En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Lucidité
Baccalauréat, confinement, élections municipales, pénurie de masques : les principales annonces d’Edouard Philippe sur TF1 sur la crise du coronavirus
il y a 9 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Rebondissement
Meurtre de Daniel Pearl : le Pakistan annule la peine de mort d’Omar Sheikh, le citoyen britannique condamné
il y a 10 heures 38 min
light > Science
Découvertes scientifiques
Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures
il y a 11 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 13 heures 28 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 15 heures 13 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 16 heures 43 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 17 heures 35 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 19 heures 22 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 20 heures 30 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 1er avril en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 48 min
light > Culture
Impact de l’affaire Matzneff
Jean-Marie Gustave Le Clézio décide de quitter le jury du Prix Renaudot
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 13 heures 12 min
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 13 heures 54 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 15 heures 39 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 17 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 18 heures 11 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 20 heures 16 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 20 heures 48 min
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Bonnes feuilles

Comment le dieu social s’est installé dans l’inconscient des musulmans

Publié le 19 janvier 2020
Malik Bezouh publie "Ils ont trahi Allah" aux éditions de l’Observatoire. En réponse aux tabous mortifères qui gangrènent et condamnent la religion musulmane à terme, Malik Bezouh prône une "théologie islamique de la libération". Aujourd'hui, l'islam est à la croisée des chemins. Extrait 2/2.
Malik Bezouh est président de l'association Mémoire et Renaissance, qui travaille à une meilleure connaissance de l'histoire de France à des fins intégrationnistes. Il est l'auteur des livres Crise de la conscience arabo-musulmane, pour la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malik Bezouh
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malik Bezouh est président de l'association Mémoire et Renaissance, qui travaille à une meilleure connaissance de l'histoire de France à des fins intégrationnistes. Il est l'auteur des livres Crise de la conscience arabo-musulmane, pour la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malik Bezouh publie "Ils ont trahi Allah" aux éditions de l’Observatoire. En réponse aux tabous mortifères qui gangrènent et condamnent la religion musulmane à terme, Malik Bezouh prône une "théologie islamique de la libération". Aujourd'hui, l'islam est à la croisée des chemins. Extrait 2/2.

Ingénieure franco‑marocaine installée en France depuis une dizaine d’années, Salima, une amie, me raconte, avec une pointe de nostalgie, ses moments de bonheur dans sa ville natale, Fès, la Somptueuse. Que de joie ! L’évocation de souvenirs heureux illumine ses yeux. Puis, brusquement, le ton change. Le visage se ferme. Tel un ciel d’été passant subitement à l’orage, la jeune femme s’est crispée. J’essaie, en évitant l’écueil de l’indiscrétion, d’en savoir plus. Elle peine à parler tandis que la curiosité me tenaille. Las de ronger mon frein, j’ose la questionner sur l’origine de son trouble. Anxieuse et souriante, elle s’abandonne et se livre ; enfin…

Horriblement gênée, ne sachant où fixer son regard, elle me confesse, presque honteuse, qu’à l’approche du mois sacré du ramadan, elle prend des congés afin de venir en France. Intrigué, je lui demande si c’est la chaleur écrasante qui, l’indisposant, la pousse à venir sous des latitudes plus clémentes. Elle me répond alors que c’est le ramadan qu’elle fuit ; elle ne jeûne pas, mais s’y sent obligée à cause de sa famille. Et elle ne supporte plus cette hypocrisie dans laquelle elle s’est enfermée. Or selon le Coran, Allah promet aux « hypocrites », qu’Il hait, les pires afflictions dans l’au‑delà. Aussi préfère‑t‑elle trouver un prétexte « professionnel » lui permettant de venir en France et de « déjeûner » en paix ! 

Désemparé, j’ai alors pensé à ces centaines de milliers ou millions de « Salima » qui, du Maroc au Pakistan, en passant par le Qatar ou l’Iran, sont forcées, par peur de l’esclandre, de s’abstenir de manger durant cette période, dite bénie, du ramadan… 

L’inavouable secret révélé, nous poursuivons notre conversation sur un mode infiniment plus détendu. Elle est comme libérée d’un poids ! Un peu comme si elle s’était confessée. Et c’est sur cette heureuse impression que nous nous sommes salués et quittés. 

