En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

03.

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

04.

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

05.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

06.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

07.

Pourquoi les images porno vues sur leurs smartphones pourront briser la future carrière de vos enfants

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Lumière noire" de Lisa Gardner, bel hymne à l'instinct absolu de survie

il y a 5 heures 16 min
pépites > France
Violents orages
Plusieurs blessés, dont deux graves, dans le funiculaire reliant Lourdes au Pic du Jer après une panne d'électricité
il y a 6 heures 5 min
light > Société
L’Amour aux temps du coronavirus
Les couples binationaux séparés par la pandémie de coronavirus vont pouvoir enfin se retrouver
il y a 7 heures 6 min
pépites > International
Violence de la catastrophe
Les explosions du port de Beyrouth ont formé un cratère de 43 mètres de profondeur
il y a 8 heures 35 min
light > Media
Loi sur la sécurité nationale
Hong Kong : la figure prodémocratique Jimmy Lai a été arrêtée, ses journaux perquisitionnés
il y a 11 heures 10 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

L'État, sauveur du jour, tueur du lendemain. Mr Darmanin est-ce l’image que vous voulez donner de votre mandat ?

il y a 12 heures 27 min
pépite vidéo > International
Liban
De nouveaux incidents à Beyrouth lors de manifestations, trois ministres ont démissionné
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Economie
Baisse des prix

Le Covid-19 est déflationniste

il y a 15 heures 33 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 16 heures 15 min
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La Panthère des neiges" de Sylvain Tesson, le prix Renaudot 2019 vient récompenser ce très beau et rafraîchissant vagabondage philosophique sur le toit du monde

il y a 5 heures 40 min
pépites > International
Renouveau ?
Explosions à Beyrouth : le Premier ministre libanais, Hassan Diab, annonce la démission de son gouvernement
il y a 6 heures 38 min
light > Insolite
"Photo souvenir"
Allemagne : il fait un doigt d’honneur à un radar, son amende est multipliée par 75
il y a 7 heures 42 min
pépites > Santé
Pouvoir d'achat
Covid-19 : le prix des masques devrait fortement baisser à la rentrée
il y a 8 heures 58 min
pépites > Politique
Bras de fer démocratique
Biélorussie : la candidate d'opposition Svetlana Tikhanovskaïa demande à Alexandre Loukachenko de céder le pouvoir
il y a 12 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Investigations
Attaque au Niger : le parquet antiterroriste français ouvre une enquête pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 9 min
décryptage > Santé
Anticipation

Coronavirus : ces mesures prises ailleurs dont la France aurait grand besoin pour maîtriser une rentrée à risques

il y a 15 heures 18 min
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 15 heures 55 min
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 16 heures 37 min
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 16 heures 52 min
© OZAN KOSE / AFP
© OZAN KOSE / AFP
Deux poids, deux mesures ?

Les Ouïgours de Chine sont-ils des musulmans indéfendables pour les musulmans ?

Publié le 03 décembre 2019
Après les révélations faites par le Consortium international de journalistes d'investigation, la réalité "des centres d'éducation" du Xinjiang, en Chine, ne fait plus aucun doute.
Sébastien Boussois
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Boussois est chercheur en sciences politiques associé à l’ULB (Bruxelles) et à l’UQAM (Montreal). Il est l' auteur de Pays du Golfe les dessous d’une crise mondiale (Armand Colin, 2019), de Sauver la mer Morte, un enjeu pour la paix au Proche...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après les révélations faites par le Consortium international de journalistes d'investigation, la réalité "des centres d'éducation" du Xinjiang, en Chine, ne fait plus aucun doute.

Il est tout à fait incroyable de voir la susceptibilité parfois épidermique de certains pays musulmans jetant des fatwas sur des individus à la première insulte à la religion ou apostasie, tout comme voir certains d’entre eux défiler par millions voire tuer pour des caricatures, pendant que le sort de leurs coreligionnaires en Chine ne suscite qu’indifférence et désintérêt total. Il ne s’agit pas de minorer l’atteinte à la religion mais bien de soulever les paradoxes de la oumma (communauté de croyants) qui n’est manifestement pas scandalisée par ce qui se trame en chine depuis des années sur les hauts-plateaux du Xinjiang. Et pourtant, il y’a de de quoi car ce que Pékin met en place, c’est une véritable épuration des musulmans sur son territoire. En attendant, le fichage ADN est déjà en cours. 

En effet, alors que des millions d’Ouïgours sont en train d’être internés, décimés, pour un jour être éradiqués en Chine, au nom de la fameuse « lutte contre le terrorisme », aucun dignitaire musulman ne s’insurge. Mais pourquoi ? Face à la realpolitk, la realreligion s’écrase. Alors que des imams décrètent des condamnations à tout va, personne dans le monde musulman ne proteste ou condamne les crimes de masse des chinois contre leurs citoyens musulmans ouïgours. Où sont les fatwas ? Où sont les manifestations ? L’islam interdit l’apostasie qui est punie de mort, or la Chine, par l’enfermement, la coercition et la torture, force des millions de musulmans à l’apostasie de fait sous les ordres du Parti Communiste. 

Le silence des autorités islamiques mondiales, à commencer par l’Organisation de Coopération Islamique, et des gouvernements sont une honte, une trahison de leurs valeurs élémentaires d’humanité et de dignité humaine, une compromission, une complicité criminelle. Lors d’une rencontre dans le cadre du Parlement européen, avec une représentante du PCC, appelons-là Mme Li, s’intéressant à nos activités de lutte contre l’extrémisme violent avec SAVE BELGIUM, nous avons pu voir à quel point nos visions divergeaient : « Depuis que nous avons mis en place un certain nombre de centres d’éducation au Xinjiang (qui sont en réalité des centres de rééducation et de torture), nous n’avons plus d’attentats dans la région et le pays est plus sûr. C’est comme cela qu’il faut lutter contre le terrorisme. Nous aidons les familles, les jeunes, nous leur apprenons le chinois et nos valeurs et cela contribue à davantage d’unité du pays ». Un dossier complet du Monde paraissait le 25 novembre révélant l’étendue des exactions commises par les Chinois depuis des années dans une région méconnue de l’Occident et à l’abri des regards et des médias. Le journal y parle ainsi d’une nouvelle « révolution culturelle » qui méprise la religion et le sacré. Il semblerait qu’aujourd’hui, près d’un million d’Ouïgours soient détenus dans les fameux camps « d’éducation » de Mme Li. 

Aux Nations-Unies, la Chine pèse lourd économiquement comme politiquement et les défenseurs des musulmans chinois peinent à se faire entendre. En juillet 2019, ils étaient 22 pays à l’ONU à demander à la Chine de stopper ses exactions, contre 37 qui soutinrent Pékin. Une lettre émanant de l’OCI avait même salué en juillet 2019 les efforts de la Chine en matière de lutte contre le fameux « terrorisme » et la radicalisation violente au Xinjiang.  Et ils étaient sur un total de 57 pays musulmans, seulement 14 à condamner le PCC ! Dans le même temps, des pays comme l’Arabie Saoudite et l’Egypte saluaient même les avancées en termes de droits humains de la Chine (sic). 

Pourtant, comment appelle-t-on une répression généralisée et systématique sur une communauté en particulier ? C’est bien un génocide qui serait en cours, et un crime contre l’humanité contre les Ouïgours alors que le sort des Rohingyas avait suscité beaucoup plus de sympathie internationale. Mais c’est vrai qu’entre le pouvoir birman et le pouvoir chinois, les intérêts économiques n’ont strictement aucune comparaison. Et comme le concluait la lettre de l’OCI de juillet dernier : cette lutte contre le terrorisme ouïgour a permis avant tout à la Chine d’apporter « un sentiment plus fort de bonheur, d’épanouissement et de sécurité ». Dont acte. Ils semblent bien que les musulmans de Chine soient désormais totalement indéfendables, avant tout même des musulmans du monde.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
MIMINE 95
- 05/12/2019 - 15:31
"EN MEME TEMPS"
Les ouïghours se sont largement illustrer dans la violence meurtrière et n'ont pas hésité à utiliser les attentats terroristes comme à la gare de Kumming en 2014.
(Wiki - troubles en région autonome Ouïghoures_du Xinjiang)
Les Chinois n'ont jamais été bien tendres avec les éléments perturbateurs et les désirs de séparatisme .
Derrière la fable du musulman persécuté en raison de sa religion, il y a la réalité de l'utilisation d'une idéologie religieuse à des fins politiques .


valencia77
- 03/12/2019 - 21:28
chinois
Boussois t'es le roi des cons.
assougoudrel
- 03/12/2019 - 10:54
L'islam ne s'occupe que de la religion et
il n'en a que faire de ses fidèles. Après le conflit des Balkans, en Bosnie-Herzégovine. l'Arabie Saoudite a envoyé de l'argent uniquement pour rebâtir les mosquées, elles étaient flambants neuves, avec des minarets étincelants. Les fidèles crevaient de faim, mais il y avait les occidentaux pour l'humanitaire. Nous donnions nos rations de combat aux enfants et aux femmes qui cherchaient de quoi manger dans les dépotoirs. Bouddha, Confucius, Jésus prêchaient la plupart du temps sous un arbre.