En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 7 heures 56 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 9 heures 20 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 10 heures 28 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 11 heures 4 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 12 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 14 heures 1 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 14 heures 53 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 15 heures 8 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 15 heures 29 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 8 heures 38 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 9 heures 48 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 11 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 13 heures 5 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 14 heures 15 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 14 heures 47 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 15 heures 3 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 15 heures 37 min
© Manan VATSYAYANA / AFP
© Manan VATSYAYANA / AFP
International

Les manifestants de Hong-Kong à Téhéran en 2019 nous rappellent que notre modèle démocratique est encore loin d’avoir perdu la partie

Publié le 17 décembre 2019
Pendant que les manifestations font rage dans le monde, il est important de souligner que le système démocratique occidental a encore de beaux jours devant lui.
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thibault Muzergues est un politologue européen, auteur de La Quadrature des classes.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pendant que les manifestations font rage dans le monde, il est important de souligner que le système démocratique occidental a encore de beaux jours devant lui.

Des Gilets jaunes aux manifestations du 5 décembre, la France a vécu une année agitée du point de vue social. Et si nous pouvons considérer que notre démocratie traverse une période de crise, tout du moins au vu des manifestations et des débats parfois très durs qui fleurissent de par le monde, les difficultés que nous vivons actuellement ne doivent pas nous faire oublier que l’année 2019 a également été particulièrement difficile pour les dictateurs de par le monde. De Beijing à Caracas, en passant par Khartoum, Téhéran, Caracas, Istanbul ou Alger, des régimes autoritaires parfois solidement installés ont eux aussi dû faire face à une vague de contestation qui nous rappelle que loin d’être obsolètes, les idéaux de liberté et de démocratie peuvent encore inspirer les citoyens de la planète. On répondra bien sûr que le monde « libre » a lui aussi eu son lot de manifestations : certes, les images de cette année à Santiago de Chile, Paris ou encore Beyrouth nous rappellent que la « crise de régime » touche également nos démocraties. Mais il est toutefois remarquable de constater la multiplication du nombre de contestations contre les régimes autoritaires à travers le monde : en Chine, Hong Kong est en rébellion ouverte contre Beijing contre un projet de loi d’extradition (désormais retiré) imposé par le Parti communiste – énième entorse au principe « un pays, deux systèmes » qui avait fait la fortune des dirigeants chinois ; en Russie, c’est la tentative du pouvoir d’interdire aux candidats d’opposition de se présenter aux élections municipales cet été qui a mobilisé des dizaines de milliers de jeunes moscovites, leurs manifestations pacifiques étant réprimées par des arrestations massives et une violence policière qui en dit long sur la pression qu’un pouvoir poutinien désormais impopulaire doit ressentir à l’approche d’une saison électorale délicate. Il faut dire que les Russes veulent à tout prix éviter qu’un grand centre urbain russe tombe démocratiquement aux mains de l’opposition, une mésaventure qu’a connu Recep Tayip Erdoğan à Istanbul en juin. A cette série de difficultés pour des dirigeants autoritaires s’ajoutent les chutes d’Omar Al-Bashir au Soudan et d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie – et si dans les deux cas les autorités militaires tentent à tout prix de conserver le pouvoir, la pression de la rue les force au compromis : à Khartoum, les militaires ont dû signer un accord pour remettre (au moins en partie) le pouvoir aux civils, et il n’est pas à exclure que l’armée algérienne doive faire de nouvelles concessions après les élections du 13 décembre. En Iran également, la jeunesse est descendue dans la rue pour protester contre l’asphyxie économique du pays – dont ils tiennent leurs leaders et non le « grand Satan » américain pour responsable. La répression (140 morts et 7000 arrestations à ce jour) nous rappellent à la fois la fragilité actuelle du régime, mais aussi sa vraie nature. 2019 n’a certainement pas été un bon cru pour les dictatures. Mais il serait bien prématuré (et forcément arrogant, au vu de la dynamique des dix années précédentes) de crier victoire du côté des démocraties occidentales. D’autant que celles-ci font également face à une crise de confiance inédite depuis la fin de la guerre froide, comme la montée des populismes en Occident, l’épisode des Gilets jaunes en France ou encore les émeutes de Santiago nous le rappellent. L’enquête mondiale réalisée cette année par la Fondation pour l’Innovation politique et l’International Republican Institute sous la direction de Dominique Reynié met d’ailleurs bien en relief cette déconsolidation démocratique : même si ses principes fondamentaux (droit de manifester, participer à la prise de décision, voter et dire ce que l’on pense) restent très largement partagés au sein des 42 pays étudiés, on constate également une désaffection pour la démocratie, dont de nombreux citoyens considèrent qu’elle ne fonctionne pas bien, en particulier en Europe de l’Est, mais aussi dans des pays comme le Brésil ou l’Italie. Plus grave encore, les jeunes générations semblent de plus en plus sceptiques sur la viabilité de notre régime politique : les moins de 35 ans sont en effet aujourd’hui plus nombreux que leurs ainés à penser qu’il existe des alternatives viables à la démocratie, que celles-ci soient technocratiques, aristocratiques, voire autoritaires. Au-delà des crises et des épisodes révolutionnaires qui ont traversé le monde cet année se dessine donc en filigrane une compétition entre deux modèles de gouvernance pour faire face aux défis sociétaux du XXI e Siècle : l’un, libéral-démocratique et occidental, se targue d’offrir à chaque individu la liberté de s’exprimer, de protester et de faire valoir ses droits – parfois au risque de blocages frustrants pour un grand nombre de citoyens. L’autre, autoritaire, se veut plus efficace pour préserver l’harmonie sociétale car n’ayant pas à se soucier de contre-pouvoirs (institutionnels ou électoraux) qui feraient obstacle à la volonté de l’État. La question est donc de savoir non seulement laquelle de ces deux valeurs – liberté ou « harmonie » - est la plus importante, mais aussi lequel des deux régimes pourra tenir ses promesses : si des doutes ont été émis sur la capacité de nos démocraties à continuer de permettre l’exercice véritable de la liberté d’opinion dans des sociétés de plus en plus polarisées et fracturées (par exemple lors du passage de la loi anti-fake news ou au plus fort des manifestations des Giles jaunes), les manifestations de Hong Kong mettent également en péril le narratif d’efficacité et d’harmonie social dont se targue le régime chinois depuis des années n’est peut-être qu’une façade. Qui du modèle démocratique ou autoritaire l’emportera, et selon quels critères (économiques, sociétaux, militaires) ? C’est là un des grands enjeux des décennies à venir, et l’année difficile qu’ont vécu les dictateurs de par le monde ne représente qu’un épisode dans cette longue lutte commencée en Occident durant le Siècle des Lumières (et même avant). Quoiqu’il en soit, le courage des manifestants de Hong Kong, Moscou ou Khartoum nous rappelle que l’issue de cette confrontation est encore loin d’être dite, et que nos démocraties ont encore des cartes à jouer pour peu que nous soyons capables de nous remettre en question face aux défis inédits de notre siècle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

05.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires