En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Alliés européens
Emmanuel Macron et onze ministres sont attendus à Naples ce jeudi dans le cadre du 35e sommet franco-italien
il y a 8 heures 7 min
pépites > Politique
Aubaine ?
Anne Hidalgo ferait passer pour des HLM des logements loués aux classes moyennes
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dark Waters" de Todd Haynes : un homme seul contre une toute puissante industrie chimique...

il y a 12 heures 7 min
pépites > Santé
Médicaments efficaces ?
La chloroquine, un traitement contre le paludisme, pourrait-elle être efficace contre le coronavirus ?
il y a 13 heures 8 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Coronavirus : le patient français décédé à Paris était un enseignant dans l'Oise
il y a 14 heures 19 min
décryptage > International
Echelle planétaire

Le Coronavirus redistribue les cartes mondiales

il y a 15 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
"Peur comme fonds de commerce"
Gabriel Attal dénonce les critiques de Marine Le Pen sur la gestion du coronavirus par le gouvernement
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Europe
Hi hi *

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Economie
Brouillard comptable

Ce rapport de la Cour des comptes à qui l’on fait trop souvent dire tout et n’importe quoi

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Economie
Contamination de l'économie

Coronavirus : le COVID-19 va-t-il pousser la zone euro vers la récession ?

il y a 18 heures 7 min
pépites > Justice
Enquête
Attaque à la préfecture de police de Paris : une recherche internet faite par Mickaël Harpon accrédite l'hypothèse terroriste
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La mort n'est pas une solution, Asia Bibi condamnée à la pendaison pour blasphème" d'Anne-Isabelle Tollet : un récit poignant

il y a 11 heures 48 min
light > Culture
Réforme majeure
Académie des César : la productrice Margaret Menegoz est nommée présidente par intérim
il y a 12 heures 21 min
pépites > Education
Faits religieux à l'école
Mobilisation de soutien envers l'instituteur de Malicornay, Matthieu Faucher, suspendu pour prosélytisme après avoir utilisé des textes de la Bible
il y a 13 heures 46 min
décryptage > Religion
Moyens d'action

Lutte contre l’islam radical : comment le Maroc articule moyens sécuritaires et réponse "idéologique"

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Environnement
WikiAgri

Salon de l'agriculture : ébauche d'un mouvement agricole de contestation contre les banques

il y a 15 heures 50 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

il y a 16 heures 47 min
décryptage > Santé
Début du carême

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

il y a 17 heures 20 min
décryptage > France
Réalité derrière les chiffres

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’opposition ne veut pas de fonds de pension français mais ne pipe mots sur ces fonds étrangers qui investissent lourdement dans l’Hexagone

il y a 18 heures 59 min
© Manan VATSYAYANA / AFP
© Manan VATSYAYANA / AFP
International

Les manifestants de Hong-Kong à Téhéran en 2019 nous rappellent que notre modèle démocratique est encore loin d’avoir perdu la partie

Publié le 17 décembre 2019
Pendant que les manifestations font rage dans le monde, il est important de souligner que le système démocratique occidental a encore de beaux jours devant lui.
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pendant que les manifestations font rage dans le monde, il est important de souligner que le système démocratique occidental a encore de beaux jours devant lui.

