En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 8 heures 10 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 10 heures 26 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 11 heures 59 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 13 heures 41 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 16 heures 4 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 16 heures 25 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 16 heures 48 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 17 heures 12 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 17 heures 28 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 17 heures 49 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 11 heures 25 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 13 heures 11 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 14 heures 44 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 16 heures 14 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 16 heures 29 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 16 heures 52 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 17 heures 13 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 17 heures 46 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 18 heures 10 min
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
Abus de pouvoir ?

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

Publié le 04 décembre 2019
Le 23 octobre dernier, sur CNEWS, Eric Zemmour avait affirmé qu'il aurait été du côté du général Bugeau pendant la guerre d'Algérie. Le CSA a depuis mis en demeure la chaîne télévisé.
Gaël Nofri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Nofri est historien et essayiste, ainsi que conseiller municipal et métropolitain de la Ville de Nice.  Son dernier ouvrage paru est "Une histoire des révolutions en France" (éditions du Cerf, juin 2018).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 23 octobre dernier, sur CNEWS, Eric Zemmour avait affirmé qu'il aurait été du côté du général Bugeau pendant la guerre d'Algérie. Le CSA a depuis mis en demeure la chaîne télévisé.

Atlantico ; Les faits qui sont reprochés à Zemmour vous semblent-ils condamnables au titre de la légitimation des violences contre des personnes musulmanes dans le passé, comme l'a soutenu le CSA ? 

Gael Nofri : Je pense que ce qui a poussé le CSA à réagir aux propos d'Éric Zemmour c'est lorsque celui-ci fait un parallèle entre "être français" et le fait de se sentir du côté du Général Bugeaud quand "il massacre les musulmans et même certains juifs". Il est évident que faire un lien entre l'appartenance à la communauté nationale et le massacre de population en raison de leur religion, outre que l'affirmation est fausse, est une faute. Il n'en aurait pas été de même s'il avait affirmé que la présence française en Algérie avait été positive et ce malgré les opérations de guerre et de pacification qu'elle avait entraînées. Je crois que le problème est de présenter à cet instant des opérations militaires comme une part et presque une dynamique de l'identité française. Or c'est évidement faux.

Sur le fond Eric Zemmour a tort, sur le plan historique d'abord, sur le plan de ce qui fait notre identité ensuite. 

S’il est incontestable que de tels massacres ont bien eu lieu, je crois que les présenter comme le massacre "des musulmans" et "de certains juifs" est une erreur de lecture à posteriori. Le but de Bugeaud est moins de massacrer des musulmans que de détruire toute résistance à la présence française en Algérie, le fait que cette résistance soit musulmane n'est que secondaire.

Au demeurant être fier de son Histoire et de ce que l'on est n'empêche pas la compréhension de nos erreurs passées, de choix que l'on ne ferait plus aujourd'hui... 

N'y a-t-il pas une sur-interprétation des propos d'Eric Zemmour sur ce cas ? 

Ce qui est certain c'est qu'Eric Zemmour est revenu par la suite sur cette déclaration et n'a pas donné le sentiment d'adopter le même point de vue, en tout cas il l'a tempéré.

Je crois aussi que le concept même de ces émissions est une dynamique ayant pour objectif de faire "le buz" autour de propos excessifs destinés à être sur interprétés dans le cadre d'une confrontation "grand spectacle". Je ne suis pas certain que le débat y gagne en qualité et en tempérance. De toute part on privilégie la posture à l'argument... Le problème c'est que de posture en posture on risque de devenir la caricature de soi et quelque part de se perdre.

Le CSA montre-t-il de la partialité lorsque la colonisation est évoquée dans les médias ? 

Incontestablement oui. Mais c'est vrai pour le CSA comme pour le monde médiatique et politique en général. Comment accepter qu'alors même que l'on condamne Éric Zemmour pour ses propos, un silence assourdissant entoure les déclarations du nouveau leader d'Europe Écologie les Verts sur sa mère "porteuse de valise pour le FLN". A-t-on oublié ce que cet acronyme signifie pour certains de nos compatriotes ? Les morts, les attentats, les drames humains et familiaux qui se cachent derrière ces trois lettres ? Ce n'est là qu'un exemple ; mais oui, incontestablement, il y a un problème de lecture de cette période dans le monde médiatique et politique français.

J'ajoute que la phrase même de Zemmour me dérange aussi pour cette raison. Je le disais précédemment, l'armée française n'est pas allée en Algérie tuer des musulmans, elle est allée conquérir puis pacifier par la force un territoire qu'elle a mis en culture, développé, valorisé...

On peut juger, avec nos yeux modernes cela comme l'on veut, mais il ne faut pas se tromper quant à l'objectif poursuivi et confondre le chemin et le but... la France en Algérie ce n'était pas une préfiguration du choc des civilisations, au contraire !

Enfin, et pour conclure de façon plus générale, ce qui me choque dans cette décision autour des propos d'Éric Zemmour c'est le manque d'équité de traitement dans ce qu'est aujourd'hui la liberté d'expression. Ce sentiment que certains ont droit à un surplus de liberté, d'autres au contraire, comme Eric Zemmour, ont une présomption de culpabilité. Nous l'avons remarqué sur la question du traitement de la période coloniale mais cela va bien au-delà. Il est plus facile aujourd'hui sur un plateau de télévision, d'appeler à l'insurrection contre le Gouvernement, comme se fut le cas au moment de la crise des Gilets Jaunes pour certains leaders, ou de théoriser des positions indigénistes refusant l'intégration et appelant certaines minorités à une "revanche" contre l'homme blanc que de tenir des propos dans la veine de ceux d’Eric Zemmour.

Est-ce pour autant moins grave ? J'en doute profondément, et le sentiment d'injustice, de deux poids deux mesures, de mise à l'écart qui en résulte légitimement ne peut que fracturer un peu plus notre société

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cmjdb
- 05/12/2019 - 09:39
CSA / Combat de coqs
Que le CSA continue à être payé alors que la TV française est d'une minable médiocrité ne gène personne … Qu'E. ZEMMOUR fasse le buzz tels les combats de coqs n'est pas , non plus, gage de talents, même si l'affronter en " combat singulier" , enregistré, différé, permet à ses contradicteurs d'exister médiatiquement. Ainsi va le microcosme buisnessomédiaticopolitico parisien !
tubixray
- 04/12/2019 - 23:09
Pol Pot sors de ce corps
Cet acharnement des gauchistes à l'encontre d'E. Zemmour devient intolérable, sommes nous donc dans un état totalitaire ou quiconque sort de la parole officielle est banni ???
Ces beaux penseurs qui nous bercent de droits de l'homme (pas ceux d'E. Zemmour qui n'en a aucun), de transition écologique, de multiculturalisme et autres fadaises sociétales sont à vomir.
Quel pays pourri.
von straffenberg
- 04/12/2019 - 18:24
Un peu de sincérité
Je regarde régulièrement Les faces à Face Zemmour .Tout d'abord un coup de chapeau à mm Kelly qui mène les débats de façon remarquable avec hauteur de vue . Quant à Eric Zemmour je suis toujours ébahi par sa réactivité intellectuelle ses propositions , sa vision de la France et de l 'Europe .
D'ailleurs l'émission fait un tabac …….Alors les grincheux et censeurs