En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

04.

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

05.

Il aime le "jeune Adolf", Goebbels et Auschwitz. Et comme c'est du rap…

06.

Emmanuel Macron s'en prend à Olivier Véran

07.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

L’inquiétant système chinois de notation sociale qui menace le monde

02.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

03.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

04.

Beatrice Dalle & Anthony Delon épousent des jeunesses; Julie Gayet & Francois H. s’engueulent en regardant le foot; Angelina veut pourrir la vie de Brad Pitt, Jade Hallyday commence à pourrir celle de sa mère; Yannick Noah fait ses besoins dehors

05.

Droit des arbres : ce danger insidieux qui nous guette quand l'humain n'est plus qu'un vivant parmi d'autres

06.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Nous avons tué Dieu. Et un autre a pris sa place : jeune, vigoureux, conquérant.

03.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

04.

COVID-19 : y-a-t-il encore un pilote dans l’avion gouvernemental ?

05.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

06.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Turner – Peintures et Aquarelles- Collection de la Tate : la fascinante exposition d’un “Voyageur de Lumière”

il y a 4 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Où vont les vents sauvages ?" de Nick Hunt : un voyage qui marie intelligemment nature et culture… belle approche des lieux mais médiocre jugement sur les habitants

il y a 5 heures 2 min
light > Culture
Star du doublage et comédien inoubliable
L'acteur Roger Carel est mort à l'âge de 93 ans
il y a 12 heures 29 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le cocorico trahit le coq gaulois et quand le pilote démêle ses fuseaux : c’est l’actualité des montres
il y a 15 heures 10 min
light > Science
Moby Dick
Protéger les baleines d'un risque de collision en écoutant leurs chants
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Economie
Repenser l'économie

Plan de relance : l’argent ne fait pas le changement

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Religion
Ite missa est

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Science
Grrrrr

Mais quelle température faisait-il vraiment pendant le dernier âge glaciaire ? Nous connaissons désormais la réponse

il y a 19 heures 1 min
décryptage > Politique
Socle électoral

LFI / EELV-PS : qui a vraiment le vent en poupe pour 2022 ?

il y a 19 heures 19 min
décryptage > Santé
Lutte contre le coronavirus

Covid-19 : affinement bienvenu de la stratégie gouvernementale, même défauts opérationnels majeurs

il y a 19 heures 50 min
décryptage > Culture
Iegor Gran

"Les services compétents" de Iegor Gran : Tartuffe au pays des Soviets, une histoire vraie et un excellent récit romanesque

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La légende de Bruno et Adèle" de Amir Gutfreund : un auteur de choix pour s'initier à la littérature israélienne contemporaine

il y a 5 heures 21 min
pépites > Justice
Affaire des "écoutes"
Parquet national financier : Eric Dupond-Moretti cible trois magistrats et demande une enquête administrative
il y a 12 heures 55 min
décryptage > Politique
Nominations

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

il y a 17 heures 20 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan
il y a 17 heures 33 min
pépite vidéo > International
Reconfinement
Coronavirus : Israël entre dans une nouvelle phase de confinement ce vendredi
il y a 18 heures 21 min
décryptage > Economie
Crise sociale

Révoltant ? Bridgestone, la dissolution du macronisme et les dangers du volontarisme politique mal ciblé

il y a 18 heures 52 min
pépites > Economie
Chrysanthèmes
2.000 fleuristes ont fermé définitivement leur magasin depuis le début de la crise sanitaire
il y a 19 heures 9 min
décryptage > Politique
Faillite en vue ?

Alerte aux finances : le RN, un parti à la dérive

il y a 19 heures 36 min
Piqure
Le frelon asiatique envahit la Bretagne
il y a 20 heures 27 min
© Reuters
© Reuters
Inégalités dans la distribution de la prime "Macron" !