Des Gilets jaunes aux manifestations du 5 décembre, la France a vécu une année agitée du point de vue social. Et si nous pouvons considérer que notre démocratie traverse une période de crise, tout du moins au vu des manifestations et des débats parfois très durs qui fleurissent de par le monde, les difficultés que nous vivons actuellement ne doivent pas nous faire oublier que l’année 2019 a également été particulièrement difficile pour les dictateurs de par le monde. De Beijing à Caracas, en passant par Khartoum, Téhéran, Caracas, Istanbul ou Alger, des régimes autoritaires parfois solidement installés ont eux aussi dû faire face à une vague de contestation qui nous rappelle que loin d’être obsolètes, les idéaux de liberté et de démocratie peuvent encore inspirer les citoyens de la planète. On répondra bien sûr que le monde « libre » a lui aussi eu son lot de manifestations : certes, les images de cette année à Santiago de Chile, Paris ou encore Beyrouth nous rappellent que la « crise de régime » touche également nos démocraties. Mais il est toutefois remarquable de constater la multiplication du nombre de contestations contre les régimes autoritaires à travers le monde : en Chine, Hong Kong est en rébellion ouverte contre Beijing contre un projet de loi d’extradition (désormais retiré) imposé par le Parti communiste – énième entorse au principe « un pays, deux systèmes » qui avait fait la fortune des dirigeants chinois ; en Russie, c’est la tentative du pouvoir d’interdire aux candidats d’opposition de se présenter aux élections municipales cet été qui a mobilisé des dizaines de milliers de jeunes moscovites, leurs manifestations pacifiques étant réprimées par des arrestations massives et une violence policière qui en dit long sur la pression qu’un pouvoir poutinien désormais impopulaire doit ressentir à l’approche d’une saison électorale délicate. Il faut dire que les Russes veulent à tout prix éviter qu’un grand centre urbain russe tombe démocratiquement aux mains de l’opposition, une mésaventure qu’a connu Recep Tayip Erdoğan à Istanbul en juin. A cette série de difficultés pour des dirigeants autoritaires s’ajoutent les chutes d’Omar Al-Bashir au Soudan et d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie – et si dans les deux cas les autorités militaires tentent à tout prix de conserver le pouvoir, la pression de la rue les force au compromis : à Khartoum, les militaires ont dû signer un accord pour remettre (au moins en partie) le pouvoir aux civils, et il n’est pas à exclure que l’armée algérienne doive faire de nouvelles concessions après les élections du 13 décembre. En Iran également, la jeunesse est descendue dans la rue pour protester contre l’asphyxie économique du pays – dont ils tiennent leurs leaders et non le « grand Satan » américain pour responsable. La répression (140 morts et 7000 arrestations à ce jour) nous rappellent à la fois la fragilité actuelle du régime, mais aussi sa vraie nature. 2019 n’a certainement pas été un bon cru pour les dictatures. Mais il serait bien prématuré (et forcément arrogant, au vu de la dynamique des dix années précédentes) de crier victoire du côté des démocraties occidentales. D’autant que celles-ci font également face à une crise de confiance inédite depuis la fin de la guerre froide, comme la montée des populismes en Occident, l’épisode des Gilets jaunes en France ou encore les émeutes de Santiago nous le rappellent. L’enquête mondiale réalisée cette année par la Fondation pour l’Innovation politique et l’International Republican Institute sous la direction de Dominique Reynié met d’ailleurs bien en relief cette déconsolidation démocratique : même si ses principes fondamentaux (droit de manifester, participer à la prise de décision, voter et dire ce que l’on pense) restent très largement partagés au sein des 42 pays étudiés, on constate également une désaffection pour la démocratie, dont de nombreux citoyens considèrent qu’elle ne fonctionne pas bien, en particulier en Europe de l’Est, mais aussi dans des pays comme le Brésil ou l’Italie. Plus grave encore, les jeunes générations semblent de plus en plus sceptiques sur la viabilité de notre régime politique : les moins de 35 ans sont en effet aujourd’hui plus nombreux que leurs ainés à penser qu’il existe des alternatives viables à la démocratie, que celles-ci soient technocratiques, aristocratiques, voire autoritaires. Au-delà des crises et des épisodes révolutionnaires qui ont traversé le monde cet année se dessine donc en filigrane une compétition entre deux modèles de gouvernance pour faire face aux défis sociétaux du XXI e Siècle : l’un, libéral-démocratique et occidental, se targue d’offrir à chaque individu la liberté de s’exprimer, de protester et de faire valoir ses droits – parfois au risque de blocages frustrants pour un grand nombre de citoyens. L’autre, autoritaire, se veut plus efficace pour préserver l’harmonie sociétale car n’ayant pas à se soucier de contre-pouvoirs (institutionnels ou électoraux) qui feraient obstacle à la volonté de l’État. La question est donc de savoir non seulement laquelle de ces deux valeurs – liberté ou « harmonie » - est la plus importante, mais aussi lequel des deux régimes pourra tenir ses promesses : si des doutes ont été émis sur la capacité de nos démocraties à continuer de permettre l’exercice véritable de la liberté d’opinion dans des sociétés de plus en plus polarisées et fracturées (par exemple lors du passage de la loi anti-fake news ou au plus fort des manifestations des Giles jaunes), les manifestations de Hong Kong mettent également en péril le narratif d’efficacité et d’harmonie social dont se targue le régime chinois depuis des années n’est peut-être qu’une façade. Qui du modèle démocratique ou autoritaire l’emportera, et selon quels critères (économiques, sociétaux, militaires) ? C’est là un des grands enjeux des décennies à venir, et l’année difficile qu’ont vécu les dictateurs de par le monde ne représente qu’un épisode dans cette longue lutte commencée en Occident durant le Siècle des Lumières (et même avant). Quoiqu’il en soit, le courage des manifestants de Hong Kong, Moscou ou Khartoum nous rappelle que l’issue de cette confrontation est encore loin d’être dite, et que nos démocraties ont encore des cartes à jouer pour peu que nous soyons capables de nous remettre en question face aux défis inédits de notre siècle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

Découvrez l'humour flamand : des Juifs représentés en cafards !

05.

Castaner et la vie privée d'Olivier Faure

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Quand une étude britannique révèle que 8 salariés sur 10 dans le monde de l’art et de la culture taisent leurs convictions par peur du "politiquement correct" qui y prévaut

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Tout le monde, il est bio, tout le monde, il est gentil mais le BIO ne fera pas de miracle

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires