En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 16 min 21 sec
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 48 min 4 sec
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 2 heures 17 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 3 heures 37 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 24 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie à vendre" de Yukio Mishima : un inédit jubilatoire de Mishima

il y a 14 heures 19 min
pépites > Economie
Reconversion
Dominique Strauss-Kahn aurait gagné 21 millions d’euros en cinq ans grâce à ses activités et son cabinet de conseil Parnasse International
il y a 14 heures 51 min
light > Culture
"Vol au-dessus d'un nid de coucou"
Bernard Tapie est contraint de reporter ses engagements au théâtre pour suivre un nouveau traitement
il y a 17 heures 21 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 33 min 33 sec
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 1 heure 4 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 3 heures 4 min
décryptage > France
Question prioritaire

La sécurité, bien partie pour être la clé de 2022… et certains prennent une longueur d’avance

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Fauda" : devant l’engouement pour la fiction israélienne sur la scène internationale, focus sur Fauda (= Le Chaos)

il y a 13 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’opposition Mitterrand vs Rocard" : un fauteuil pour deux

il y a 14 heures 31 min
pépites > Santé
Contamination
Le vice-ministre iranien de la Santé, Iraj Harirchi, a été testé positif au coronavirus
il y a 15 heures 45 min
pépite vidéo > Media
Lanceur d'alerte
WikiLeaks : où en est l'affaire Julian Assange ?
il y a 18 heures 5 min
© Aleksey Nikolskyi / SPUTNIK / AFP
© Aleksey Nikolskyi / SPUTNIK / AFP
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

Publié le 18 janvier 2020
Le président russe a présenté cette semaine des propositions de réformes institutionnelles qui pourraient lui permettre de continuer à les ficelles du pouvoir en Russie même une fois son mandat terminé.
Pierre Berthelot est chercheur associé à l' IPSE et directeur de la revue Orients Stratégiques.   
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Berthelot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Berthelot est chercheur associé à l' IPSE et directeur de la revue Orients Stratégiques.   
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le président russe a présenté cette semaine des propositions de réformes institutionnelles qui pourraient lui permettre de continuer à les ficelles du pouvoir en Russie même une fois son mandat terminé.

Atlantico : Vladimir Poutine a présenté cette semaine des propositions de réformes institutionnelles qui pourraient lui permettre de continuer à les ficelles du pouvoir en Russie même une fois son mandat terminé. Le président russe a-t-il pour ambition de conserver le pouvoir ?

Pierre Berthelot : En effet, Poutine veut certainement continuer à  tirer les ficelles car à moins de modifier la constitution il ne peut se représenter pour un nouveau mandat de six ans en 2024, or il n'aura " que" 72 ans ce qui n'est pas si vieux alors que l'on sait que que Trump a 73 ans, et qu'il est en pleine forme comme semble l'être Poutine qui n'a pas par ailleurs de successeur désigné.          

Quels sont les moyens qu'il possède pour y parvenir ?

Il dispose d'abord d'une certaine popularité au sein de la population même si elle a pu s'éroder avec le temps, ce qui est normal et justement le projet qu'on lui prête de continuer à conserver une forte influence sinon à tirer les ficelles à la tête d'un conseil des gouverneurs aux pouvoirs renfoccés suite aux récents changements institutionnels mis en place devrait le lui permettre. Il dispose aussi d'un solide réseaux de fidèles qu'il a placé aux postes clés au fil des années au sein de l'appareil militaire, sécuritaire ou parmi les principaux oligarques.     

A quel degré la société civile et économique russe sont-elles prêtes à l’accepter ?

En théorie on peut penser qu'il devrait y avoir une certaine réticence face à un système qui donne des signes d’essoufflement mais on peut aussi penser que Poutine l'a compris et que c'est précisément pourquoi il va mettre en avant un nouveau président et sera davantage en retrait en faisant le pari que la population validera cette stratégie du retrait progressif ou du semi-retrait en attendant meilleure fortune en évitant tout risque de chaos dans un pays qui incarne le paradigme de l'ordre et de l'autorité. S'ils aspirent à peut-être plus de liberté, les Russes ne sont pas naïfs et savent que cela va parfois de pair avec laxisme et d'alignement sur des valeurs occidentales qu'ils ne partagent pas forcément, en tout cas pas intégralement. Cette stratégie poutinienne pourrait ainsi constituer une voie moyenne avec un peu moins d'autoritarisme en façade mais un Vladimir Poutine qui serait le garde-fou contre des " dérives" libérales trop marquées ou audacieuses.       

Y-a-t-il des risques de protestations ? 

Il y a aura probablement des protestations de la part de ceux qui considéreront que c'est une mascarade et que Poutine sera le vrai patron comme il l'était lorsqu'il fut le premier ministre de Medvedev de 2008 à 2012 mais encore une fois rien ne garantit qu'elle seront majoritaires.     

 S’arrêtera-t-il lorsqu'il aura achevé son projet pour la Russie ? 

Personne ne peut dire quand est-ce qu'il considérera son projet achevé. Peut-être jamais. Sauf que s'il considère que le successeur qu'il aura probablement désigné est le digne continuateur de ses idées et qu'il a l'envergure nécessaire ou l'acquiert progressivement, alors il sera peut-être temps de lâcher prise mais peut être pas avant une dizaine années ! L'environnement international jouera probablement un rôle important : s'il est apaisé, notamment avec les Etats-Unis et la Chine, alors il sera plus enclin à lâcher prise plus vite, alors que si ce n'est pas le cas d'ici 2030, il pourrait continuer à jouer un rôle majeur, à moins que son successeur ne s'en sorte pas trop mal.     

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

05.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

06.

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

07.

Nous vivons un des hivers les moins froids jamais enregistrés et la cause nous vient droit du... Pôle Nord

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 18/01/2020 - 21:52
@JG
Et il n'a que 40 ans! soit encore autant à tirer à l'Elysée!
JG
- 18/01/2020 - 19:17
Je préfère 30 ans de Poutine
Que 2 ans de Macron...
Au moins Poutine a amélioré le sort économique de ses compatriotes, a remis la Russie sur le devant de la scène diplomatique internationale, a sauvé la Syrie de la prédation islamique, a permis aux russophones d'Ukraine de résister au coup d'état faschiste qui souhaitait les transformer en habitants de seconde zone, etc, etc....

Mais j'ai de l'espoir, grâce à Macron, les lesbiennes vont enfin pouvoir faire un enfant en le privant délibérément de père, quel progrès !!...