En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

ça vient d'être publié
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 3 heures 43 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 9 heures 23 min
pépites > Santé
"Le combat ne fait que commencer"
Retrouvez les principales annonces d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran sur le Covid-19
il y a 12 heures 23 min
pépites > Société
Ravages des "fake news"
Plus d'un quart des Français considèrent que le Covid-19 a été fabriqué dans un laboratoire
il y a 14 heures 50 min
pépite vidéo > Religion
Solidarité avec les malades
Covid-19 : les images du pape François, seul au Vatican, pour une bénédiction "Urbi et Orbi"
il y a 16 heures 49 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Traquer et terrasser le fléau : la lutte acharnée de Pasteur et d’Adrien Loir contre le mal rouge des porcs dans le Vaucluse

il y a 18 heures 55 min
décryptage > Economie
Choix cornéliens

Covid-19 : des morts plutôt que la crise ?

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Economie
En toute sécurité

Comment les grandes entreprises ont parfois changé de locaux pour se cacher dans des bureaux "secrets"

il y a 19 heures 53 min
décryptage > Finance
Nerf de la guerre

Crise de trésorerie généralisée : tensions (évitables) sur le secteur bancaire

il y a 20 heures 36 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad
il y a 21 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 4 heures 6 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 10 heures 30 min
décryptage > Société
Egoïsme ?

Pourquoi il est si compliqué d’accepter les règles du confinement même quand on en a compris l’intérêt

il y a 20 heures 16 min
pépites > Politique
Solidarité européenne
Coronavirus : Emmanuel Macron défend la stratégie de la France face à l’épidémie
il y a 15 heures 30 min
pépites > Santé
Soulager les soignants et les travailleurs
Covid-19 : la France s’engage à commander un milliard de masques auprès de la Chine
il y a 17 heures 26 min
décryptage > Société
Tentation

Coronavirus : la dérive totalitaire ?

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Défense
Terrorisme

Afrique : malgré le coronavirus, la guerre continue

il y a 19 heures 42 min
décryptage > Santé
Exemple chinois

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Science
Hécatombe

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

il y a 20 heures 54 min
décryptage > Santé
Nembro

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

il y a 21 heures 55 min
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
"Mensonges en Gilet jaune"

Sylvain Boulouque : "Une part grandissante de la population française considère le recours à la violence comme légitime"

Publié le 24 novembre 2019
Sylvain Boulouque publie "Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire" (Serge Safran éditeur). Pour Atlantico, il revient sur le mouvement des Gilets jaunes qui vient de fêter son premier anniversaire et sur le climat qui règne à travers l'Hexagone.
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il est l'auteur de Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire (Serge Safran éditeur) ou...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque est historien, spécialiste du communisme, de l'anarchisme, du syndicalisme et de l'extrême gauche. Il est l'auteur de Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire (Serge Safran éditeur) ou...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Boulouque publie "Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'histoire" (Serge Safran éditeur). Pour Atlantico, il revient sur le mouvement des Gilets jaunes qui vient de fêter son premier anniversaire et sur le climat qui règne à travers l'Hexagone.

Atlantico.fr : Dans votre livre, vous décrivez la genèse et le développement des gilets jaunes. Une des causes du mouvement, c'est le sentiment d'abandon et une certaine forme de désaffection vis à vis du politique en général.  Est-ce que la méthode issue du grand débat et que l'exécutif essaie de mettre en place a réussi à annihiler temporairement ce sentiment ? Où est-ce que le mouvement couve, prêt à ressortir sous d'autres formes ? 

Sylvain Boulouque : Plusieurs causes existent dans la naissance du mouvement. Pour l’analyser, il faut être extrêmement attentif au lieu et à la date des mobilisations. Les revendications et les tonalités politiques peuvent aller d’un bout à l’autre de l’échiquier politique en fonction du rond point et de la manifestation analysée. En conséquence, les causes du sentiment d’abandon ou de la demande de service public peuvent être commune ou parfois totalement différentes. Certains ont exigé une baisse des taxes et des impôts directs ou indirects alors que d’autres voulaient retrouver une société qui réponde au besoin élémentaire de la population en offrant d’avantage de service public ou une plus juste répartition des richesses. 

En ce qui concerne le grand débat globalement n’a pas touché les gilets jaunes, qui ont boycotté les réunions nationales et présidentielles où du reste ils n’étaient pas initiés. Les enquêtes montrent que les CSP plus et des retraités plutôt aisés sont les principaux intervenants et participants. En revanche localement, les éléments sont plus compliqués, dans certaines petites communes les gilets jaunes ont participé à des échanges, cela dépend aussi beaucoup de la personnalité et de l’appartenance politique du maire. 

Le mouvement s’est estompé d’abord en raison des violences. Certains ont été découragés par les violences manifestantes mais beaucoup l’ont été par les violences policières et le traitement que l’Etat a réservé aux gilets jaunes, qu’ils manifestent violement ou pacifiquement (un tel nombre de blessés, d’arrestation, de gardes à vue, etc… n’a pas été atteint depuis longtemps). 

Certains gilets jaunes ont considéré qu’ils ont obtenu satisfaction avec le retrait de la taxe carbone et du 80 km/heure. Ce qui ne veut pas dire que la colère soit retombée. En revanche, elle a changé de forme. Le mécontentement dans la société demeure latent. Les recours à la violence sont de plus en plus réguliers et selon les enquêtes une part de plus en plus importante de la population la considère comme légitime. 

Parallèlement, la grogne sociale est grandissante et de moins en moins encadrée. Il y a des évolutions aujourd’hui les bases ouvrières contournent les appareils syndicaux, ce qui renvoie à la situation des années 1970 voire parfois à des situations « à l’italienne » quand le Parti communiste italien a été dépassé par une partie de sa base, sans que l’on puisse dire aujourd’hui si le mouvement peut prendre une tournure analogue. Il est impossible de dire ce qu’il va advenir.

