En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 6 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 7 heures 6 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 8 heures 46 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 9 heures 53 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 12 heures 31 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 12 heures 51 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 13 heures 32 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 14 heures 41 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 6 heures 50 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 7 heures 56 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 9 heures 21 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 11 heures 54 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 12 heures 44 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 13 heures 4 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 13 heures 57 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 14 heures 55 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 15 heures 38 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 16 heures 16 min
© PASCAL PAVANI / AFP
© PASCAL PAVANI / AFP
Ouvrons les yeux

Le grand remplacement ? Ce n'est pas seulement celui auquel vous croyez !

Publié le 13 février 2020
Il est riche de plusieurs variantes. Toutes concourent à nous effacer.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il est riche de plusieurs variantes. Toutes concourent à nous effacer.

Selon Renaud Camus, le grand remplacement c'est la substitution d'une population à une autre. Les autochtones, c'est à dire les indigènes que nous sommes, doivent laisser la place à des immigrés dont l'aile la plus guerrière et la plus hargneuse est représentée par le Parti des Indigènes de la République (PIR).

Il se peut que le tocsin de Renaud Camus fasse un bruit excessif et fortement exagéré. Mais le grand remplacement qu'il pronostique s'avance, conquérant et implacable, sous bien d'autres formes.  

Il y a un remplacement quand les éditeurs de livres scolaires et de livres tout court assassinent le français. Ils le remplacent par l'écriture inclusive: "nous sommes les meilleur.e.s".

Il y a remplacement quand on décide qu'il n'y aura plus ni hommes ni femmes. Juste des genres: transgenre, cisgenre... Quand à la place des mères, on installe des mères porteuses.

Il y a remplacement quand un grand magasin, les Galeries Lafayette, ouvre une succursale "progressiste et moderne" sur les Champs-Elysées. Là-bas, tout est mélangé. Plus de rayons hommes ou de rayons femmes. Un seul rayon: les cravates et les petites culottes se côtoient. Même les cabines d'essayage sacrifient à la nouvelle norme. Certes, il y a encore des cabines pour les hommes et des cabines pour les femmes comme dans le monde d'avant.  Mais aussi des cabines pour ceux, celles, qui ne se sentent ni hommes ni femmes.

Il y a remplacement quand le drapeau français est piétiné et insulté alors que des drapeaux étrangers sont déployés sans entrave et sans encombre. L'autre jour, des "jeunes" ont fait flotter des drapeaux algériens, marocains et tunisiens sur le toit d'une église.  Il ne leur est rien arrivé.

Il y a remplacement quand on vous somme de penser que le vélo et la trottinette électrique sont, comparés à la bagnole au diesel puant, la plus belle avancée du progrès.

Quand le travail manuel, qui a sa noblesse, est présenté comme une activité méprisable et ringarde. Le modèle à suivre étant un homme habillé mode et tapotant sur son ordinateur. Il y a remplacement quand le Président de la République dit qu'il n'y a pas de culture française mais des "cultures en France".

Quand il oublie le mot "République" lui préférant celui de "start-up". Nous comprenons donc que nous ne sommes pas irremplaçables.  Lui non plus !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 14/02/2020 - 20:42
Triste
Et pire que triste. Vous avez bien raison M. Rayski. EM a pris la suite de FH : "les outre-mers". A quand les des différentes Frances ? Mais pourquoi veut-on absolument une différenciation, alors que l'on cherche une Europe ... unie ?
evgueniesokolof
- 14/02/2020 - 17:44
au fait
...je voulais juste dire.... c'est pour quand le remplacement de JMS, de mon gârs Denis Jacquet , de mademoiselle Martin et de Chloé???? Hein Jean Sebastien quand changes tu la cantate? "Ich habe genug"
hoche38
- 14/02/2020 - 15:39
Paroles de Président:
Il y a grand remplacement quand des territoires de la République, perdus par l'UMPS, deviennent l'objet d'une partition invoquée par le président le 20 janvier comme solution aux revendications islamistes:

"Il faut accepter qu’il y a, dans notre République aujourd’hui, ce que j’appellerais un séparatisme"