En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

03.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

04.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

05.

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

06.

Non, Mélenchon n'en veut pas qu'aux Juifs : il ne supporte pas non plus les "blonds aux yeux bleus" !

07.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

05.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

06.

L’Oréal a décidé de supprimer les mots "clair" et "blancheur" de ses produits cosmétiques !

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Le courage du personnel soignant face au Covid-19 : une médecine de guerre sans protection

il y a 31 min 14 sec
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 3 heures 59 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 15 heures 9 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 18 heures 19 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 1 jour 6 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Trop, c’est trop

Si la pandémie vous a rendu maniaque de la propreté, voilà ce que vous devriez savoir pour tempérer vos ardeurs

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 4 heures 32 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 15 heures 24 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 18 heures 45 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 20 heures 43 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 22 heures 54 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 1 jour 46 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 1 jour 2 heures
© Thomas COEX / AFP
© Thomas COEX / AFP
Bras de fer

Baisse du cours du pétrole : comment la Russie tente de résister à l'Arabie saoudite au sein de l'Opep

Publié le 09 février 2020
Au sein de l'Opep, la Russie et l'Arabie saoudite ont des intérêts communs mais aussi des divergences d’opinion.
Francis Perrin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Francis Perrin a travaillé pendant plusieurs années comme journaliste et consultant indépendant sur l’énergie et les matières premières. Il est chercheur associé au Policy Center for the New South (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS (Paris).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au sein de l'Opep, la Russie et l'Arabie saoudite ont des intérêts communs mais aussi des divergences d’opinion.

Atlantico : Le cours du pétrole est à son plus bas niveau depuis un an et menace de poursuivre sa baisse avec la crise du coronavirus en Chine. Comment la Russie réussie-t-elle à tirer avantage de la situation ? 

Francis Perrin : Comme tous les pays fortement dépendants du pétrole et des hydrocarbures (pétrole et gaz naturel), la Russie est affectée par la baisse des prix du pétrole, qui est de l’ordre de 20% depuis le 6 janvier de cette année. Une forte réduction des cours a un impact négatif sur ses recettes d’exportation, sur ses recettes budgétaires et sur sa croissance économique. Certes, nous parlons d’une période assez courte, de l’ordre d’un mois, et ces impacts négatifs ne sont donc pas majeurs. Mais c’est d’ores et déjà un sujet de préoccupation à Moscou.

Deux éléments rendent cependant la situation de la Russie moins délicate que celle d’autres pays pétroliers. Bien qu’importante, sa dépendance par rapport à l’or noir est moindre que celle de plusieurs autres pays producteurs. De plus, le prix du pétrole nécessaire pour équilibrer le budget russe est moins élevé que celui requis pour d’autres pays. La Russie est donc vulnérable face à la chute des cours du brut mais moins que d’autres producteurs.

 En 1985, l'URSS avait perdu des sommes colossales d'argent en raison du choix Saoudien d'augmenter considérablement la production de barils (faisant ainsi chuter les prix), ce qui avait précipité sa fin. Serait-ce une forme de revanche de la Russie qui se joue actuellement ? 

L’URSS avait effectivement payé un prix financier et politique très lourd suite à la guerre des prix du brut lancée par l’Arabie Saoudite et ses alliés au sein de l’OPEP au milieu des années 1980. Cette guerre avait fait tomber le cours du pétrole à moins de $10 par baril en juillet 1986 alors qu’il était de l’ordre de $40/b au début des années 1980. Ce fameux ‘’contre-choc pétrolier’’ avait considérablement affaibli l’Union Soviétique alors engagée dans une vaine compétition avec les Etats-Unis de Ronald Reagan dans la décennie 1980.

On ne peut cependant pas vraiment parler de ‘’revanche’’ de la Russie sur l’Arabie Saoudite car les deux Etats coopèrent depuis la fin 2016 en vue de tenter de stabiliser le marché pétrolier mondial. Cette coopération s’inscrit dans le cadre d’un ensemble plus large, qui est la coopération entre l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP, 14 pays membres actuellement) et dix pays non-OPEP dont la Russie, soit 24 Etats. Rappelons par ailleurs que cette coopération est le résultat de l’effondrement des prix du brut entre l’été 2014 et le début 2016 et que le refus de l’Arabie Saoudite et de l’OPEP de réduire leur production en 2014 ou en 2015 avait conduit la Russie et d’autres pays non-OPEP à accepter de diminuer leur production en association avec l’OPEP. La Russie et l’Arabie Saoudite sont respectivement les deuxième et troisième producteurs mondiaux de pétrole après les Etats-Unis.

Quel avenir pour l'Opep si l'organisation de peut plus prendre de décision sans l'aval des pays de l'Opep+ et notamment de la Russie ? 

Il ne faut pas enterrer trop rapidement l’OPEP qui fêtera en 2020 son soixantième anniversaire, ce qui n’est pas rien. Les Etats membres de l’organisation contrôlent plus de 70% des réserves prouvées mondiales de pétrole et représentent environ 35% de la production pétrolière totale. C’est un poids très significatif. Cela dit, l’OPEP et la Russie font face à certains problèmes délicats. L’un des plus importants est la croissance continue de la production pétrolière des Etats-Unis grâce à leurs bruts non-conventionnels. Cette tendance dure depuis plus de dix ans et la progression de la production américaine n’est pas achevée. Or, les Etats-Unis ne sont jamais impliqués dans des discussions visant à limiter leur production. Face à cette montée en puissance de Washington dans le secteur pétrolier, la coopération entre l’OPEP et dix pays non-OPEP (ce que l’on appelle souvent l’OPEP+) est un plus pour l’Arabie Saoudite et pour la Russie.

Cela ne signifie pas que cette coopération soit un long fleuve tranquille. La Russie est souvent réticente lorsqu’il s’agit de réduire sa production et, lorsqu’elle le fait, comme actuellement, cette réduction est assez faible. L’Arabie Saoudite souhaite que les 24 pays producteurs évoqués ci-dessus diminuent rapidement leur production pour enrayer la baisse des prix du brut liée à la lutte contre le coronavirus alors que la Russie fait de la résistance. Ces deux pays producteurs ont des intérêts communs mais aussi des divergences d’opinion. Et l’Arabie Saoudite reste un allié clé des Etats-Unis, ce qui n’est évidemment pas le cas de la Russie.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires