En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

03.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

06.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 24 min 57 sec
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 heure 13 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 2 heures 14 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 3 heures 43 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 7 heures 35 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 10 heures 41 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 11 heures 24 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 11 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 48 min 46 sec
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 1 heure 46 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 2 heures 50 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 4 heures 6 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 7 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 8 heures 17 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 11 heures 3 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 11 heures 45 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 12 heures 33 sec
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes feuilles

Les régimes alimentaires : beaucoup d’appelés, peu d’élus

Publié le 02 janvier 2020
Jean-Philippe Zermati publie "Osez manger, libérez-vous du contrôle" (ed. Odile Jacob). Nous surveillons tous notre poids. Jean-Philippe Zermati nous explique comment réduire nos envies de manger et permettre à chacun d'atteindre son poids d’équilibre. Extrait 2/2.
Jean-Philippe Zermati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Zermati est médecin nutritionniste, thérapeute comportementaliste, spécialiste des troubles du comportement alimentaire. Précurseur dans la critique des régimes, son approche est aujourd'hui reconnue et validée, il est l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Zermati publie "Osez manger, libérez-vous du contrôle" (ed. Odile Jacob). Nous surveillons tous notre poids. Jean-Philippe Zermati nous explique comment réduire nos envies de manger et permettre à chacun d'atteindre son poids d’équilibre. Extrait 2/2.

Les régimes amaigrissants établissent des règles dans le but d’obtenir une perte de poids, déterminée de façon subjective, arbitraire, indifférente au poids d’équilibre. Malgré tout, ils restent la principale méthode amaigrissante employée chaque année par des millions de personnes dans le monde. 231 millions d’Européens auraient essayé de maigrir en 2002, mais seul 1 % d’entre elles auraient réussi à perdre du poids de façon permanente. Estelle Masson, spécialiste de psychologie sociale, faisait remarquer en 2004 que les jeunes femmes de 18 à 24 ans avaient déjà suivi quatre régimes alors que leurs aînées de 50 à 60 ans n’en avaient suivi « que » sept au cours de toute leur vie. Aux États-Unis, dans les années 1950, 14 % des Américaines et 7 % des Américains avaient suivi un régime. Au milieu des années 2000, ils étaient respectivement 57 % et 40 %. Cette pratique des régimes amaigrissants se développe dans tous les pays et s’étend à toutes les générations, même les plus jeunes. Une enquête menée dans 33 pays du monde montrait que 37 % des filles de 11 ans avaient déjà fait un régime ou souhaitaient en faire. Elles étaient 47 % à 13 ans et 55 % à 15 ans. Le monde entier, à tout âge, semble se jeter à corps perdu dans la pratique des régimes amaigrissants.

Voici un petit résumé de ce que nous savons aujourd’hui sur les régimes amaigrissants. 

80 % de ceux qui les suivent perdent du poids dans les six premiers mois. Ça commence bien, me direzvous. Au bout de deux ans, seuls 5 % ont maintenu le poids atteint, tous les autres ont repris les kilos perdus. Ce qui est moins satisfaisant. Et 40 % ont dépassé leur poids de départ. Ce qui n’est plus du tout acceptable. On s’est alors interrogé pour savoir si certains régimes pouvaient être plus efficaces que d’autres. Quasiment tous les régimes et toutes les combinaisons possibles ont été évalués. Les sans gras et les sans sucre. Nous avons vu ce qu’il en était. Avec ou sans suivi médical. Avec pertes de poids rapides ou  progressives. Avec ou sans sport. Avec ou sans psychothérapie. Seul ou à plusieurs. Les plus restrictifs et les moins restrictifs. Les diètes protéinées et les régimes équilibrés. Tous, vous me lisez bien, ont abouti aux mêmes résultats. Les mêmes chiffres sont revenus dans pratiquement toutes les évaluations. C’était chaque fois 95 % de reprise de poids au bout de deux à trois ans ! Chaque fois qu’un régime seul était expérimenté et testé, il échouait. Chaque fois qu’on associait le régime à une deuxième méthode, celle-ci échouait. Comme si le régime contaminait tout ce qu’il touchait. Le résultat de toutes les évaluations est que les régimes sont systématiquement abandonnés à un moment ou un autre. En 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l’ANSES, a publié un rapport sur l’évaluation des régimes amaigrissants (évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement, Paris, ANSES, 2010) qui finit par conclure que la solution diététique aggravait le plus souvent le problème pondéral. La solution devenant le problème. Et que le problème ne résidait pas dans l’une ou l’autre caractéristique des régimes, mais dans leur principe même.

Quel est le principe même du régime ? On « fait attention », on résiste, on craque 

La question mérite bien d’être posée. Car, aujourd’hui, il faut le reconnaître, les régimes ont plutôt mauvaise presse. On préfère dire qu’on mange équilibré. Mais on fait alors des « régimes équilibrés », on prescrit des programmes d’équilibre alimentaire. On dispense des conseils d’hygiène de vie. Il ne s’agit plus de faire un régime mais d’adopter un nouveau style de vie. On ne dit plus qu’on fait un régime, dorénavant on mange « sainement » et on « fait attention », on se surveille. Mais, pour autant, a-t-on abandonné le principe même de régime ? À quoi fait-on attention ? À ne pas manger trop de ceci ou à manger suffisamment de cela. En quoi est-ce tellement différent des anciens régimes ? Si ce n’est que nous sommes passés d’une pratique limitée dans le temps à une surveillance à perpétuité de notre alimentation. Kim : « Dans ma tête, j’ai l’impression d’être constamment au régime alors que je ne le suis clairement pas et que je sais que je devrais l’être. » Écoutez Mégane : « Quand je suis au régime, je me dis : “Il faut que je tienne.” Quand je ne suis pas au régime, je me dis : “Je devrais m’y mettre.” Quand je craque, je me dis : “Tu dois te reprendre.” Bref, il n’y a pas un instant où je n’y pense pas. » 

On a finalement étendu le principe même de régime à la vie entière. On a abandonné ces régimes de quelques semaines ou mois qui faisaient tant de mal pour les proposer dans leur version light tout au long de la vie. Le nouveau régime est un régime allégé. Mais il reste un régime. 

Je définirais un régime comme une intention de contrôler mentalement son comportement alimentaire dans le but de maigrir ou de ne pas grossir. Et ce qui, selon moi, caractérise le mieux le principe même de régime est cette notion de contrôle mental. 

Ce contrôle peut prendre des formes différentes, depuis des règles extrêmement précises et définies comme la prescription de menus, jour après jour, jusqu’à la simple surveillance de son alimentation comme « faire attention » à ne plus grignoter, limiter les quantités de certains aliments ou bien encore limiter ou supprimer la consommation d’une catégorie d’aliments : le pain, le fromage, les gâteaux… Dans tous les cas, il s’agit d’obtenir une perte de poids par une diminution calorique résultant d’un effort de contrôle. Pas tant pour lutter contre sa faim mais surtout contre ses envies de manger !

Extrait du livre du Dr Jean-Philippe Zermati, "Osez manger, libérez-vous du contrôle", publié aux éditions Odile Jacob

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 03/01/2020 - 10:29
Le meilleur de tous les régimes ...
pour perdre ses kilos en trop, c'est le régime communiste.