A la base du mouvement dites-vous, il y a aussi en partie la réaction face à un retour d'un pouvoir vertical incarné par Emmanuel Macron. Le Président essaie de s'en départir en ce moment même. Vous semble-t-il pouvoir y arriver ? L'Etat et ses représentant peuvent-ils gérer cette réalité ? 

Il y a plusieurs éléments. Les gilets jaunes ont créé une forme de communication décentralisée et en réseaux utilisant les mêmes moyens que le Président de la République. Initialement il a a eu ce même refus des intermédiaires sociaux, initiés par le pouvoir qui lui a été renvoyé en retour par les formes d’organisations du mouvement. Enfin, le Président communique et comme tout communicant – ou propagandiste – il veut renvoyer une image de lui même. Cependant, les intermédiaires sociaux – centrales syndicales comme maires – semblent d’un avis contraire. La reprise en langue du manager du TINA (There is no alternative, il n’y a pas d’alternative) de Margaret Thatcher ne semble pas convaincre quelque soit l’échelon choisi. 

Sociologiquement, le mouvement était-il homogène ? A-t-on assisté, comme certains le disaient, à un retour de la lutte des classes ? 

Non, le mouvement n’était pas homogène, il y a eu des catégories sociales avec des intérêts contradictoires. Ce qui n’empêche pas qu’il y ait plusieurs expressions de l’affrontement de classe dans ce mouvement social. Mais, la encore cela sous entend d’examiner la temporalité, la localité et l’évolution du conflit. Les expressions sociales de la lutte des classes ont existé y compris dans les explosions de violence. Au côté de la gauche insurrectionnelle, il y a eu beaucoup d’ouvriers désespérés et n’ayant plus rien a perdre se jetant dans les affrontements urbains avec détermination. 

Vous dites également que le mouvement est né très à droite puis a été phagocyté par la gauche radicale. On a bien vu que les casseurs étaient très présents dans la manifestation d'anniversaire du mouvement. Est-ce que cela ne va pas encore renforcer les frustrations de la base  du mouvement ? A quoi cela peut conduire ? 

Il faut faire attention aux images et aux termes utilisés. Les incidents de la semaine dernière ont mêlés plusieurs formes différentes du mouvement. Le terme « casseur » en l’occurrence peut renvoyer à plusieurs notions et il ne permet pas de comprendre les dynamiques. C’est en fait des insurrectionnels. Des insurrectionnels ne sont pas seulement dans la gauche émeutière. Initialement, cette compaosante existe aussi à l’ultra droite et est très présente. La gauche a gagné et s’est imposer face à la droite radicale. De nouvelles catégories sont nées depuis. Faut de mieux, pour le moment, la préfecture les désignent comme des Ultra jaunes c’est la catégories des gilets jaunes insurrectionnels qui mélangent plusieurs corpus idéologiques dans un tout encore mal déterminé et variable selon les personnes. 

De plus en dépit de quelques représentants des gilets jaunes qui dénoncent les violences, il faut rappeler que le 16 mars par exemple, lors de la formation d’un black block, qui est d’abord une pratique manifestante, il a été ovationné par près de 10 000 personnes, ce qui vient traduire pour le mois une empathie pour ne pas dire une « convergence de l’émeute ». 

Vous répondez également aux tentatives d'identification du mouvement à d'autres grands mouvements historiques. Comment l'histoire a été invoquée dans la bataille symbolique que menaient les divers courants au sein des gilets jaunes et à l'extérieur ? 

J’ai essayé de montrer que ce mouvement était nouveau et qu’en même temps il y a avait des références historiques bigarrées chez tous les manifestants qui en fonction de leurs appartenances politiques puisent à un bout où à l’autre du passé manifestant du pays. En outre, la France reste le pays de la Révolution, référence que toutes les révoltes du monde entier utilisent, il est normal que cette référence inonde les imaginaires manifestants en France.

Sylvain Boulouque vient de publier "Mensonges en gilet jaune : Quand les réseaux sociaux et les bobards d'État font l'Histoire", chez Serge Safran éditeur, dans la collection Boucan Essai

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

Voici un premier extrait du livre de Sylvain Boulouque publié sur le site d'Atlantico : ICI

Voici un second extrait du livre de Sylvain Boulouque publié sur le site d'Atlantico : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

04.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

05.

Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique

06.

Coronavirus : pourquoi votre groupe sanguin a une influence sur votre risque d'être infecté

07.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

01.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Covid-19 et confinement strict : pourquoi une résurgence du virus est inévitable

06.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Que ferons-nous de la France post-coronavirus ?

06.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 24/11/2019 - 18:37
Encore un révolutionnaire en
Encore un révolutionnaire en peau de lapin qui nous bassine avec des soi-disant violences policières... À croire que ce sont les méchants flics qui provoquent les gentils gilets jaunes qui vont aux manifs pour enfiler des perles. Il oublie juste une chose le spécialiste autoproclamé des pays communistes, c'est que chez nous, même les connards ont le droit de manifester, sans que la police politique les envoie au goulag,..... surtout que depuis depuis 50 ans et malgré le nombre de manif quotidiennes il n'y a eu qu'un mort à déplorer...
Alors s'il y a eu violence, elle n'a jamais été du côté de la police.
catub
- 24/11/2019 - 14:24
Orthographe
Bonjour,
Pourriez-vous relire vos articles, svp ? Dans celui-ci, il manque des mots et je n’ai pas compté le nombre de fautes d’orthographe… c’est extrêmement pénible de lire un article dans ces conditions.