En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

05.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Catastrophe climatique
L'est de l'Espagne sous le choc de la tempête Gloria
il y a 17 min 32 sec
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Un immense populicide mondialisé ? : l’histoire tragique de la fin du communisme et des ultimes heures de la guerre froide

il y a 1 heure 19 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le nouveau mal français : la baisse du niveau de vie

il y a 1 heure 22 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Grandeurs et misère de la vie politique : le regard et le jugement de Tocqueville sur son engagement

il y a 1 heure 25 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Laéticia Hallyday, nue sur Instagram, au ski avec Kev Adams : Pascal s'inquiète ; Pamela épouse, une (très) vieille flamme, Jennifer Aniston en prend le chemin avec Brad (?), Rihanna se rapproche de DEUX ex ; Patrick Bruel fait une chute
il y a 1 heure 39 min
décryptage > International
Donne moi ton signe, je te dirai ce que tu vas faire

Année du rat de métal : voilà comment les dirigeants chinois pourraient adapter leur stratégie en fonction de leurs horoscopes

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Politique
Mission impossible

Retraites : pourquoi la complexité du système fiscal et social français fragilise la crédibilité des études d’impact

il y a 3 heures 39 min
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 12 heures 4 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 15 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Make the Internet Great Again : le style Trump sur Twitter

il y a 1 heure 17 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le pantouflage : un sport de masse chez les anciens élèves de l’ENA

il y a 1 heure 20 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le peuple français est-il une fiction ? : la France face au spectre de l’identité

il y a 1 heure 23 min
décryptage > Politique
Debout les morts

Miracle à Jérusalem : Emmanuel Macron va rencontrer Yasser Arafat !

il y a 1 heure 31 min
décryptage > Economie
Raréfaction des ressources

Une économie beaucoup plus économe en matières premières : l’idée présentée à Davos par Ellen Mac Arthur qui pourrait vraiment faire la différence

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

il y a 3 heures 15 min
décryptage > Politique
SOS contrat social

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

il y a 4 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 15 heures 17 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 16 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 19 heures 47 min
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
Fibre sociale

Grève du 5 décembre : le conflit social sur les retraites place écolos & décroissants au pied de leurs 1001 contradictions

Publié le 10 décembre 2019
Après les sabotages d'Extinction Rebeliion et les positions affichées, les militants de l'écologie et de la décroissance dévoilent au grand jour la vraie nature de leur idéologie.
Pierre Bentata, Fondateur de Rinzen, cabinet de conseil en économie, il enseigne également à l'ESC Troyes et intervient régulièrement dans la presse économique
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bentata
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Bentata, Fondateur de Rinzen, cabinet de conseil en économie, il enseigne également à l'ESC Troyes et intervient régulièrement dans la presse économique
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les sabotages d'Extinction Rebeliion et les positions affichées, les militants de l'écologie et de la décroissance dévoilent au grand jour la vraie nature de leur idéologie.

Atlantico.fr : Des sabotages d'Extinction Rebellion aux prises de paroles concernant la réforme des retraites, les militants de l'écologie "décroissantiste" semblent révéler, dans le contexte social actuel, la vraie nature de leur idéologie. 

En soutenant les grèves, tout en refusant le développement d'alternatives au transport en commun, les écologistes radicaux ne montrent-ils pas qu'ils n'ont pas forcément la fibre sociale ?

Pierre Bentata : Ceux qui, parmi les écologistes, se comportent de la sorte n'ont d'écologiste que le nom. C'est une antienne bien connue qui se confirme ici: derrière le vernis écologiste des courants radicaux tels qu'Extinction Rebellion, il y a un marxisme primaire qui désire imposer à tous un mode de vie unique. Mais il s'agit d'un marxisme particulier, puisqu'il reprend à son compte la dialectique de la lutte des classes avec tout ce que cela implique d'anticapitalisme et même de refus de la liberté individuelle mais refuse la notion de croissance économique. C'est donc un marxisme sans création de richesse, sans prospérité, bref, le marxisme tel qu'il s'est toujours concrétisé dans les faits.

Partant de ce constat, il est clair que "la fibre sociale" ne peut qu'être absente du logiciel de ces activistes. La liberté de chacun et l'émancipation de tous sont subordonnées à la révolution anticapitaliste et antisystème. Voilà comment on peut lire sur le compte twitter d'Extinction Rebellion que les trottinettes électriques ont été détruites au motif qu'elles seraient des "casseuses de grève". Au fond, il n'y a rien de vraiment nouveau: derrière la moraline de ces écologistes d'un genre particulier, et fort heureusement minoritaires, se cache, bien maladroitement, les velléités totalitaires des révolutionnaires rouges. 

D'autre part, défendre la retraite par répartition, est-ce cohérent avec la défense d'une forme de décroissance économique ? 

Bien sûr que non! Et c'est là que l'on voit apparaître dans toute sa splendeur l'incohérence d'une idéologie politique devenue croyance religieuse. La retraite par répartition consiste à financer les retraites d'aujourd'hui grâce aux richesses créées par ceux qui sont actifs aujourd'hui. Ce système n'est viable qu'à condition qu'il existe plusieurs actifs occupés pour un retraité - au moins 4 actifs par retraité dans l'idéal. Avec l'allongement de l'espérance de vie et la baisse de taux de fertilité, le système devient mécaniquement intenable. Pour le sauver, il n'existe alors que deux solutions: accroître la richesse créée par chaque actif, afin que chacun finance davantage les retraites ou accroître le nombre d'actifs. Or, c'est deux solutions sont immédiatement et par nature disqualifiées par les adeptes de la décroissance puisqu'ils tiennent la croissance économique et la croissance démographique pour responsables de ce qu'ils considèrent être une crise écologique. 

Le paradoxe qui consiste à vouloir protéger un système de retraite qui est en tout point opposé à leurs recommandations générales s'explique alors par le fait que la raison a cédé la place au dogmatisme: tenant l'économie de marché pour responsable de tous les maux et l'intervention publique pour seule garante du bien-être, toute réforme qui laisserait entendre que le système public est défaillant est considérée comme une attaque contre leur propre idéologie, même si le système actuel est contraire à leurs objectifs.  

La question de la dépendance des personnes âgées dans notre système économique n'est-elle pas, entre autres sujets, un des impensés de l'écologie radicale ? 

Encore une fois, il faut s'entendre sur ceux que l'on nomme les "écologistes radicaux". Si l'on pense aux anticapitalistes primaires du type Extinction Rebellion, ou aux collapsologues et autres théoriciens de l'effondrement, il est clair que la question de la dépendance ne les intéressent guère. Ou plutôt, dans la croyance religieuse qui est la leur, ils considèrent que cette question, comme tant d'autres, se résoudra d'elle-même, par miracle, une fois la révolution aboutie. Bien évidemment, il s'agit d'une illusion, d'une forme de fanatisme, puisqu'on le sait, soutenir les personnes en situation de dépendance et améliorer leur quotidien requiert d'importants investissements dans les nouvelles technologies aussi bien que dans les infrastructures. Vouloir imposer la décroissance implique nécessairement de réduire les dépenses et l'activité et l'argument selon lequel on pourrait mieux redistribuer ou allouer les ressources ne tient pas car pour innover et investir, il faut produire des richesses et donc avoir de la croissance.

Sur ce point, on ne peut que déplorer le manque d'humanité de ceux qui, sous couvert de protection des intérêts des générations futures, oeuvrent sciemment à la réduction du bien-être de nos parents et grand-parents. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

05.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

06.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

07.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

04.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Hiris
- 11/12/2019 - 10:06
Quand on est décroissant
On prône un retour à la nature mais pas dans le registre bisounours ,genre flower power love love de certains hippies ,non ,retour à la nature même dans sa cruauté ! L élimination naturelle est bien évidemment leur solution ,si tu n es pas assez fort pour vivre où survivre ,tu crèves et puis basta ,c est une loi naturelle ça ! Ça ne vous rappelle rien ?