Arrivé chez moi, je ne peux m’empêcher de repenser à la détresse de Salima. Pourtant la mienne est encore plus grande. Et pourquoi donc ? Je ne me l’explique pas. Cela me désarçonne d’autant plus. Est‑ce la force du conservatisme religieux, dans les pays du Maghreb, qui me navre ? Et si le problème résidait seulement dans notre incapacité – à nous autres musulmanes et musulmans – à gérer l’altérité ? À moins que la fuite systématique et méthodique, à la veille du mois de jeûne, de mon amie, incapable de faire son coming out religieux, soit un révélateur de mes propres lâchetés ? Autant de questions qui ne peuvent rester lettre morte. Trouver des réponses devient un leitmotiv, une obsession ! À tel point que j’en perds le sommeil. Des heures durant, je cherche. En vain. En un rien de temps, je sors de cet affreux désordre à la clarté d’une révélation quasi nietzschéenne : le monde arabo‑musulman a tué Allah et l’a remplacé par un dieu social ! Là réside l’explication ! Quelle délivrance ! Par ces quelques mots, je palpe une vérité refoulée depuis trop long‑ temps. Et ce n’est pas Freud, l’un des promoteurs de la « thérapie par le verbe » qui nous démentirait ! Ainsi donc, Salima n’a fait qu’exciter cette évidence enfouie dans les profondeurs de mon inconscience. 

« Allah est mort ! Vive le dieu social ! »… Il est de notoriété publique que le ramadan est un pilier de l’islam. Un croyant sincère l’accomplit pour Allah et Lui seul. Un hadith attribué à Dieu abonde dans ce sens : « Toutes les œuvres du fils d’Adam seront multipliées ; la bonne action sera décuplée […] Sauf le jeûne, qui m’appartient, et c’est moi qui rétribue‑ rai la récompense : il laisse son désir charnel et sa nourriture à cause de moi. » 

Or, aux quatre coins de l’Orient islamique, nombre de musulmanes et musulmans accomplissent le rituel du jeûne plus par crainte du qu’en‑dira‑t‑on que pour satisfaire Allah. Et cette peur du regard d’autrui armé de son jugement inquisitorial est si envahis‑ sante, si intense, qu’elle a fini par le transformer en une sorte de « dieu social » régulant les comportements et veillant au respect de l’orthodoxie. Au fond, ce que beaucoup redoutent en ne se soumettant pas à cette prescription religieuse, c’est le sentiment de honte. Car manger durant cette période d’abstinence, c’est encourir le risque de se voir frapper d’infamie par son entourage ; sans parler des poursuites pénales si la non‑observation du ramadan se faisait publiquement… 

Oui, sans que l’on y prenne garde, les sociétés majoritairement musulmanes ont fait émerger de leurs entrailles une idole qui a pris une telle importance qu’elle a littéralement tué le dieu institutionnel, (entendez Allah). C’est incontestablement un « coup d’État » dont quelques‑uns ont conscience. Un ami tunisien, épousant mes vues, déclarait : « En Tunisie, et dans le reste du monde arabe, les gens ont peur non pas du jugement d’un Dieu hypothétique qu’ils ne voient pas, mais de celui, bien réel, des proches. » 

Aussi la communauté croyante, par la pression de conformation qu’elle exerce sur les attitudes dissidentes, est‑elle responsable, malgré elle, de la naissance de ce « dieu social » immensément craint. Avec Lui, l’enfer est sur Terre ; quant à celui qui se trouve au Ciel, il peut attendre tant il faut parer à l’urgence du moment, celle de l’existence incommodée par cette armée de procureurs. Et les yeux intrusifs et impitoyables, des proches, des voisins, sont autant de flammes ardentes qui brûlent le non‑jeûneur livré à la vindicte populaire. Nous comprenons mieux Salima qui n’avait d’autre choix que de chercher refuge en France. Son but : fuir cette sordide divinité qui, partout déployée en terre d’islam, tient ses proies, non par la peur, mais par la honte. Évidemment, l’islamisme et l’institutionnalisation de l’islam élevé au rang de religion d’État nourrissent le phénomène qui, pour toute persuasion, a sa tyrannie sociale. Devenu prégnant, il fait de plus en plus d’ombre à Allah. C’est alors que l’on se remémore, avec gravité, les mots de Nietzsche accusant ses semblables, et lui‑même, d’être les « meurtriers […] de Dieu ». L’histoire semble se répéter ; en Orient cette fois‑ci… Autre façon pernicieuse de travailler à l’évanouissement de Dieu, la peur utilisée pour planter la foi dans les cœurs. Robespierre, dans un contexte radicalement différent, avait souscrit au principe de la terreur vertueuse. Les conséquences furent tragiques ; y compris pour l’Incorruptible…

Extrait du livre de Malik Bezouh, "Ils ont trahi Allah", publié aux éditions de l’Observatoire

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"

06.

Coronavirus : l’après crise sera violente

07.

Selon des chercheurs allemands, l'Antarctique était recouvert d'une forêt luxuriante qui abritait des dinosaures

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires