En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

05.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
light > Culture
Généreux donateurs
Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause
il y a 4 heures 2 min
light > Culture
"Lucky 7"
Justin Bieber a détrôné le record d'Elvis Presley sur le marché musical américain avec son septième album numéro un des charts
il y a 7 heures 16 min
pépites > Santé
Multiplication de cas
Selon l'OMS, le monde doit se préparer à une "éventuelle pandémie"
il y a 8 heures 29 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture fonce sur la foule lors d'un carnaval de la ville de Volkmarsen
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le chemin de la Garenne" de Michel Onfray : pèlerinage lucide et sombre sur le chemin de l’enfance

il y a 11 heures 9 min
décryptage > International
Les entrepreneurs parlent aux Français

Le centre ? Quel centre ? Le socialisme gagne les USA et le centre quitte la vie politique mondiale. Pourquoi ?

il y a 12 heures 39 min
pépite vidéo > Europe
Zones d'ombre
Inquiétudes en Europe : comment le coronavirus a-t-il pu arriver en Italie si rapidement ?
il y a 14 heures 10 min
décryptage > Politique
Qu'est-ce qu'on se marre avec lui…

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

il y a 15 heures 49 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Et si le principal obstacle sur la route des voitures autonomes était… la neige et la pluie ?
il y a 16 heures 39 min
light > France
Liberté religieuse
Asia Bibi va être reçue par Emmanuel Macron vendredi 28 février dans le cadre de sa demande d'asile
il y a 4 heures 57 min
light > Justice
Conséquences judiciaires de la vague #MeToo
Harvey Weinstein a été reconnu coupable à New York d'agression sexuelle et de viol
il y a 7 heures 57 min
light > Media
Disparition d'une grande figure des médias
Mort d'Hervé Bourges à l'âge de 86 ans
il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Mégère apprivoisée" de William Shakespeare : féministe ou pas, telle est la question !

il y a 11 heures 49 sec
pépites > Justice
Renvoi
Grève des avocats : le procès de François Fillon et de son épouse Penelope est renvoyé au mercredi 26 février
il y a 11 heures 27 min
pépites > Justice
Terrorisme
Nicole Belloubet révèle qu'une quarantaine de djihadistes vont sortir de prison en 2020 et près de 300 d'ici 2023
il y a 12 heures 54 min
décryptage > Economie
Diplomatie

L'euro au plus bas par rapport au dollar : pourquoi, jusqu’où ?

il y a 15 heures 1 min
décryptage > Economie
Disraeli Scanner

La République une et indivisible d’Emmanuel Todd

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Terrorisme
Etat islamique

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
Leçons

Le Fillonisme, ce deuil non accompli qui revient hanter la droite

il y a 16 heures 51 min
© Manan VATSYAYANA / AFP
© Manan VATSYAYANA / AFP
Nouvelles révoltes mondiales

Pourquoi les gouvernements ne comprennent rien aux contestations sociales qui embrasent la planète

Publié le 27 novembre 2019
Les contestations sociales se multiplient à travers le monde notamment à Hong Kong, au Chili ou en Iran. Branko Milanovic revient sur les difficultés rencontrées par les gouvernements face à ces mobilisations.
Branko Milanovic est chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, notamment de revenus. Ancien économiste en chef du département de recherches économiques de la Banque mondiale, il a rejoint en juin 2014 le Graduate Center en...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Branko Milanovic
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Branko Milanovic est chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, notamment de revenus. Ancien économiste en chef du département de recherches économiques de la Banque mondiale, il a rejoint en juin 2014 le Graduate Center en...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les contestations sociales se multiplient à travers le monde notamment à Hong Kong, au Chili ou en Iran. Branko Milanovic revient sur les difficultés rencontrées par les gouvernements face à ces mobilisations.

"Le spectre hante [le monde]. Le spectre de ...[quoi ?]". Alors qu'en 1848 Marx et d'autres observateurs savaient plus ou moins exactement ce qui hantait l'Europe, nous n'avons aucune idée de ce que les révolutions de 2019 signifient. Certains comme Yascha Mounk et Thomas Friedman, les anciens combattants des rêves des années 1990, aimeraient voir en elles un avatar des révolutions nationalistes (qui leur paraissaient démocratiques) qui ont fait tomber le communisme. Mais les révoltes d'aujourd'hui et les régimes auxquels elles sont confrontées sont si hétérogènes que l'on ne sait pas exactement ce qu'elles pourraient faire tomber. D'autres associent ces révolutions au printemps arabe, tout en espérant qu'elles aient une issue plus favorable.

Les nouvelles révoltes mondiales n'ont pas grand-chose en commun avec les périodes révolutionnaires plus anciennes, que ce soit 1848 ou 1968, même si nous essayons astucieusement de les rapporter à ces dates. Nous assistons à la première révolution de l'ère de la mondialisation. Comme les révoltes s'étendent sur un vaste espace et touchent différents pays et continents, elles ne peuvent pas avoir, contrairement aux révolutions  géographiquement limitées de 1968, de nombreuses choses en commun les unes avec les autres. Elles partagent, je pense, premièrement, la capacité de s'organiser par le biais des réseaux sociaux et, deuxièmement, des revendications politiques qui peuvent peut-être se résumer à l'aversion des hommes politiques au pouvoir et au désir de se faire entendre et d'être inclus dans le processus politique.

Les révoltes d'exclusion unissent les gilets jaunes et les manifestants algériens. La révolte contre la corruption des élites politiques unit les manifestants libanais et colombiens. La révolte contre la hausse des prix, décrétée avec insouciance pour les pauvres, unit les manifestants iraniens et chiliens. Le désir d'indépendance unit les manifestations catalanes et hongkongaises. La haine des régimes qui tirent sur les manifestants unit les mouvements de masse boliviens et vénézuéliens.

Tenter de trouver des points communs idéologiques entre ces révoltes est un exercice qui a manifestement des limites. Yascha Mounk voit dans le renversement du régime bolivien, un désir de démocratie. Mais en réalité, c'est un coup d'État militaire à l'ancienne, très probablement préparé des mois à l'avance, qui a ramené au pouvoir une élite oligarchique raciste. Par conséquent, la gauche privée de ses droits va devoir recommencer son combat pour la démocratie. Mais au Venezuela et au Nicaragua, c'est le contraire : la droite tente de renverser les anciens révolutionnaires de gauche qui ont décidé de ne jamais quitter le pouvoir et d'asphyxier les autres.

Les manifestants à Hong Kong sont qualifiés de "démocratiques" par les médias mainstream. Mais en réalité, ce sont des sécessionnistes qui utilisent la démocratie comme slogan, parce que les demandes de démocratie, peu susceptibles de s'étendre au reste de la Chine, ne peuvent se réaliser que si Hong Kong est au préalable indépendant. Ils ressemblent donc aux manifestants catalans qui croient aussi que la démocratie réelle implique le droit à l'autodétermination. Tous deux posent une question à laquelle, depuis au moins 1918, lorsque Woodrow Wilson et Lénine ont essayé de proposer leurs solutions, le monde n'a pas donné de réponse : qui a droit à l'autodétermination ? Est-ce un droit démocratique fondamental ou non ? Peut-elle être exercée si d'autres membres d'un État donné s'y opposent ? Nous ne sommes tout simplement pas en mesure d'y répondre aujourd'hui dans ces deux cas, car nous ne pouvons rien dire de significatif sur l'indépendance kurde ou palestinienne, ou sur le Kosovo et l'Abkhazie. Le monde est donc plein de conflits "gelés" qui éclatent de temps en temps et représentent autant de points qui pourraient conduire à des guerres beaucoup plus importantes.

Considérons ensuite les manifestations chiliennes et iraniennes. Les deux mouvements ont été déclenchés par une évolution économique apparemment anecdotique : l'augmentation du prix de l'essence (qui est d'ailleurs aussi à l'origine du mouvement des gilets jaunes) et la hausse du prix du métro. Les deux régimes ont réagi avec une violence inhabituelle : plus de 100 personnes auraient été tuées en Iran et plus de 20 au Chili. Mais ces deux régimes sont très différents : l'un est une démocratie néolibérale qui a des racines constitutionnelles marquées par une dictature d'extrême-droite ; l'autre est une théocratie quasi-démocratique dont l'origine est un mouvement révolutionnaire qui a combattu une dictature de droite. Pourtant, dans les deux cas, les gens ne se sont pas levés uniquement en raison de la hausse des prix ; ils semblent être poussés par quelque chose de plus fondamental : le mépris des régimes pour les droits des citoyens, l'ignorance totale de vastes groupes de personnes (les pauvres au Chili, les jeunes sans emploi en Iran).

La répression la plus violente a eu lieu en Irak. Mais le monde s'est tellement habitué à la violence et aux massacres en Irak depuis que le "changement de régime démocratique" y est arrivé en 2003 que le nouveau cycle de violence de masse attire très peu l'attention. Beaucoup de ceux qui ont soutenu l'invasion de l'Irak, arguant qu'elle conduirait à l’émergence de la deuxième démocratie (après celle d'Israël) au Moyen-Orient, disent très peu de choses sur ces manifestations : elles sont si difficiles à intégrer dans leurs plans. S'ils les soutenaient, ils accuseraient indirectement le "régime démocratique" qu'ils ont contribué à instaurer en 2003. Alors ils ne disent rien.

Les révolutions de 2019 annoncent un nouveau genre de révolutions mondialistes. Elles ne font pas toutes partie d'un même courant idéologique facilement reconnaissable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Yassine Belattar trouve que Jean Messiha a "une tête de chameau". Et SOS racisme applaudit !

02.

Mort de Kirk Douglas : son fils Michael Douglas sera privé d’héritage… pour la bonne cause

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

Vous pensiez Daesh battu ? Revoyez votre copie

05.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

06.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

07.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Coronavirus : Italie, Corée du Sud et contaminations non détectées, la France se prépare-t-elle assez à une potentielle pandémie ?

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

03.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

04.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
patafanari
- 27/11/2019 - 17:42
Pourquoi ?
Parce que Branko ne leur avait pas encore expliqué. Soyez un peu plus réactif, jeune homme !
A M A
- 27/11/2019 - 12:17
contestation généralisée simultanée
La contestation explose par hasard de partout et simultanément. Et il n'y a pas de "chef d'orchestre"....Les voies du Seigneur sont impénétrables.