En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

05.

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

06.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

07.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 13 heures 26 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 14 heures 26 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 15 heures 1 min
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 16 heures 52 min
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 17 heures 30 min
pépite vidéo > International
NIGER
Six humanitaires français tués au Niger
il y a 18 heures 24 min
décryptage > Santé
PANDÉMIE ET INSÉCURITÉ

Être contaminé dans la rue... ou agressé : Anne Hidalgo et la préfecture de police sont-ils capables de déterminer le plus grand risque statistique à Paris ?

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Style de vie
ALIMENTATION

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

il y a 20 heures 27 min
décryptage > Politique
LIBAN ET BIÉLORUSSIE

L’Europe face au dilemme biélorusse

il y a 21 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 1 jour 8 heures
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 14 heures 13 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 14 heures 45 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 16 heures 36 min
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 17 heures 13 min
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 17 heures 55 min
décryptage > Economie
ASSURANCES

L’autre test du Covid : les assurances seront-elles à la hauteur des promesses d’indemnisation de leurs polices face aux dégâts de l’épidémie

il y a 19 heures 42 min
décryptage > International
DOSSIER LIBANAIS

L’Iran pourrait sortir vainqueur de la crise libanaise

il y a 20 heures 13 min
décryptage > Economie
ATLANTICO BUSINESS

Bilan du tourisme français : bienvenue à Corona-beach, entre 30 et 45 milliards d’euros de pertes pour la saison 2020

il y a 20 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 1 jour 8 heures
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 1 jour 9 heures
© Reuters
© Reuters
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

Publié le 09 décembre 2019
Les chefs d’entreprises ont raison d’être inquiets. Les sociologues aussi. La France est plus proche du basculement dans la violence que du compromis qui permettrait de sortir de la crise. Ce qui est grave, ce n’est pas que l’Etat soit fauché, c’est que les Français croient le pays encore très riche.
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les chefs d’entreprises ont raison d’être inquiets. Les sociologues aussi. La France est plus proche du basculement dans la violence que du compromis qui permettrait de sortir de la crise. Ce qui est grave, ce n’est pas que l’Etat soit fauché, c’est que les Français croient le pays encore très riche.

La vérité de la situation est, pourtant hélas, très simple à comprendre. La force du mouvement social se nourrit de l’idée que le pays est assez riche pour éradiquer, non seulement les poches de misère, mais aussi éliminer toutes les frustrations et les risques qu’engendre la modernité. 

Pendant plus d’un an, les gilets jaunes, très inorganisés mais sponsorisés par les black blocs ont réussi à réunir une foule hétéroclite, avec des vrais pauvres, des sans emplois, mais surtout des classes moyennes qui ont un job ou une petite entreprise qu’ils ont de plus en plus de mal à maintenir en équilibre. En portant une colère sociale souvent légitime, le mouvement des gilets jaunes a obtenu près de 17 milliards d’euros en pouvoir d’achat. Ils ont donc administré la preuve qu‘il devait y avoir dans le pays des ressources financières disponibles. Si on en croit les chiffres de la consommation, cet argent a été dépensé assez rapidement dans les magasins et le e-commerce ou alors placé sur les comptes d’épargne à un taux proche de zéro.

Aujourd’hui, les syndicats qui avaient été complètement débordés par la vague des gilets jaunes pensent avoir repris la main. Le succès des manifestations est exceptionnel. Il leur apporte une très belle revanche et une nouvelle légitimité. Sauf qu‘il faut maintenant utiliser pleinement cette puissance et ça ne va pas être très facile, parce la situation renforce l’idée que la France a les moyens de répondre aux demandes sociales.

Si les syndicats persistent à tenir des positions radicales, tout le monde va se retrouver dans une situation insoluble. 

Les syndicats bloquent la société et notamment les moyens de transport pour montrer qu‘ils existent en invitant leurs adhérents à refuser toute réforme parce qu’elle serait pénalisante. 

Or les syndicats ont négocié avec le gouvernement sur les retraites pendant une année et demie. Cette négociation a examiné tous les cas de figure, afin d’écarter normalement tous les malentendus. On se retrouve aujourd’hui comme au premier jour avec une base inquiète et incertaine. 

Que le gouvernement ait été maladroit, c’est certain, mais les dirigeants syndicaux ont aussi peu relayé ce qu’ils préféraient : sur la durée ou la valeur du point, sur l’intérêt de la réforme. Ils prônent de toute façon le statu quo.  Vu le nombre d’inconnues, d’incertitudes et de fausses nouvelles qui circulent, on est obligé de reconnaître que tout le monde a perdu son temps. 

Ce faisant, on se retrouve dans un climat où l’opinion n’est pas convaincue de la nécessité de toutes ces réformes et qu‘on ne manquera de rien. Pour une raison très simple, la majorité des Français pense qu’il existe de l‘argent caché sous les matelas, investis dans les assurances vie et stocké par les riches, très riches, qui ne paieraient pas beaucoup d’impôts. Bref, la France serait le pays où triomphent les inégalités comme l’explique Thomas Piketty, avec un modèle social qui a très bien fonctionné pendant un demi-siècle. Il suffit de ne rien toucher aux structures sociales et de prendre aux plus riches pour faire les ajustements. 

La vérité est totalement fausse et les chefs syndicaux eux-mêmes le savent. 

Un : il y a certes beaucoup d’argent liquide dans ce pays, mais cette épargne privée est une épargne de précaution parce que les gens sont inquiets. La situation économique est fragile et le système bancaire est en risque de défaut. 

