En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 7 heures 48 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 9 heures 13 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 10 heures 20 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 10 heures 57 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 12 heures 23 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 13 heures 53 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 14 heures 46 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 15 heures 1 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 15 heures 21 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 8 heures 31 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 9 heures 40 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 11 heures 6 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 12 heures 58 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 14 heures 8 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 14 heures 40 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 14 heures 56 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 15 heures 30 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Inversion de la courbe ?

Chômage : les bons chiffres ne bénéficient toujours pas aux jeunes, ni aux seniors

Publié le 11 février 2020
Selon les dernières données, le nombre de demandeurs d'emploi est en forte baisse en 2019. Le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A a baissé de plus de 120.000 en France en un an. Certains économistes ont évoqué une baisse du chômage trompeuse.
Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Ruimy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Ruimy est professeur affilié à l’ESCP, où il enseigne les principes de l’économie monétaire et les caractéristiques fondamentales des marchés de capitaux.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les dernières données, le nombre de demandeurs d'emploi est en forte baisse en 2019. Le nombre d'inscrits à Pôle emploi en catégorie A a baissé de plus de 120.000 en France en un an. Certains économistes ont évoqué une baisse du chômage trompeuse.

Atlantico.fr : Les derniers chiffres du chômage affichent une baisse de près de 3% en 2019. A quoi doit-on cette baisse ? Est-elle aussi significative qu’elle le paraît ?

Michel Ruimy : Si, selon Pôle Emploi, le nombre de chômeurs de catégorie A s’établit à 3,5 millions de personnes en France, plus largement, toutes catégories confondues, le nombre de demandeurs d’emplois sur le territoire est désormais de 6,4 millions de personnes, soit une baisse globale d’environ 3% sur 1 an par rapport aux 6,6 millions de personnes recensées fin 2018.

Cette baisse du chômage est la conséquence de créations d’emplois dynamiques, supérieures au rythme de croissance de la population active. L’INSEE a constaté plus de 260 000 créations d’emploi nettes en 2019, majoritairement dans le secteur marchand, contre 230 000 en 2018. Parmi ces créations, la transformation du CICE en allègements de cotisations patronales début 2019 a, en particulier, contribué à enrichir la croissance d’environ 30 000 emplois.

Toutefois, il convient de remarquer que cette baisse du chômage ne profite pas à tous. Principalement à ceux qui ont une expérience et qui ne sont trop âgés pour les entreprises (25-49 ans). Elle est plus modeste pour les jeunes et plus difficile pour les seniors. Ainsi, il est difficile de trouver un emploi pour certains profils de chômeurs : outre l’âge et le manque d’expériences, il y a le manque de compétences. La preuve est la durée moyenne d’inscription à Pôle emploi qui continue à progresser : + 150 jours environ entre 2017 et 2019.

Certains économistes pointent du doigt une baisse du chômage trompeuse qui tient en réalité d’une « germanisation » ou d’une « uberisation » de la société. Qu’en est-il en réalité ? Explique-t-on véritablement cette baisse par une hausse des contrats en alternance et une hausse du nombre d’apprentis ?

Tout d’abord, notons que depuis près de 30 ans, la promotion de l’apprentissage est le dispositif central des politiques publiques destinées à combattre le chômage des jeunes. Rarement en France, une politique aura été aussi consensuelle. Le développement des formations en alternance est soutenu par les formations politiques de Gauche comme de Droite, par les syndicats de salariés comme par les représentants des entreprises, par les Régions comme par les chambres consulaires. Même si de nombreuses questions relatives aux finalités ou à l’organisation des formations par alternance continuent à être débattues, tous s’accordent pour considérer que l’apprentissage favorise l’insertion professionnelle des jeunes. Plus précisément, les apprentis connaissent des débuts de carrière plus faciles que les sortants du système scolaire. À tous les points de vue, ils accèdent plus rapidement à un emploi, sont moins concernés par les successions d’emplois précaires et leurs conditions d’emploi sont bien meilleures (salaires, part des temps partiels, adéquation des emplois aux formations suivies).

C’est dans ce contexte qu’il faut mettre en perspective quelques chiffres. Avec plus d’un million d’emplois nets créés en 5 ans, un taux de chômage descendu à son plus bas niveau depuis 10 ans et une situation où sur 10 emplois créés, plus de 9 le sont par le privé c’est-à-dire qu’il y a de moins en moins d’emplois aidés, tout pourrait laisser penser que tout va pour le mieux. Or, une « germanisation » du marché du travail, autrement dit une montée des contrats en alternance et du nombre d’apprentis, peut être observée, qu’il convient toutefois de relativiser. Certes, si leur contribution à l’amélioration générale est perceptible, ce n’est pas une tendance lourde du marché du travail.

Si l’on compare le taux de chômage en France à celui d’autres pays européens où se situe l’hexagone. Est-il toujours un « mauvais élève » ? Comment faire pour accentuer cette baisse du chômage davantage et de manière significative ?

Le marché du travail européen résiste en Europe. Le taux de chômage, au sens du Bureau international du travail, s’établit à un peu plus de 6% à l’échelle de l’Union européenne. Malgré le ralentissement des grandes économies dans la zone euro et la dégradation de la conjoncture mondiale, ce ratio est au plus bas depuis les années 2000.

Cependant, les disparités demeurent très marquées au sein du continent. Les taux les plus bas concernent la République tchèque, l’Allemagne et la Pologne. À l’opposé, la Grèce, l’Espagne et l’Italie sont les pays les plus frappés par ce phénomène. La France arrive, quant à elle, en 4ème position avec un taux de chômage aux alentours de 8,5%. À titre de comparaison, le taux de chômage aux Etats-Unis est d’environ 3,5%.

Ces résultats illustrent la persistance des effets de la crise de 2008 et la crise des dettes souveraines en zone euro avec un véritable contraste entre le Nord et le Sud de l’Europe.

Concernant la France, la tendance baissière actuelle est soumise à des contraintes. Le recul du chômage en 2020 dépendra de la tenue de la croissance au 1er semestre, nonobstant de la conjoncture asiatique. Il faudra aussi surveiller la part des CDI ou l’évolution de la durée des CDD dans les embauches car certains considèrent que la réforme de l’assurance-chômage va renforcer la précarité professionnelle à compter du 1er avril (date d’entrée de la nouvelle modalité de calcul de l’allocation).

On voit donc que le rythme de la décrue sera difficile à tenir d’autant que si les mesures socio-fiscales décidées à la suite de la crise des « Gilets jaunes » ont gonflé le porte-monnaie des Français, leurs effets sur l’économie française ont été relativement modestes. Les Français ont privilégié une épargne de précaution au détriment de la consommation. En outre, le climat social est loin d’être apaisé. L’entrée en vigueur des mesures de l’assurance-chômage, l’évolution du débat actuel concernant la réforme de la retraite pourraient contribuer à réduire la confiance des milieux économiques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gerint
- 12/02/2020 - 11:08
Il n'y a pas de réduction du chômage hélas
Seulement une manipulation du halo autour du chômage
ajm
- 11/02/2020 - 20:15
Stagnation de la productivité.
La baisse du chômage n'est pas une imposture malgré une croissance faible. La vraie question c'est que cette baisse du chômage dans un environnement de croissance faible a comme corollaire une stagnation de la productivité. Cette tendance est observable dans beaucoup de pays occidentaux et les analystes ont du mal à l'expliquer autrement que par l'explication que la part des services dans le PNB. Tout le monde nous raconte monts et merveilles sur la technologie internet censée booster la productivité mais, concrètement, la productivité semble stagner ou augmenter très faiblement. Avec la folie écologique en action on va peut-être retrouver une économie pleine de petits emplois manuels à très faible productivité et bas salaire sur fonds de niveau de vie en chute libre.
spiritucorsu
- 11/02/2020 - 16:30
Propagande gouvernementale!
Je rejoins Bobby Watson et J'accuse pour constater que la propagande gouvernementale va bon train,relayée en cela par des journalistes aux ordres qui tiennent à leur gamelle dorée.Cette baisse du chômage est une véritable imposture comme tout ce qui touche de près ou de loin le monarque président.Quand on sait que cette dernière provient des radiations massives de chômeurs orchestrées par pôle emploi à l'instigation du gouvernement et à la création tout aussi massive de postes d'autoentrepreneurs avec un salaire moyen de 450,00E/mois et dont la durée moyenne d'activité set d'environ un an,on comprend mieux comment cela est instrumenté pour faire croire au miracle jupitérien.Cela ne sauvera le cabot élyséen ,après la débandade prévisible des élections municipales,qui se retrouvera sans troupes et bientôt sans couronne,ses derniers adeptes ayant quitté le radeau de la macronie,devenu radeau de la méduse.