LE PRESTIDIGITATEUR DES FINANCES ET LA PRIME « PATRON »

Publié le 23 décembre 2019
La prime "Macron", mise en place fin 2018, est à nouveau reconduite cette année. Une bonne nouvelle... à priori ! Un bon nombre de salariés dans le besoin ne pourront plus en bénéficier en 2019. Une annonce qui rend furieux les employés mais aussi les patrons des firmes.
Sophie de Menthon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La prime "Macron", mise en place fin 2018, est à nouveau reconduite cette année. Une bonne nouvelle... à priori ! Un bon nombre de salariés dans le besoin ne pourront plus en bénéficier en 2019. Une annonce qui rend furieux les employés mais aussi les patrons des firmes.

Bercy est vraie une calamité française !

C’est le  mouvement ETHIC (Entreprises de Taille Humaines Indépendantes et de Croissance) qui est à l’initiative de la prime dite « Macron » (prime patron en fait !) destinée à l’origine à donner un coup de pouce au pouvoir d’achat en pleine crise des gilets jaunes - en particulier pour les PME - Ce qui fut suggéré fut fait et disons le : malgré Bercy , qui expliquait savamment que c était une « dépense fiscale « ( en résumé tout de que Bercy ne prélève pas sur vos revenus est une dépense ! Beau concept imparable ). Il fallut que le premier ministre l’annonce lui-même.

La prime vit le jour, exceptionnellement défiscalisée et sans charges,  au plus grand bénéfice de ceux qui en avaient le plus besoin. Devant un tel succès le gouvernement s'est dit quelques mois plus tard que c’était effectivement une façon de distribuer plus de pouvoir d’achat sans grever les finances des des entreprises ... On décida donc de la prolonger mais en compliquant l’accès ...  à l’avantage de Bercy car la prolongation de la prime "dite  Macron » n’est autre qu’une façon habile de ne pas baisser le coût du travail : c’est pour cela qu’elle est reconduite... pour faire comme si ! Le nouveau caractère conditionnel de cette prime est d’une complexité dommageable et coutumière! Les conditions d’attribution de la prime sont liées à la mise en place d’un plan d’intéressement. Une bonne idée en soi que d’encourager l’intéressement, mais pourquoi le lier à cette prime maintenant dénaturée ?

Le pire est que cette obligation aboutit clairement à exclure de fait les petites entreprises et les TPE de cet avantage substantiel, vraiment fait pour elles et leurs salariés.  Pas de prime donc pour les salariés qui en ont le plus besoin puisque les PME ne disposent pas en interne de la structure nécessaire pour faire face à une contrainte administrative supplémentaire. Casse-tête pour une petite entreprise que d’instaurer un plan usine à gaz d’intéressement, et surtout financièrement le peut-elle ?! Le boucher doit-il intéresser son apprenti aux nombre de côtelettes vendues ? L’institut de beauté aux nombre de massages ? Le plombier au nombre de fuites ? C’est encore la preuve de l’ignorance de l’administration, de la réalité de la diversité et de la nature du fonctionnement d’une TPE ou d’une PME.

Rappelons que 4,8 millions de salariés ont bénéficié de ce coup de pouce en 2019 et que cela concerné 70% des entreprises de moins de 50 salariés. 

Enfin, cette impossibilité de verser la prime sans plan d’intéressement qui exclut les PME est d’autant plus navrante en ce moment, que, nombre de chefs d’entreprise souhaiteraient récompenser leurs salariés de l’énergie et du courage qu’ils mettent à se rendre sur leur lieu de travail malgré la galère que représente la grève des transports.

On finit par  se demander si le Ministère des Finances ne veut pas ainsi limiter en 2020 l’attribution de ces primes pour pallier à son manque à gagner dû à l’exonération des charges ? Les petits  chefs d’entreprises sont furieux ... mais ils n’ont aucun moyen de se faire entendre, alors certains bravaches affirment « je la verserai quand même en 2919 pour 2020 «  on verra bien! »

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires