures mais aussi de l’exploitation agricole de pans importants de notre territoire », s’inquiètent en effet les rapporteurs Jean-Luc Fugit et Jean-Baptsite Moreau. Est-ce vraiment ce que nous souhaitons ?    

Pour retrouver un premier extrait du livre de Gil Rivière-Wekstein, publié sur Atlantico, cliquez ICI

Extrait du livre de Gil Rivière-Wekstein, "Glyphosate, l'impossible débat : Intox, mensonges et billets verts", aux éditions Le Publieur

Lien vers la boutique : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires