En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 30 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 33 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 15 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 59 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 12 heures 6 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 25 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 14 heures 2 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 38 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 16 heures 1 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 55 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 59 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 34 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 35 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 38 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
© Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Discrétion

Étrange : un acte vraisemblablement terroriste aux États-Unis qui ne fait pas de bruit

Publié le 08 décembre 2019
Un sous-lieutenant de l'armée de l'air saoudienne a tué trois personnes dans une base aéronavale américaine. Il a explicitement fait référence à Oussama Ben Laden.
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Rodier, ancien officier supérieur au sein des services de renseignement français, est directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Il est particulièrement chargé de suivre le terrorisme d’origine islamique et la...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sous-lieutenant de l'armée de l'air saoudienne a tué trois personnes dans une base aéronavale américaine. Il a explicitement fait référence à Oussama Ben Laden.

Un acte vraisemblablement terroriste a eu lieu sur la base aéronavale de Pensacola(1) aux États-Unis et personne ne semble vraiment s’en émouvoir. À savoir que le sous-lieutenant de l’armée de l’air saoudienne Mohammed Alshamrani en stage de formation depuis août 2017 (qui devait se terminer en août 2020) a tué à l’arme de poing trois autres élèves dans une salle de cours de la base. Il s'agit des marins Joshua Kaleb Watson (23 ans), Mohammed Sameh Haitham (19 ans) et Cameron Scott Walters (21 ans). Il en a blessé huit autres dont deux policiers qui l'ont finalement abattu. Il a laissé un texte post mortem disant toute sa haine de la "nation du mal" américaine qui "fait le mal partout et pas seulement aux musulmans". Il a explicitement fait référence à Oussama Ben Laden ce qui laisse présager un retour sur le devant de la scène d’Al-Qaida "canal historique". Il convient de reconnaître que cette organisation fondamentaliste a été quelque peu distancée par sa branche dissidente, Daech, depuis 2014. Cette attaque rappelle furieusement celle de Fort Hood du 5 novembre 2009. Nidal Malik Hasan, un major (commandant) de l’US Army spécialisé en psychiatrie avait assassiné 13 militaires (et blessé 33 autres personnels) à l’arme à feu. Il était alors influencé par Anwar al-Awlaqi, un prêcheur américain d’origine yéménite qui sera neutralisé au Yémen par une frappe aérienne le 30 septembre 2011. Dans la dernière affaire citée, il semble que ce stagiaire (sur 650 Saoudiens présents sur le sol américain) avait franchi toutes les enquêtes de sécurité obligatoires pour obtenir un visa de séjour en bonne et due forme. Il a donc fait preuve de "Taqîya", l’art de la dissimulation. 

Le roi Salmane a immédiatement présenté ses "sincères condoléances" au président Donald Trump en affirmant que ce terroriste était une "exception", tout le peuple saoudien "aimant les États-Unis". Trump qui a pour habitude d'éructer sur des tweet ravageurs est, pour une fois, resté très modéré. Il a déclaré "le roi veillera à ce que l'on prenne soin des familles et des proches [...] Je pense qu'ils [les Saoudiens] aideront très largement les familles". Quant au roi Salmane, il oublie juste un peu rapidement que quinze des dix-neuf pirates de l’air des attentats du 11 septembre 2001, étaient de nationalité saoudienne… Six Saoudiens aussi stagiaires aux USA (qui doivent également "aimer les États-Unis" ) ont été arrêtés dans le cadre de l’enquête,  et sur les trois présents à Pensacola, deux ont filmé la scène… Les trois autres Saoudiens qui sont arrivés aux États-Unis en même temps que Alshamarani sont affectés sur d'autres bases.

Au moment où l’OTAN vient de désigner ses "ennemis" lors du sommet de Londres du 5 décembre, la Russie et la Chine, il est intéressant de constater que ces deux puissances régionales (pour ne pas dire mondiales) ont fait bien moins de victimes (si elles en ont fait) dans des pays de l’OTAN que les activistes fondamentalistes musulmans qui ont leurs racines dans le grand pays "ami", l’Arabie saoudite(2). Là, il y existe bien une idéologie, le wahhabisme, qui enseigne la haine des mécréants occidentaux. Ceci explique peut-être cela !

Il est étrange que tous les donneurs de leçons et théoriquement "enquêteurs" habituels ne s’indignent pas de cette action terroriste, ne cherchent pas les responsables et ne dénoncent pas une idéologie mortifère et expansionniste. Pour l'instant, personne ne semble vouloir évoquer cette piste préférant relever que le stagiaire s'était intéressé récemment aux tueries de masse qui ont régulièrement lieu dans le pays, indiquant par là qu'elles préfèreraient que cette affaire relève du droit commun (comme celle de Pearl Harbor où un marin a tué deux employés civils et en a blessé un troisième le 4 décembre avant de se suicider). Alshamrani avait  acheté tout à fait légalement le pistolet Glock qui lui aurait servi aux meurtres. Ce qui est aussi étrange, c'est qu'aucune manifestation anti-armes qui ont régulièrement lieu après des drames de ce genre ne semble avoir eu lieu...

1.  Qui accueille 16 000 militaires et  7 400 personnels civils.

2.  Il serait injuste de rappeler que des "éléments incontrôlés" saoudiens peuvent assassiner en 2018 un journaliste (Jamal Khashoggi) au sein d’un consulat général situé dans un pays membre de l’OTAN (la Turquie) sans qu’aucune sanction ne soit prise.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tatouzou
- 10/12/2019 - 00:02
À Marie-E
Je crois que l'ironie de mon propos n'a pas été comprise.
Je tenais simplement à souligner que pour les gouvernements US c'etaient toujours les mêmes qui se voyaient designer come les méchants, et jamais les monarchies du Golfe, qui semblent, quoi qu'elles fassent, être réputées dans le camp du Bien, meme si leurs manières de respecter le doit des femmes ou de traiter leurs opposants peuvent paraître plutôt barbares pour selon les standards européens.
Marie-E
- 09/12/2019 - 10:27
a Tatouzou
les ayatollahs font assez de co... sans qu'on les accuse de celles que continuent a faire les Saoudiens qui n'ont jamais arrete de combattre les mecreants.
Iran, Arabie Saoudite pas tout a fait meme combat car pour l'Iran ce sont les ayatollahs (et pasdarans, bassij) et non le peuple, pour l'Arabie Saoudite ce sont les Wahabites et pas pour le moment le Roi ou MBS (qui a besoin d'alliance pour survivre) mais souvent des princes des proches et leur nombreuse famille.
pierre de robion
- 08/12/2019 - 21:23
Quand le lion....
....se fait mouton, on peut facilement deviner ce qu'il lui arrivera!