Deux : il y a certes des montants énormes dans les assurances vie (plus de 500 milliards), mais c’est parce l'Etat a offert quelques avantages fiscaux pour la draguer et l’utiliser dans le financement des dépenses publiques. L’épargne des assurances vie est une forme d’impôt volontaire.

Trois : quant aux vrais riches, faut pas rêver, ils ne sont pas si nombreux. Ils ont diversifié leur fortune. Les entreprises du Cac 40 sont très largement détenues par des fonds étrangers et on ne voit pas comment elles pourraient être mises à contribution plus qu‘elles ne le sont sans prendre le risque de les voir disparaître ou s’expatrier. 

La réalité du pays est qu’il n’a pas les moyens de répondre à la demande sociale qui se manifeste depuis un an. Le pays n’est pas en faillite, il a encore beaucoup d’actifs qui peuvent intéresser les investisseurs étrangers ( les Emirats, la Chine, la Russie et les fonds anglo saxons) mais le pays est fauché. Son bas de bilan est désastreux. Trop de dettes qui servent à financer trop de dépenses de fonctionnement. Ce qui est aberrant. 

On paie beaucoup d’impôts (la France est championne du monde), on dépense des ressources dans le financement du fonctionnement de services publics et du modèle social et par conséquent on s’endette.

Le plus grave, c’est que ces services publics fonctionnent mal et qu‘en plus leurs personnels sont affreusement mécontents. 

Le pays vit donc au dessus de ses moyens dans des proportions ultra dangereuses en se gargarisant de l’idée qu’il est riche et puissant. Ce qui est dangereux en France , ça n’est pas que l’Etat soit fauché mais qu’on croit le pays riche et puissant.

Ce qui est étonnant, c’est le pourquoi de cette conviction qui n’est qu‘une illusion. La France se croit encore belle et forte dans le monde, parce que la France l’a été dans le passé. Elle a eu la culture du beau, des idées neuves et la culture de la puissance, coloniale, napoléonienne, Louis XIV et Versailles. La France a eu l’obsession du centralisme, de l’Etat fort. Encore aujourd’hui. Cette illusion attire les touristes du monde entier mais ne fait pas vivre le pays.  Cette illusion nous amène à entretenir une armée puissante dont on fait croire qu’elle peut intervenir sur tous les théâtres du monde. 

C’est simple et nullement caricatural, la France qui se croit tellement fière qu‘elle en est arrogante, n’a plus de croissance, n’a plus les meilleurs hôpitaux  ou les meilleurs universités, elle n’a plus d’investissements, ni d’emplois. Elle en arrive même à exporter ses Bac plus 5. 

Parallèlement, elle s’agrippe à ses avantages sociaux comme les vieux aristocrates à la Rolls dont ils ont hérité.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (22)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jerome69
- 11/12/2019 - 14:20
plus la dette
j ajoute aux commentaires et a cette article , la dette colossale de l etat , 100% du PIB , deuxième budget ( le remboursement) derrière l 'education nationale. la France emprunte 100milliard par en pour maintenir son train de vie de social , tel ces vieux nobles qui empruntaient à la bourgeoisie pour maintenir les apparences.
le massacre de notre économies par les idéalistes de gauche aux gouvernement ou dans les syndicat ont détruit ce pays , 2 million d'emplois industriels perdus et son avenir. toutes nos institution s écroulent, medical /hôpitaux , enseignement en queue de peloton des systèmes d 'évaluation.
Pharamond
- 10/12/2019 - 18:43
Le CICE
Quand l'illusion persiste on a des réactions type Ganesha sur le CICE. ajm a remis les choses en place sur ce sujet. L'autre illusion est la sortie de l'Euro. Selon des études sérieuses, la France retrouverait donc sa monnaie: le Franc, lequel serait automatiquement amputé de 20 à 30% de sa valeur. Prenons seulement 20%: prix actuel du gazole 1,4519 euros le litre; une fois la sortie de l'Euro effectuée, ce litre devrait être payé 1,74. Quelle réactions des automobilistes? Les accords de Grenelle de 68 s'étaient conclus avec une augmentation du smig/smic de plus de 30%. Quels bénéfices pour l'économie française? Le rush des achats fut sur les téléviseurs japonais,les voitures allemandes,etc. Oui, les exportations seraient favorisées; cependant en dehors de deux ou trois domaines comme l'aéronautique, la chimie, le luxe, nous n'avons pas grand chose à proposer, nos produits sont considérés comme de qualité passable , des breloques,et surtout trop chers. Tant que l'on n'aura pas pris conscience de tout ça, on n'avancera pas.
Monde2Bestfriend
- 09/12/2019 - 20:43
Les Espagnols nous rattrapent, bientôt les pays de l'Est !
Quand aux Italiens, leur commerce extérieur a de quoi nous faire pâlir! Le fiasco de Flamanville, ce n'est pas un problème de nucléaire, mais d'une industrie totalement à la ramasse à force d'être taxée, insultée, menacée, réglementée. Les Chinois ont déjà terminé leurs 2 EPR, presque identique au nôtre et démarré plus tard! 40 ans de socialisme, avec pour seule inflexion le quiquennat de N.Sarkozy (qui on le voit était plus un dissident à Stasiland qu'un Président), ont peu à peu abimé tout notre tissus économique, ce qui avait fait notre force durant les 30 glorieuses. Des industries continuent de quitter le pays, à cause de la fiscalité, mais aussi car leurs sous-traitants en France ont parfois mis la clef sous la porte. Le peuple doit descendre dans la rue pour faire aux soviets ce qu'ils ont fait aux nobles en 1989!