En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Indicateurs positifs
Edouard Philippe a dévoilé les nouvelles mesures pour la phase 2 du déconfinement
il y a 47 min 50 sec
pépites > Politique
Elections municipales
Gérard Collomb retire sa candidature pour la présidence de la métropole de Lyon dans le cadre d’une alliance avec le candidat LR François-Noël Buffet
il y a 1 heure 42 min
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 3 heures 5 min
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 4 heures 12 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 5 heures 33 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 6 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 7 heures 3 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 7 heures 24 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 8 heures 9 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La naissance du vaccin, entre utopie et rejets" de Yves-Marie Bercé : avant Pasteur, la vaccination préventive n'était pas un long chemin tranquille !

il y a 1 heure 27 min
pépites > High-tech
Portrait flatteur
Les administrateurs de Wikipédia traquent les contenus promotionnels publiés par des agences de communication
il y a 2 heures 17 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 3 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 6 heures 13 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 6 heures 39 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 7 heures 36 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 9 heures 34 min
© Valery HACHE / AFP
© Valery HACHE / AFP
Insécurité

Explosion de la délinquance : voilà pourquoi la situation ne peut qu’empirer

Publié le 21 décembre 2019
Un rapport de la cour des comptes alerte les pouvoirs publics sur l'explosion de la délinquance. Violences sur personnes, cambriolages, vols à la tire seraient en forte hausse dans la capitale. Un dérapage qui ne sera pas contrôlé aussi longtemps que les politiques sécuritaires et pénales ne seront pas réformées.
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il a été amené à requérir dans des grandes affaires qui...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport de la cour des comptes alerte les pouvoirs publics sur l'explosion de la délinquance. Violences sur personnes, cambriolages, vols à la tire seraient en forte hausse dans la capitale. Un dérapage qui ne sera pas contrôlé aussi longtemps que les politiques sécuritaires et pénales ne seront pas réformées.

Atlantico : Cette emballement de la délinquance est-il conjoncturel ou semble-t-il s'installer de manière endémique ?

Philippe Bilger : A mon avis il va s’installer de manière endémique. Que ce soit la droite ou la gauche on a vu se renforcer systématiquement la délinquance ou la violence sans réponse judiciaire pour l’entraver.

Cela profite d’un climat ambiant de laxisme. Je ne vois pas cette montée de la délinquance se stopper bien au contraire. Même si elle ne va pas monter de manière spectaculaire, car elle est déjà très élevée, elle va toutefois continuer à monter. C’est la conséquence de la mansuétude pénale, du laxisme judiciaire et de la dégradation de la moralité publique. Quel message envoie-t-on aux auteurs de violences quand leurs victimes sont affichées sur le mur des cons ?

Quelles réponses les pouvoirs publics sont-ils en mesure de donner ?

Je crois qu’il faudrait une bonne fois pour toute une politique pénale digne de ce nom. C’est-à-dire, pour commencer, une police et une gendarmerie assurées de pouvoir faire leur travail sans être entravées par un humanisme abstrait et contre-productif. Par ailleurs nous devrions avoir une magistrature consciente des enjeux des sécurité actuels afin d’assurer l’ordre et la tranquillité publique. Au niveau politique nous aurions besoins, globalement, d’un pouvoir qui permettrait de réprimer la délinquance, d’interpeller les fauteurs de trouble, de les condamner mais aussi de faire appliquer les peines. En définitive de ne pas abandonner les forces de l’ordre !

En revanche la tendance, ces dernières années, est de penser que la solution réside dans de nouvelles lois. C’est une fuite en avant qui fait croire qu’on agit quand on a voté une loi. On a tout dans l’arsenal pénal judiciaire et policier pour réprimer la délinquance de manière efficace. Il faut donc simplement appliquer lois actuelles. Le véritable problème, en définitive, est que malgré leur performance, ces lois ne sont pas appliquées avec rigueur. La raison en est la philosophie pénale qui prévaut aujourd’hui dans la magistrature. Elle est absolument contestable. Elle consiste à faire des délinquants des victimes de la société, des personnes insuffisamment prises en charges….

Quel impact politique cette violence politique pourrait-elle avoir ? Notamment à la veille des élections municipales ?

A court terme elle va continuer à amplifier le discrédit qui plombe le pouvoir macronien sur le plan de la sécurité. Car nous n’avons plus à proprement parler d’autorité de l’Etat. On a déjà connu ce genre de période mais il me semble que le processus s’aggrave.

Tout ce qui réduit l’autorité de l’état va favoriser la montée des phénomènes préoccupants dont on a parlé. Or je crois que le pouvoir politique laisse augmenter la violence et diffuse ce message de faible autorité de l’Etat. Ce qui me fait peur c’est qu’il y a de la délinquance qui progresse mécaniquement du fait du laxisme de la justice mais aussi du fait de l’état qui est de moins crédible à cause de sa fermeté de façade. Car l’état par sa pusillanimité, de fait, permet tout. Dans ses conditions on peut tout se permettre…. Cela va faire de notre pays quelque chose qui ressemblera à un lieu collectif de désordre.

Concernant les élections municipales je ne pense pas que la sécurité soit le principal enjeu. La ville de Paris traverse des problèmes protéiformes très nombreux. La sécurité n’en est, hélas, qu’un parmi tant d’autres.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

03.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

06.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

07.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 22/12/2019 - 09:30
Serviteurs de la Loi
Mr. Raffarin, qui n'est pas considéré comme un va-t-en guerre, avait récemment reconnu" qu'il y avait un problème avec la justice". Aujourd'hui, on parle de "pouvoir judiciaire" et non "d'autorité judiciaire". Le "pouvoir judiciaire" semble vouloir se situer au-delà de la puissance publique. "Les juges ne sont plus "serviteurs de la loi, mais "prescripteurs de normes"(Régis Debray)). Attention: danger.
tubixray
- 21/12/2019 - 19:14
M. Bilger parle juste
Ses interventions sur Sud Radio sont toujours mesurées et appréciées.
Le constat est dramatique, un pays livré à la racaille, aux islamistes et activistes d'extrême gauche quel que soit leur prétexte idéologique (écologie, végan, zadistes, black blocks, pseudo syndicats).
Il va falloir faire le choix d'une répression implacable contre cette chienlit pour y remédier, qui osera ?....
Une alternative demeure: quitter ce pays pourri.
lasenorita
- 21/12/2019 - 18:40
C'est à cause des musulmans!
Avant 1962,en France, les femmes pouvaient sortir seules, le soir, sans être agressées; les atteintes à la personne avec des ''couteaux'' ont beaucoup augmenté ces derniers temps avec l'immigration musulmane galopante, etc.….En 1962,les musulmans ont obtenu ''l'indépendance'' de ''leur'' pays et ils ont suivi les ''mécréants'' en France...Les mœurs des musulmans sont très différents de ceux des non-musulmans en Europe, en France..il y a incompatibilité entre le coran et notre démocratie voir https://www.ohmymag.com/mariage/un-homme-demande-le-divorce-le-jour-du-matiage-en-decouvrant-le-visage-de-sa-femme_art82696.html?utm_medium=native&utm_campaign=….Le F.L.N. a nationalisé les biens des non-musulmans ''nés en Algérie'' et maintenant tous les hommes politiques d'Algérie possède des propriétés en France, achetées avec de ''l'argent sale''.. les Algériens veulent fuir leur pays parce qu'ils étaient plus heureux au temps de ''l'Algérie française''!..