En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 9 min 40 sec
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 1 heure 3 sec
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 1 heure 43 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 2 heures 12 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 3 heures 4 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 4 heures 20 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 5 heures 58 min
décryptage > France
Vers une pénurie?

L‘agriculture cherche 200 000 saisonniers pour éviter une pénurie alimentaire et surtout une rupture de Vitamine C. Et ça n’est pas à l’Etat de trouver une solution ..

il y a 6 heures 37 min
Les marquent sont eux aussi solidaire
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 21 min 43 sec
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 1 heure 37 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 1 heure 55 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 2 heures 43 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 3 heures 32 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 4 heures 55 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 5 heures 26 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 6 heures 23 min
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 20 heures 59 min
© BERTRAND GUAY / AFP
© BERTRAND GUAY / AFP
Echéances électorales

Nicolas Hulot : radioscopie d’une popularité stérile

Publié le 10 février 2020
Selon les derniers sondages et les récentes enquêtes du JDD ou de l'observatoire politique réalisé par Elabe pour Les Echos, la cote de popularité de Nicolas Hulot devance celle du PS ou de LREM. Cette popularité peut-elle se traduire dans les urnes lors des prochaines élections ?
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les derniers sondages et les récentes enquêtes du JDD ou de l'observatoire politique réalisé par Elabe pour Les Echos, la cote de popularité de Nicolas Hulot devance celle du PS ou de LREM. Cette popularité peut-elle se traduire dans les urnes lors des prochaines élections ?

Atlantico.fr : La cote de popularité de Nicolas Hulot s'envole, loin devant celle du PS ou de LREM. Cette popularité peut-elle se traduire dans les urnes aux prochaines échéances électorales ?

Maxime Tandonnet : Nicolas Hulot est une personnalité emblématique, une icône médiatique très populaire. Il présente avec Ushuaïa une émission de télévision fétiche qui sublime les voyages, la nature, l’exotisme. Il s’est imposé comme un symbole de la défense de l’environnement. Cela ne présume en rien de ses capacités à diriger une politique. Il a été ministre d’Etat au début du quinquennat Macron et cette expérience s’est terminée en fiasco. Personne n’attend vraiment de lui aujourd’hui qu’il reprenne des responsabilités opérationnelles. Lui non plus n’y tient sans doute pas. Dans le monde actuel, il est infiniment plus facile d’être un personnage emblématique que de se confronter aux réalités. Sa vive popularité reconquise – elle s’était effondrée lors de son passage au gouvernement – ne se traduira probablement pas à l’avenir par des succès électoraux pour lui-même. Elle reste du domaine du symbole. En revanche, elle traduit une préoccupation pour l’environnement qui peut en effet se traduire par une poussée électorale de courants se réclamant de l’écologie. 

Derrière la figure populaire de Nicolas Hulot se cache le projet politique porté par EELV. Cet engouement pour les figures écologistes peut-il permettre aux Verts de sortir de leur statut de parti du vote par dépit ou de bonne conscience ?

De fait, les questions de protection de l’environnement et les inquiétudes pour le climat occupent en ce moment une place centrale dans la conscience politique des Français et notamment de la jeune génération. C’est un sujet qui dépasse le cadre national et même européen. Le sentiment que l’avenir de la planète et de l’humanité est en jeu est largement partagé et dominant surtout chez les moins de trente ans. C’est une réalité qu’il faut prendre en compte. Le vote écologie, dans les mois qui viennent sera, non pas de dépit, mais de conviction et d’idéalisme. Il est difficile d’anticiper sur le niveau qu’il peut atteindre mais il ne faut pas négliger qu’aux municipales, il batte des records. Ce sera le reflet d’une sensibilité croissante dans le pays. Ce vote écologique est aussi le signe d’un manque de confiance dans les autres partis, en particulier le PS et LREM qui revendiquent aussi une identité « verte » mais ont perdu leur crédibilité dans ce domaine. En matière d’écologie, il vaut mieux être opposant et pouvoir faire rêver qu’en charge des responsabilités et devoir assumer des choix… Ce fut tout le drame du bref passage au pouvoir de Nicolas Hulot. 

Le projet d'écologie politique de Nicolas Hulot est-il compatible avec nos institutions ou s'inscrit-il dans une logiciel de pensée trop détaché de l'exercice concret de la politique ?

Ce n’est pas tellement une affaire d’institution mais de réalisme. Il y a une part d’utopie et de rêve dans le projet écologique tel qu’il est préconisé par les Verts. Cependant, pour se nourrir dans le monde moderne, il faut une agriculture qui utilise des engrais et autres produits contestés. Pour se déplacer en avion ou en voiture, il faut émettre du carbone. Pour se chauffer et faire tourner l’industrie, il faut utiliser l’énergie nucléaire. Et si l’on arrête le nucléaire, on revient au charbon – comme les Allemands – qui est infiniment plus polluant. Et puis même, si en France on décide de revenir à l’ère préindustrielle, cela ne signifie pas que la Chine, l’Inde, les Etats-Unis, ces gigantesques empires industriels qui polluent infiniment plus que la France, suivront son exemple. La France, par idéologie, aura sacrifiée son bien-être et son avenir sans le moindre avantage pour la planète. Le sujet est donc complexe et ne peut pas se réduire à l’idéologie. Il doit prendre en compte d’autres dimensions de la vie publique, économiques, sociales, technologiques et se traduire dans la réalité par des arbitrages, des décisions et non des rêves. Dans les faits, les partis se réclamant de l’écologie ne sont sans doute pas les mieux placés pour  définir les points d’équilibre nécessaires et les traduire en politiques publiques. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

03.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

04.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

07.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
salamander
- 11/02/2020 - 16:55
"les envahisseurs"...
/
salamander
- 11/02/2020 - 14:09
lunatique et irresponsable
Dieu nous en préserve !
Nicolas a "vu " les réfugiés climatiques , comme David Vincent avait vu les ET ....
COUKOUCéMOI
- 10/02/2020 - 19:00
Ecologie et ECO-logique, c'est pas pareil du tout.
Les zécolos-socialos-gauchos sont vérolés par leurs contradictions comportementales. Dogmato- rigides, la plupart de leurs idées et recettes sont débiles, quand bien même leur constat initial pouvait être pertinent. Là où ça cloche, c'est côté réflexion; là, ils disjonctent dés le début. Experts en démagogie est leur seule performance.
L'approche par l'ECO-logique est autant "révolutionnaire", mais avec des marqueurs comme la Raison, le pragmatisme, le réalisme, la vérité historique, l'équilibre, la justice.....LA LOGIQUE positive.
Mais c'est autre chose !