En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

07.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 33 min 8 sec
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 1 heure 40 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 2 heures 46 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 3 heures 17 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 3 heures 54 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 4 heures 9 min
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 5 heures 42 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 18 heures 28 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 1 heure 29 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 1 heure 54 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 2 heures 26 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 2 heures 56 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 3 heures 34 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 4 heures 3 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 5 heures 20 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 19 heures 22 min
© Pixabay
© Pixabay
Bonnes feuilles

Les régimes alimentaires : beaucoup d’appelés, peu d’élus

Publié le 02 janvier 2020
Jean-Philippe Zermati publie "Osez manger, libérez-vous du contrôle" (ed. Odile Jacob). Nous surveillons tous notre poids. Jean-Philippe Zermati nous explique comment réduire nos envies de manger et permettre à chacun d'atteindre son poids d’équilibre. Extrait 2/2.
Jean-Philippe Zermati
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Zermati est médecin nutritionniste, thérapeute comportementaliste, spécialiste des troubles du comportement alimentaire. Précurseur dans la critique des régimes, son approche est aujourd'hui reconnue et validée, il est l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Philippe Zermati publie "Osez manger, libérez-vous du contrôle" (ed. Odile Jacob). Nous surveillons tous notre poids. Jean-Philippe Zermati nous explique comment réduire nos envies de manger et permettre à chacun d'atteindre son poids d’équilibre. Extrait 2/2.

Les régimes amaigrissants établissent des règles dans le but d’obtenir une perte de poids, déterminée de façon subjective, arbitraire, indifférente au poids d’équilibre. Malgré tout, ils restent la principale méthode amaigrissante employée chaque année par des millions de personnes dans le monde. 231 millions d’Européens auraient essayé de maigrir en 2002, mais seul 1 % d’entre elles auraient réussi à perdre du poids de façon permanente. Estelle Masson, spécialiste de psychologie sociale, faisait remarquer en 2004 que les jeunes femmes de 18 à 24 ans avaient déjà suivi quatre régimes alors que leurs aînées de 50 à 60 ans n’en avaient suivi « que » sept au cours de toute leur vie. Aux États-Unis, dans les années 1950, 14 % des Américaines et 7 % des Américains avaient suivi un régime. Au milieu des années 2000, ils étaient respectivement 57 % et 40 %. Cette pratique des régimes amaigrissants se développe dans tous les pays et s’étend à toutes les générations, même les plus jeunes. Une enquête menée dans 33 pays du monde montrait que 37 % des filles de 11 ans avaient déjà fait un régime ou souhaitaient en faire. Elles étaient 47 % à 13 ans et 55 % à 15 ans. Le monde entier, à tout âge, semble se jeter à corps perdu dans la pratique des régimes amaigrissants.

Voici un petit résumé de ce que nous savons aujourd’hui sur les régimes amaigrissants. 

80 % de ceux qui les suivent perdent du poids dans les six premiers mois. Ça commence bien, me direzvous. Au bout de deux ans, seuls 5 % ont maintenu le poids atteint, tous les autres ont repris les kilos perdus. Ce qui est moins satisfaisant. Et 40 % ont dépassé leur poids de départ. Ce qui n’est plus du tout acceptable. On s’est alors interrogé pour savoir si certains régimes pouvaient être plus efficaces que d’autres. Quasiment tous les régimes et toutes les combinaisons possibles ont été évalués. Les sans gras et les sans sucre. Nous avons vu ce qu’il en était. Avec ou sans suivi médical. Avec pertes de poids rapides ou  progressives. Avec ou sans sport. Avec ou sans psychothérapie. Seul ou à plusieurs. Les plus restrictifs et les moins restrictifs. Les diètes protéinées et les régimes équilibrés. Tous, vous me lisez bien, ont abouti aux mêmes résultats. Les mêmes chiffres sont revenus dans pratiquement toutes les évaluations. C’était chaque fois 95 % de reprise de poids au bout de deux à trois ans ! Chaque fois qu’un régime seul était expérimenté et testé, il échouait. Chaque fois qu’on associait le régime à une deuxième méthode, celle-ci échouait. Comme si le régime contaminait tout ce qu’il touchait. Le résultat de toutes les évaluations est que les régimes sont systématiquement abandonnés à un moment ou un autre. En 2010, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail, l’ANSES, a publié un rapport sur l’évaluation des régimes amaigrissants (évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement, Paris, ANSES, 2010) qui finit par conclure que la solution diététique aggravait le plus souvent le problème pondéral. La solution devenant le problème. Et que le problème ne résidait pas dans l’une ou l’autre caractéristique des régimes, mais dans leur principe même.

Quel est le principe même du régime ? On « fait attention », on résiste, on craque 

La question mérite bien d’être posée. Car, aujourd’hui, il faut le reconnaître, les régimes ont plutôt mauvaise presse. On préfère dire qu’on mange équilibré. Mais on fait alors des « régimes équilibrés », on prescrit des programmes d’équilibre alimentaire. On dispense des conseils d’hygiène de vie. Il ne s’agit plus de faire un régime mais d’adopter un nouveau style de vie. On ne dit plus qu’on fait un régime, dorénavant on mange « sainement » et on « fait attention », on se surveille. Mais, pour autant, a-t-on abandonné le principe même de régime ? À quoi fait-on attention ? À ne pas manger trop de ceci ou à manger suffisamment de cela. En quoi est-ce tellement différent des anciens régimes ? Si ce n’est que nous sommes passés d’une pratique limitée dans le temps à une surveillance à perpétuité de notre alimentation. Kim : « Dans ma tête, j’ai l’impression d’être constamment au régime alors que je ne le suis clairement pas et que je sais que je devrais l’être. » Écoutez Mégane : « Quand je suis au régime, je me dis : “Il faut que je tienne.” Quand je ne suis pas au régime, je me dis : “Je devrais m’y mettre.” Quand je craque, je me dis : “Tu dois te reprendre.” Bref, il n’y a pas un instant où je n’y pense pas. » 

On a finalement étendu le principe même de régime à la vie entière. On a abandonné ces régimes de quelques semaines ou mois qui faisaient tant de mal pour les proposer dans leur version light tout au long de la vie. Le nouveau régime est un régime allégé. Mais il reste un régime. 

Je définirais un régime comme une intention de contrôler mentalement son comportement alimentaire dans le but de maigrir ou de ne pas grossir. Et ce qui, selon moi, caractérise le mieux le principe même de régime est cette notion de contrôle mental. 

Ce contrôle peut prendre des formes différentes, depuis des règles extrêmement précises et définies comme la prescription de menus, jour après jour, jusqu’à la simple surveillance de son alimentation comme « faire attention » à ne plus grignoter, limiter les quantités de certains aliments ou bien encore limiter ou supprimer la consommation d’une catégorie d’aliments : le pain, le fromage, les gâteaux… Dans tous les cas, il s’agit d’obtenir une perte de poids par une diminution calorique résultant d’un effort de contrôle. Pas tant pour lutter contre sa faim mais surtout contre ses envies de manger !

Extrait du livre du Dr Jean-Philippe Zermati, "Osez manger, libérez-vous du contrôle", publié aux éditions Odile Jacob

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 03/01/2020 - 10:29
Le meilleur de tous les régimes ...
pour perdre ses kilos en trop, c'est le régime communiste.