En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

ça vient d'être publié
light > Culture
Bonne nouvelle
Un tableau de Klimt, volé en 1997, a été retrouvé par hasard
il y a 4 heures 22 min
pépites > France
Bout du tunnel
Paris : le syndicat Unsa-RATP suspend la grève, le trafic du métro devrait fortement s'améliorer lundi
il y a 5 heures 53 min
light > Insolite
Disparition
L'homme le plus petit du monde, qui mesurait 67 cm, est décédé
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amertume Apache, Une aventure du Lieutenant Blueberry" : Le renouvellement d’un mythe

il y a 8 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Soirée perturbée
Emmanuel Macron évacué d'un théâtre où tentaient d'entrer des manifestants
il y a 10 heures 11 min
décryptage > International
Régime autoritaire

Vladimir Poutine entend rester au pouvoir ad vitam aeternam mais la population russe l’acceptera-t-elle ?

il y a 11 heures 14 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La laïcité et le féminisme : les deux atouts de la société française pour lutter contre l'obscurantisme religieux

il y a 11 heures 35 min
décryptage > Social
Bonnes feuilles

Gilets jaunes : les perspectives concrètes pour le mouvement après la phase insurrectionnelle

il y a 11 heures 36 min
décryptage > France
La réalité dépasse la caricature

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Retournement

Les trois locomotives de l’économie américaine qui avaient combattu Donald Trump s’allient désormais à lui pour sa réélection

il y a 12 heures 12 min
pépites > Politique
Comeback
Ségolène Royal annonce la création d'une association politique en vue de 2022
il y a 5 heures 14 min
pépites > International
Défi planétaire
Changement climatique : 18 % des Américains n'y croient pas, contre 9 % des Européens et 1 % des Chinois
il y a 7 heures 2 min
pépites > Politique
Maintien
Cote de confiance : lègere hausse pour Emmanuel Macron en janvier
il y a 8 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Amazon, main basse sur le futur" : Amazon nous promet la lune mais à quel prix ? Enquête instructive sur un mastodonte.

il y a 8 heures 57 min
décryptage > France
Baisse

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Politique
Ils ont le plus grand respect l’un pour l’autre

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

il y a 11 heures 26 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Quand la religion sert de justification à la violence contre les femmes : pour en finir avec la gynépathie

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Système de santé en France : la cruelle absence de vision et le manque de réel projet au sein du ministère de la Santé

il y a 11 heures 36 min
décryptage > Europe
Basculement

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

il y a 11 heures 59 min
décryptage > Politique
Alternative

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

il y a 12 heures 17 min
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Vent de panique ?

Iran, Irak et le reste : les marchés financiers ou les progrès de la myopie

Publié le 15 janvier 2020
La crise entre l'Iran et les Etats-Unis après la mort du général Soleimani laissait craindre un emballement des marchés financiers. Jean-Paul Betbeze revient sur le contexte financier et économique lié à la tension entre les deux nations.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La crise entre l'Iran et les Etats-Unis après la mort du général Soleimani laissait craindre un emballement des marchés financiers. Jean-Paul Betbeze revient sur le contexte financier et économique lié à la tension entre les deux nations.

1 – Tous aux abris : évidemment, les marchés financiers ont été surpris, c’est le moins qu’on peut dire, par l’élimination en Irak, le 3 janvier, par les États-Unis du Général Soleimani, haut responsable des forces iraniennes hors des frontières du pays. Immédiatement après, le prix du baril de pétrole (brent) monte de 66 à 69,6$ : c’est la peur de l’escalade, des deux côtés du détroit d’Ormuz. Les taux longs américains baissent de 1,91 à  1,81% : c’est la recherche d’un lieu sûr. Le Dow Jones baisse de 28 600 à 28 450 : c’est la crainte du ralentissement. Tout ceci dure quelques heures, en attendant que se « formule » la riposte iranienne. C’est alors l’assaut de communiqués de part et d’autre, avec de multiples scénarios envisagés côté iranien contre les États-Unis et, côté américain, près de 50 cibles (économiques ou culturelles) projetées contre l’Iran.

2 – Soleimani vengé ? Puis deux bases américaines sont visées, tandis que le Parlement irakien demande au gouvernement (démissionnaire) irakien de faire partir du pays les troupes américaines. On ne sait pas si les troupes s’en iront : elles pourraient au contraire être plus nombreuses, si les États-Unis le décident. On sait qu’il n’y a pas eu de victimes américaines : un miracle aidé par un avertissement iranien selon les uns, par des prouesses d’ « intelligence », selon d’autres… Très vite, le Président Trump semble serein («All is well! Missiles launched from Iran at two military bases located in Iraq. Assessment of casualties & damages taking place now. So far, so good! », 8 janvier). Mais pas le « guide suprême » iranien. Il estime que « les actions militaires du genre n'étaient pas suffisantes » et attend que « la présence corrompue des Etats-Unis dans la région cesse ». Le chef de la diplomatie, Mohammad Javad Zarif est bien plus modéré, disant que la république islamique ne cherchait pas « l'escalade ou la guerre ». Pour lui, les représailles « proportionnées » de la nuit étaient « terminées ». 

3 - Nouvel équilibre ? Sans être sur place, ni spécialistes, les marchés financiers (comme nous), se disent alors qu’un nouvel équilibre est peut-être atteint, chacun ayant montré l’efficacité et la précision de ses armes. Alors le pétrole repasse à 65$ le baril de brent, le niveau de mi-décembre. Le Dow Jones remonte à 28 830, plus haut que jamais, et le dix ans américain à 1,8%, presque comme avant. Tout cela pour rien, ou pour ces deux actes de « guerre contrôlée » ? Pas vraiment, car on ne voit pas encore comment les rapports de force dans la région sont modifiés en faveur de l’Iran et en défaveur des États-Unis. L’Iran va pouvoir exporter plus de pétrole vers la Chine (bien plus qu’autorisé) et renforcer son emprise et ses alliances régionales. En même temps, le ressentiment social contre les autorités iraniennes s’apaise et peut se détourner plus contre les États-Unis. 

4 – L’or se calme de nouveau : après un saut à 1 575$ l’once le 6 janvier contre 1 477 auparavant, il repasse vers 1 547$. Israël, pourtant en première ligne, ne semble pas (pour l’heure) inquiété : sa bourse « tient ». L’Arabie saoudite paraît en revanche plus exposée par l’intermédiaire de sa société pétrolière Aramco : introduite à 32 riyals le 11 décembre, elle grimpe (semi-spontanément) à 38 le 16, puis revient à 35. Après une capitalisation qui a culminé à 2 000 milliards de dollars, la voilà à 1 800, tandis que les autres valeurs boursières grimpent partout ailleurs.

5 – Et après : revirement incroyable ! Le Boeing 737 s’écrase près de Téhéran, atteint par un missile iranien, change la donne. Il fait grimper à nouveau les réactions hostiles aux autorités et… « ajoute » du calme financier. Le Dow Jones monte vers 29 000 et le brent baisse vars 64$ le baril. C’est presque mieux qu’avant !

6 – Et ici ? L’Allemagne a plus joué son rôle de refuge pour l’épargne que la France avec un taux à 10 ans qui chute à -0,3 puis revient à -0,2% : il faut toujours payer pour prêter à l’Allemagne, mais moins. Les taux français restent positifs, à 0,09% et la bourse française reste bien orientée, grâce au luxe.

Bref, pour les marchés financiers, ce qui s’est passé ces derniers jours est simple : il y a eu une hausse inquiète du pétrole, cette inquiétude a fait acheter les valeurs sûres, le bon du trésor américain et le dollar. Puis les représailles iraniennes paraissent maîtrisées et un certain calme semble revenir entre belligérants. Puis la destruction de l’avion ukrainien par l’Iran affaiblit l’Iran ! Puis l’économie américaine est toujours en bonne forme, comme le montre l’emploi. Les États-Unis se préparent même à signer un début de protocole d’accord avec la Chine. L’instabilité s’oublie, la question de l’influence américaine dans la région ne semble pas un problème. Donald Trump devient un maître des attaques ciblées, et chanceux ! On range les références historiques, notamment l’assassinat de Sarajevo et l’engrenage qui mena à la première guerre mondiale. 

Et voilà que les États-Unis avancent de nouvelles sanctions contre l’Iran, des sociétés (acier notamment) et diverses personnalités. Et ils ne semblent pas prêts à quitter l’Irak. Les marchés ont eu très peur, puis passent à autre chose : la croissance américaine, l’emploi, l’inflation. C’est plus simple : leur perspicacité stratégique fait plaisir à voir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les justiciers progressistes prennent leur propre caricature au sérieux : l’étude du cas Rokhaya Diallo

02.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

Laeticia Hallyday agressée dans une rue de Paris parce que "trop riche" ; 150 000 € la semaine, Gims ne skie pas comme un pauvre ; Keanu Reeves montre ses fesses en Californie ; Adèle n'en a plus à montrer ; Céline Dion bénit la fiancée de René-Charles

05.

Le taux du Livret A à 0,5% : une règle nouvelle sans « coup de pouce » ? Qu’aurait donné l’ancienne ?

06.

Pourquoi Pierre-Yves Bournazel a-t-il rallié Benjamin Griveaux ? Parce que l’autre le tient par les couilles !

07.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

03.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

04.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

05.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

06.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

04.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

05.

LR : le tigre de papier

06.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 15/01/2020 - 16:19
Non mais....
Est ce qu'Atlantico se fout du monde ? Ce mec devrait s'appeler Eole! c'est le dieu du vent!!!! aussi efficace que les...eoliennes lesquelles sont....
Ah oui les éoliennes sont comme le général Grouchy à Waterloo: pas la quand on en a besoin! Betbeze, on n'en a pas besoin mais....il est toujours la !
JLH
- 15/01/2020 - 14:26
conclusion ?
En réalité, des négociations intenses entre l'Iran, l'Arabie, la Turquie, Israël et la Russie et les US bien sûr. Chacun montre ses muscles en essayant de ne pas faire de dégâts. Trump, contrairement à une pensée commune est un bon président, et il est dans la lignée isolationniste des USA. La magnifique opération qui a éliminé Soleimani arrange considérablement le pouvoir en place à Téhéran, ce brave général prenait trop de place, à ce demander qui a renseigné les services américains ! Personnellement, je remarque que nous sommes dans un monde plus pacifique que jamais il ne fut. Je pense que "les marchés", sorte d'hypostase de la majorité des acteurs financiers, sont sur la bonne voie, et M. Betbeze, vous êtes un économiste à peu près aussi fiable qu'un météorologue, et encore, que vous réfléchissez avec des théories économiques qui datent d'un époque lente, alors qu'aujourd'hui les transformations des facteurs de productions, de consommation, d'investissements doivent comprises en intégrant la fulgurance qui met à terre toutes nos analyses anciennes, que nos données sont fausses le jour où nous les traitons. Je suis aussi un homme du passé, 68 ans, moi aussi.