En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 14 heures 11 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 15 heures 9 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 15 heures 49 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 16 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 20 heures 7 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 20 heures 36 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 21 heures 26 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 14 heures 42 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 15 heures 30 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 17 heures 53 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 19 heures 21 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 20 heures 21 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 20 heures 51 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 21 heures 15 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 21 heures 27 min
© Reteurs
© Reteurs
Prévisions 2020

Comment la France est passée à côté du véritable potentiel du cycle actuel de croissance mondiale

Publié le 03 janvier 2020
A l'occasion de la fin de l'année 2019, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de s'interroger sur l'année à venir. A quoi pourrait bien ressembler 2020 ? Sébastien Laye dresse ici les perspectives économiques et financières pour la France en 2020.
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Laye
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'occasion de la fin de l'année 2019, Atlantico a demandé à ses contributeurs les plus fidèles de s'interroger sur l'année à venir. A quoi pourrait bien ressembler 2020 ? Sébastien Laye dresse ici les perspectives économiques et financières pour la France en 2020.

 La seule fonction de la prévision économique, c’est de rendre l’astrologie respectable » disait l’économiste Galbraith. Dans le même ordre d’idées Warren Buffet nous rappelle que ces prédictions surannées du nouvel an disent parfois plus sur la personne à l’origine de la prévision que sur le contenu de la prophétie en lui-même…Soit, ces propos liminaires étant posés et toutes les précautions d’usage mises en exergue (comme lors des deux dernières années précédentes du reste dans mes précédentes analyses), sacrifions au jeu traditionnel avec délice, avec un liant sous-jacent : plutôt que de tenter de prédire l’imprévisible, le cygne blanc talémite ou l’évènement five sigma comme le dit la statistique (1 sur 3 488 455 chances d’occurrence), attachons nous simplement aux tendances de la fin 2019 qui en toute vraisemblance, devraient se poursuivre en 2020. 

L’évènement le plus important n’est pas ici à chercher du coté des politiques économiques gouvernementales (avec nombre d’élections, notamment la présidentielle américaine, et un Macron englué dans des conflits sociaux, peu de grands chantiers devraient être lancés en la matière), mais plutôt dans la redéfinition du rôle des banquiers centraux. Après des années de domination de la vulgate friedmanienne et de l’Ecole de Chicago sur le banquier-roi axiomatiquement indépendant, 2020 marquera le passage définitif sous Canossa des banques centrales. Aux USA, Donald Trump a déjà oblitéré la trajectoire naturelle de remontée des taux : sous la contrainte, Powell les a abaissés en 2019 : si la dernière position est celle du status quo, nul doute qu’à la moindre récession, la Fed abaissera à nouveau les taux. En Europe, Mme Lagarde, bien plus politique que ses prédécesseurs, maintiendra la politique de soutien monétaire et là aussi, en cas de ralentissement avéré, devrait utiliser les (maigres) marges de manœuvre à sa disposition en termes de taux négatifs et de QE. Du fait de l’inefficacité de ces politiques, dans un scénario de japonisation et de stagnation séculaire pour l’Europe, nous devrions dès la fin de l’année parler de réorientations des politiques monétaires. Une intervention directe de la BCE voire de la Fed dans l’économie productive (via un Green new Deal ou des programmes d’infrastructures) sera le principal combat idéologique de la période 2021-2025, opposant Mme Lagarde aux ordo libéraux allemands. Cet affrontement exhibe ses premiers signaux faibles en ce début d’année. Il ne manque à Mme Lagarde que l’appui du président français dont le logiciel mondialiste version années 1990s ne permet pas d’appréhender ce retour de l’investissement public. 

A ce sujet, le président français avancera peu dans ce qu’il avait présenté comme ses réformes structurelles de première partie de mandat : j’y vois au moins trois raisons. La première a trait au caractère vague des promesses économiques en 2017 : la question des retraites l’illustre à merveille puisque derrière cette simple ligne du programme (« nous instaurerons un système universel de retraites à points ») diverses réformes étaient et demeurent possibles, sans qu’aucune ne soit universelle ou efficace justement…Macron devrait se ranger derrière la même ambiguïté sur la baisse de l’impôt sur les sociétés qui tarde à venir.  La deuxième raison est bien sur le ralentissement économique mondial, qui est certes inégal selon les zones, mais avéré, avec la croissance mondiale la plus faible en dix ans pour l’OCDE : l’Allemagne et le cœur de l’Europe industrielle sont en zones de récession, nombre de pays européens ralentissent : les US et la Chine paraissent plus solides mais, locomotives mondiales, elles ne sont pas à l’abri de l’éclatement soudain de bulles spéculatives et donc d’un brusque ralentissement par effondrement du crédit et des investissements.

La France dépendra donc beaucoup de la conjoncture mondiale en 2020, car sa seule économie domestique ne peut plus soutenir une croissance au-delà de 1%. Nous en arrivons ainsi au troisième problème pour le gouvernement : l’échec de sa politique économique en première partie de mandat. Malgré une croissance forte de par le monde en 2015-2018, sur la période, les résultats français ont été décevants en dépit de réformes présentées comme structurelles (pour la croissance : 0,8%, 1,2%, 2%, 1,5%, maximum 1 ,2% pour 2019 mais probablement moins quand la statistique définitive sera connue en Mars) Malgré un pic de croissance mondiale, la France aura peu profité de ce cycle haut en comparaison du dernier (2005-2008) avec un chômage qui n’a reculé qu’à 8,6% (contre 7,7% sous Chirac-Sarkozy) et dont la baisse parait enrayée. Le pari macroniste de descendre en dessous des 7% à mi-mandat est définitivement perdu…L’indice PMI Market qui mesure l’activité manufacturière était au dernier trimestre 2019 légèrement supérieur à 50, seuil en deca duquel on est techniquement en récession manufacturière. Le grand thème de 2020 devrait donc être le renoncement aux promesses de résultats économiques et ipso facto l’enterrement des dernières reformes du programme présidentiel (impôt sur les sociétés, retraites universelles, etc…). 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Economie, Finances, France
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

04.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires