En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

03.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

07.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 7 heures 38 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 9 heures 6 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 13 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 17 heures 23 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 18 heures 50 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 19 heures 12 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 19 heures 29 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 8 heures 22 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 12 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 15 heures 24 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 17 heures 1 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 17 heures 49 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 18 heures 11 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 18 heures 28 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 18 heures 58 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 19 heures 17 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 19 heures 30 min
© Abir SULTAN / POOL / AFP
© Abir SULTAN / POOL / AFP
Une mémoire très sélective…

Quand Macron assimile la guerre d’Algérie à la Shoah !

Publié le 27 janvier 2020
Il a fait très fort le chef de l’Etat. En effet les élections municipales approchent.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il a fait très fort le chef de l’Etat. En effet les élections municipales approchent.

A Jérusalem, comme tous les autres chefs d’état conviés pour le 75ème anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, le président de la République a commémoré la Shoah. Avec une petite goujaterie en passant : « Nul n’a le droit de convoquer ses morts pour attiser la haine, le ressentiment et la vengeance ». Un gros clin d’œil en direction de l’Iran menacée par les horribles sionistes. Il convient de dire à la décharge de Macron que sa formule était bien plus élégante que celle de Dieudonné sur le « Shoah business ».

Puis dans l’avion qui le ramenait à Paris, Macron s’est mis à réfléchir, ce qui lui arrive parfois. Il s’est dit qu’il en avait fait beaucoup sur les Juifs et rien sur les Arabes. Sans avoir besoin de calculette, car il sait compter, il s’est souvenu que les Juifs en France n’étaient que quelques centaines de milliers alors que les Arabes sont vingt fois plus nombreux.

Alors il a revêtu la tenue de combat qu’il affectionne – un polo marqué « french tech » avec un gilet estampillé à l’identique – pour s’adresser aux journalistes, embarqués dans l’avion présidentiel. Et de la « french tech » il est passé à la « Macron touch ». Pour ce faire, il a délaissé ses délicats petits escarpins pour chausser ses gros sabots. Des gros sabots qui servent à piétiner l’Histoire et la vérité. Et il a parlé, encore une fois de la guerre d’Algérie. Certes en 2017 il l’avait déjà assimilée à un « crime contre l’humanité ». Mais 2017 c’était il y a longtemps et il fallait absolument rafraichir les mémoires. 

Macron déclara donc : « Je suis très lucide sur les défis que j’ai devant moi d’un point de vue mémoriel et qui sont politiques. La guerre d’Algérie est sans doute le plus dramatique. Je le sais depuis ma campagne. Elle a à peu près le même statut que la Shoah pour Chirac en 1995 ». Aussitôt l’ombre des chambres à gaz s’étendit sur le djebel algérien… On peut compter sur Macron pour relever ces défis. Car comme la pièce est supposée avoir du succès il la rejouera pour la présidentielle 2022.

On ne va pas refaire ici l’histoire de la guerre d’Algérie sur laquelle tout à déjà été dit. Elle fût horrible et sanglante. Egorgements d’un côté, tortures de l’autre. Cette guerre ne fût pas seulement – loin de là- une guerre coloniale. Elle fût aussi une guerre civile et comme toutes les guerres civiles : particulièrement abominable. Des Français tuèrent des Français (la fusillade de la rue d’Isly). Des Français abandonnèrent, sur ordre, d’autres Français aux égorgeurs du FLN en 1962 à Oran. 

Des musulmans tuèrent des musulmans. Des centaines de milliers de harkis avaient servis sous les drapeaux français. Quand vint l’indépendance en 1962, De Gaulle refusa de rapatrier la majorité d’entre eux. Les hommes du FLN les massacrèrent dans des conditions épouvantables. Cet abandon fût un crime pour lequel la France s’honorerait de demander pardon. Chiche monsieur Macron ? 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 27/01/2020 - 21:56
Un connard doublé d'un ignorant
ou d'un cynique...
Je pense plutôt pour connard + cynique. (comme dirait notre bon Rayski, 500 000 juifs contre 10 millions de Muzz, y a pas photo sur le plan électoral.
Mais les français sont tellement manipulables qu'ils sont capables de revoter pour lui en 2022 après une magnifique nouvelle campagne de diabolisation de MLP.
Si j'avais été journaliste juif (il en reste encore...) et dans l'avion, je pense que j'aurais pu lui mettre une paire de claques à ce petit con !
spiritucorsu
- 27/01/2020 - 18:55
Acte d'allégeance à un certain électorat.
En assimilant la guerre d'Algérie à la Shoah,le monarque président donne des gages et fait des courbettes à son coeur de cible électoral:les électeurs musulmans,qui par leur nombre sont désormais incontournables pour un candidat à la présidentielle.Sachant que lors du scrutin de 2017, cet électorat avait voté pour lui à près de 90%,on comprend mieux pourquoi,il lui fait allégeance quitte à bafouer l'histoire.
salamander
- 27/01/2020 - 17:23
mise à sac de Rome par les arabes en 846, Gênes en 935 etc....
Concernant la colonisation de l'Algérie , la position de Macron est irresponsable . Les français sont arrivés dans une région -l'Algérie- alors sous domination turque depuis 3 siècles et peuplée de moins de 2 Millions d'habitants. Ils y sont restés 132 ans alors que les arabes ont occupé Al Andalus ( toute l'Espagne + le Portugal et un temps la Septimanie française) pendant 700 ans.
Demandons-nous un discours de repentance des arabo-berbères pour cette colonisation- là ???
Quand les français ont quitté l'Algérie , la population local. atteignait 10 Millions d'habitants. Aujourd'hui, 42 Millions.