En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Affaire Griveaux
Piotr Pavlenski indique être à l'origine du vol des vidéos sur l'ordinateur d'Alexandra de Taddeo
il y a 8 min 31 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"What is love" d'Anne Buffet : un contrepied systématique et réjouissant des poncifs sur l’amour

il y a 1 heure 55 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Miroir de nos peines" de Pierre Lemaitre : un roman passionnant dont on regrette de tourner la dernière page...

il y a 2 heures 23 min
pépites > Santé
Endiguer l'épidémie
Covid-19 : un expert chinois indique que des patients "guéris" pourraient toujours véhiculer le virus
il y a 3 heures 6 sec
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 4 heures 38 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 5 heures 24 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 6 heures 53 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 7 heures 45 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 8 heures 16 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 47 min
light > Politique
Classe politique endeuillée
L'ancien ministre socialiste Michel Charasse est décédé à l'âge de 78 ans
il y a 57 min 1 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vie de Gérard Fulmard" de Jean Echenoz : un pastiche de polar, plaisant mais pas fracassant !

il y a 2 heures 16 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le noir passe au blanc et quand le design horloger est de retour : c’est l’actualité des montres à l’heure du Covid-19
il y a 2 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 3 heures 34 min
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 4 heures 56 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 7 heures 29 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 8 heures 5 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 21 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 21 heures 57 min
© Paul Hackett / Reuters
© Paul Hackett / Reuters
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

Publié le 09 décembre 2019
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Edouard Husson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire, Edouard Husson a dirigé ESCP Europe Business School de 2012 à 2014 puis a été vice-président de l’Université Paris Sciences & Lettres (PSL). Il est actuellement professeur à l’Institut Franco-Allemand d’Etudes Européennes (à l’Université...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lettre de Londres mise en forme par Edouard Husson. Nous recevons régulièrement des textes rédigés par un certain Benjamin Disraeli, homonyme du grand homme politique britannique du XIXe siècle.

Londres, 

Le 8 décembre 2019 

 

Mon cher ami, 

 

Boris Johnson peut-il manquer la majorité absolue? 

La campagne bat son plein. Trois sondages réalisés en milieu de semaine dernière donnent une avance différente aux conservateurs: à huit, à dix, et à quinze points pour Boris Johnson et les Tories. Pour autant, notre parti a la hantise de voir répéter le résultat mitigé de 2017. Boris Johnson a pris la plume pour s’adresser, ce matin, au Sunday Express. Il explique aux lecteurs que l’avance que lui donnent les sondages n’empêcheront pas l’élection d’être très serrée. Le Labour est au-dessus de 30% depuis quinze jours parce que le vote « Remain » se reporte sur le parti de Jeremy Corbyn, aux dépens des libéraux-démocrates. 

Certes, Boris Johnson l’a emporté lors de son dernier débat avec Jeremy Corbyn, vendredi soir; certes le refus de Corbyn de se démarquer de l’antisémitisme de certains membres du Labour risque de lui coûter de précieuses voix. Néanmoins, la logique implacable du vote uninominal à un tour est en train de se déployer. Et certains experts imaginent une accumulation de votes tactiques qui permettraient au Labour de faire le plein des voix en terre Remain ou de limiter leur défaite dans leurs bastions traditionnels du nord de l’Angleterre. 

C’est la raison pour laquelle la pression s’est encore accrue sur Nigel Farage. Quatre députés européens du Brexit Party ont publiquement appelé à voter conservateur, en particulier Annunziata Rees-Mogg, la soeur de Jacob. Et le fondateur du site Leave.eu, Arron Banks, demande à Nigel Farage de ne garder que 30 circonscriptions où présenter un candidat. Il est très probable que nous verrons encore plusieurs députés du Brexit Party appeler à voter conservateur dans les trois derniers jours de la campagne. 

Pourquoi la victoire sera nette et le basculement historique 

Pour ma part, mon cher ami, je n’ai pas de doute sur le résultat. Les très savants politistes qui commentent nos sondages ont non seulement besoin d’entretenir le suspense pour rester invité à la télévision; mais ils ont tendance à voir l’électeur comme un homo politicus parfaitement rationnel. Il se produira une poussée électorale au moment du vote: les Britanniques vont vouloir renouer avec les certitudes. Or il est un seul scénario où l’on sait ce qui va se passer: celui d’une victoire de Boris Johnson, qui permettra à son accord de passer au parlement, au Brexit de se réaliser. Les investisseurs sont dans les starting-blocks pour rattraper trois ans d’investissements suspendus en attendant la mise en oeuvre du Brexit. Par réalisme, le patronat et les ouvriers vont, pour des raisons différentes, plébisciter les Tories. Je suis prêt à parier que la majorité de Boris Johnson sera d’une bonne vingtaine de sièges. Bien entendu, l’Angleterre du Nord basculera vers les conservateurs, comme prévu; mais il se pourrait que l’Angleterre du Sud vote un peu plus Tory que ce qu’anticipent les sondages. Comme pour anticiper cela, le parti travailliste a demandé à ses candidats de ne pas se mettre à pleurer devant les caméras en cas de défaite....Un vrai moral de gagnant ! 

La défaite de l’Union Européenne

Ce n’est pas vendre la peau de l’ours que d’imaginer l’impact considérable que va avoir le résultat. Je dirais, en paraphrasant Churchill, « Jamais autant de gens n’auront dû à si peu ». Ce serait vrai si la victoire n’était finalement acquise que de justesse, ce que je ne crois pas. Mais cela restera vrai même avec une large victoire des Tories. C’est en effet beaucoup plus que la Grande-Bretagne qui est en jeu: il en va de l’avenir de l’Europe. Si, malgré tous les chausse-trappes, le Brexit est bien confirmé par la victoire de Boris Johnson ce jeudi 12 décembre, ce sera un énorme signe de libération pour le reste de l’Europe ! L’effet boomerang va être terrible pour la bureaucratie bruxelloise, qui a tant fait pour l’échec du Brexit. Votre président ne pourra que se mordre les doigts de n’avoir pas saisi l’occasion, il y a deux ans déjà, d’être médiateur entre Londres, Bruxelles et Berlin. Au sein de l’Union, les revendications de plusieurs gouvernements vont monter, pour obtenir plus de souplesse, renégocier des politiques communes ou mettre fin aux politiques d’austérité. 

La victoire de Boris Johnson signifiera le retour de la politique, des choix, de la liberté, alors qu’on nous expliquait « Il n’y a pas d’alternative! ». Lors de la campagne présidentielle américaine de 1992, un stratège de Bill Clinton s’était écrié, quand on l’interrogerait sur l’enjeu de l’élection: « The economy, stupid ! ». Eh bien, là, ce que Boris Johnson a parfaitement compris, c’est que nous sommes entrés dans l’ère du «Politics, stupid ! ». Ce n’est pas d’abord du fait de son très désastreux programme économique que Jeremy Corbyn va perdre. C’est parce que, face à Boris Johnson, il est incapable de défendre une ligne politique claire. 

On prête au Maréchal Foch, ce mot: « J’admire beaucoup moins Napoléon depuis que j’ai dirigé une coalition! ». Sous la conduite de Boris Johnson, le Royaume-Uni va être en mesure d’agir de manière cohérente, face à une opposition désorganisée et divisée au Parlement; et face à une Union Européenne affichant de plus en plus ses contradictions. Boris Johnson va être en position de force pour négocier un très bon accord avec l’Union Européenne. 

Enfin, mon cher ami, attendons jeudi soir. 

Bien fidèlement 

Benjamin Disraëli

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 09/12/2019 - 09:42
Même la France se réveille !
En ce mois de Décembre, nous assistons, sur la planète entière, à un véritable ''Printemps des Peuples'' !
Le système économique crapuleux qui a causé depuis quarante ans tant de souffrances à l'ensemble des êtres humains, le LIBÉRALISME, a atteint un état de complète pourriture : il est urgent de mettre ce déchet malodorant à la poubelle !
Une aube nouvelle, remplie d'espoir, éclaire notre monde.
L'Angleterre et l'Algérie vont voter, et même la France se réveille !
gerint
- 09/12/2019 - 09:08
Tant que le vote n'a pas eu lieu
Il convient de rester très prudent