En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

France/Allemagne : le match des systèmes scolaires

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 12 heures 51 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 13 heures 29 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 16 heures 12 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 20 heures 58 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 21 heures 9 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 21 heures 30 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 22 heures 9 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 22 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 13 heures 12 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 15 heures 14 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 18 heures 7 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 20 heures 51 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 21 heures 21 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 21 heures 34 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 22 heures 12 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 22 heures 16 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

Publié le 18 janvier 2020
Lorsque la militante Rokhaya Diallo rediffuse un tweet caricaturant son propre camp, le doute est permis entre l’autodérision et l’adhésion. Mais la facilité à confondre les discours progressistes satiriques et les discours réels en dit long sur le caractère souvent guignolesque de ces derniers.
Nicolas Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lorsque la militante Rokhaya Diallo rediffuse un tweet caricaturant son propre camp, le doute est permis entre l’autodérision et l’adhésion. Mais la facilité à confondre les discours progressistes satiriques et les discours réels en dit long sur le caractère souvent guignolesque de ces derniers.

Quand la parodie devient plus vraie que nature, même les pires idéologues s’y laissent prendre. D’où la drôle de mésaventure vécue par Rokhaya Diallo, militante décoloniale autoproclamée antiraciste, et visage célèbre des SJW made in France.

Les SJW, ce sont les Social Justice Warrior, que l’on peut traduire par « guerriers pour la justice sociale », des militants de gauche défendant outrancièrement des causes qu’ils jugent progressistes : défense des minorités, lutte contre le racisme d’Etat et le contrôle au faciès, antispécisme, véganisme, intersectionnalité, etc. Eux se désignent plus volontiers sous le terme de Woke, qui signifie « éveillés ».

Chouchous des plateaux TV, où leur radicalité promet des clashs télégéniques, ils sont pour certains financés directement par le gouvernement américain, ou par des mécènes d’outre-Atlantique, qui partent du postulat que la France est un pays fondamentalement raciste qui a besoin de contradicteurs internes. La charismatique Rokhaya Diallo a ainsi été repérée dès 2010 par le programme américain Young Leaders.

Aux USA, les SJW empoisonnent le débat public depuis des années, en usant de techniques de censure et de pression poussant les moins endurants au silence. Pour contrer ce politiquement correct de plus en plus oppressant, les comptes parodiques font florès.

L’un d’entre eux, Titania McGrath, a été créé par le comédien Andrew Doyle. Son personnage se décrit comme une poète intersectionnelle radicale de 24 ans, féministe, et militante de la justice sociale. Ses tweets radicaux et caricaturaux ont un succès fou auprès de ses 408 000 followers. Parmi les perles de Titania, on peut citer : « Un encadrement militant, par l’Etat, de l’expression des citoyens est un faible prix à payer pour imposer une société tolérante », ou encore « Si vous ne retweetez pas une femme de couleur queer au moins une fois toutes les dix minutes, vous êtes probablement un fasciste. »

Cette parodie est si populaire qu’Andrew Doyle en a tiré un livre, et une émission de comédie. Son compte est devenu une arme de destruction massive ridiculisant les SJW outre-Atlantique.

Le 14 janvier, Titania tweetait : « Si quelqu’un vous demande une preuve de racisme, dites leur juste que réclamer une preuve de racisme est une preuve de racisme. A vous de jouer, bigots ! ». C’est ce tweet que Rokhaya Diallo a retweeté.

Il est possible qu’elle ait fait preuve d’une grande autodérision en partageant l’humour visant à humilier son camp. Il est également possible qu’elle ait retweeté ce compte parodique par adhésion à ses discours caricaturaux. Seul un procès d’intention permettrait de juger, et ce n’est pas l’idée du présent article. Laissons le doute bénéficier à notre militante nationale.

La mésaventure de Rokhaya Diallo est intéressante toutefois, car elle met en lumière le caractère outrancier et caricatural des vrais discours progressistes de ces SJW. Car après tout, si on compare les combats du compte parodique de Titania sur le véganisme ou le féminisme, à certains combats réels de Rokhaya Diallo sur la couleur des pansements, des ballerines ou de la crème solaire (rappelant aux personnes noires que la France les ignore), il est difficile de savoir qui est la caricature et qui se prend au sérieux.

Nous pardonnerons donc volontiers à Rokhaya Diallo de s’y être laissée prendre. Dans notre époque de gorafisation du réel, les caricatures peinent à suivre le rythme effréné de la folie ambiante, et la confusion est facile.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Phlt1
- 18/01/2020 - 13:50
@ Nicolas Moreau
Vous oubliez un aspect: aux USA, les SJW sont d'abord des individus qui survivent grâce à leur adhésion à ce communautarisme qui applique ses propres lois dans le groupe, ce qui est la négation de tout ce qu'ils disent défendre. N'est-ce pas un beau programme que de défendre la veuve et l'orphelin lorsqu'on est payé pour le faire.?. Rokhaya Diallo est une fille intelligente mais qui apparait être très mal à l'aise sur les plateaux, et son body language est clair: il y a une contradiction entre son combat et sa sincérité, parce qu'elle n'est pas assez stupide pour ne pas s'aperçevoir qu'elle triche...pour de l'argent. Cette contradiction n'est jamais mise sous le nez de ces gens aussi préparés que de fins politiciens. Prenez le discours des femmes voilées sur les plateaux TV et vous verrez que les réponses sont préparées et qu'elles savent utiliser les médias mieux que des journalistes bien naïfs et est ignorants. Elles défendent...leur bifteck avant tout autre chose, le voile n'étant qu'un élément du décors. Faites une société où tout le monde gagne bien sa vie, et vous ne les verrez plus. Les USA n'étant plus une société où on gagne bien sa vie, le communautarisme s'épanouit.!.