En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

05.

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

06.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

07.

Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

03.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 5 heures 56 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 6 heures 40 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 8 heures 6 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 9 heures 47 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 11 heures 6 min
pépite vidéo > International
"Le Liban n’est pas seul"
Emmanuel Macron est arrivé au Liban pour coordonner et participer à l’aide internationale
il y a 13 heures 36 min
décryptage > France
A la guerre comme à la guerre

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

il y a 16 heures 21 min
décryptage > Terrorisme
Nouvelle attaque

Afghanistan : Daech à l’offensive

il y a 16 heures 51 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : le Framboise Fizz, dégustez de l’armagnac frais, sans vous ruiner

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Europe, relance, dettes... L'Allemagne change de politique, plus pour renforcer son rôle de locomotive que pour plaire aux Européens

il y a 18 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 6 heures 21 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 7 heures 31 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 8 heures 48 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 10 heures 32 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 12 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Darmanin défend la police (et lui-même); Marianne étrille EELV; Le Havre, port tué par la CGT; Guerre culturelle : Zemmour dénonce la bêtise de la droite qui croit avoir gagné alors que la gauche domine; Les secrets du nouveau modèle CNews
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Société
Ils ont osé ça

Une femme considérée comme très malheureuse pourra avorter jusqu’au dernier jour de sa grossesse

il y a 16 heures 32 min
décryptage > Santé
Pandémie

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Société
Réorganisation des entreprises

Open space : la Covid m’a tué

il y a 18 heures 10 min
décryptage > France
Risques à domicile

De Lubrizol à Beyrouth en passant par le pont de Gênes, les leçons des catastrophes sont-elles bien tirées en France ?

il y a 18 heures 50 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

Publié le 19 novembre 2019
La liberté d’expression n’est pas faite pour échanger des opinions consensuelles. La dérive actuelle, vers la judiciarisation systématique de toute expression conflictuelle est mortifère pour le débat public et pour la démocratie. En cela, la décision du parquet de Paris de ne pas poursuivre Nick Conrad pour ses clips haineux est, quoi qu’on puisse ressentir, une bonne nouvelle.
Nicolas Moreau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé d'école de commerce, Nicolas Moreau a exercé en tant qu'auditeur pendant une décennie, auprès de nombreux acteurs publics, associatifs et privés.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La liberté d’expression n’est pas faite pour échanger des opinions consensuelles. La dérive actuelle, vers la judiciarisation systématique de toute expression conflictuelle est mortifère pour le débat public et pour la démocratie. En cela, la décision du parquet de Paris de ne pas poursuivre Nick Conrad pour ses clips haineux est, quoi qu’on puisse ressentir, une bonne nouvelle.

Nick Conrad aurait pu rester un obscur rappeur sans intérêt et sans médiatisation, comme nos banlieues en produisent tant. Mais depuis son clip « Pendez les blancs », il incarne l’ennemi d’un peuple exaspéré par les insultes contre la France et la négation du racisme anti-blanc. (Pour rappel, ses paroles étaient « Je rentre dans les crèches, je tue des bébés blancs. Attrapez-les vite et pendez leurs parents. »).

Sorti relativement indemne des procédures judiciaires engagées à la suite de ces premières polémiques (5 000 euros d’amende avec sursis, et 1 000 euros de dommages et intérêts pour chacune des deux associations ayant porté plainte contre lui), il récidiva en mai 2019 avec un nouveau clip intitulé « Doux pays », que le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner signala à la Justice, et dont les paroles étaient « J’ai baisé la France jusqu’à l’agonie ».

LCI a révélé, le 18 novembre 2019, que cette procédure pour «apologie de crime d’atteintes volontaires à la vie aggravées» avait finalement été classée sans suite en septembre.

Une colère de moins en moins sourde

Cette annonce a donné lieu à une flambée d’indignation sur les réseaux sociaux, fustigeant le laxisme de la Justice et l’impunité de ceux qui s’en prennent à la France. Nicolas Dupont-Aignan lui-même s’est fendu d’une vidéo pour condamner cette décision du parquet de Paris. 

Il a notamment dénoncé un deux poids deux mesures judiciaire, comparant les condamnations infligées à Eric Zemmour à l’impunité offerte à Nick Conrad.

Une bonne décision judiciaire

Il convient pourtant d’applaudir, pour une fois, une décision qui va dans le sens de la liberté d’expression. Les limites à celle-ci doivent être fixées avec une infinie mesure et, autant que faire se peut, se limiter aux cas de menace, d’appels à la violence ou de mise en danger d’autrui.

Le deux poids deux mesures doit évidemment être combattu, mais pas en alignant la liberté des uns sur celle des autres par le bas.

La liberté d’expression ne sert pas uniquement à parler de météo. Les opinions qui dérangent, qui choquent, qui exaspèrent, doivent pouvoir être exprimées librement, et la Justice n’a pas vocation à être instrumentalisée à des fins de censure. Ce principe doit s’appliquer à tous.

Il faut réapprendre à combattre les opinions

Contrairement à la psalmodie antiraciste, qui a prouvé son inutilité totale avec le temps, le racisme, si stupide qu’il soit, est une opinion. Les opinions stupides peuvent être délictueuses, elles n’en restent pas moins des opinions.

Les opinions ne se censurent pas. Elles se combattent. Par l’intelligence. Par la rationalité. Par la connaissance. Par l’exclusion sociale si besoin. Mais pas par la Justice. Pas par la force. Pas par le refus de tout effort intellectuel. D’abord parce que cela ne fonctionne pas. Mais également parce que cela est mortifère pour la démocratie.

La liberté d’expression est en effet indispensable à la recherche de la vérité, à l’épanouissement personnel des individus, et au bon fonctionnement d’une démocratie.

Elle a par exemple montré ses vertus dans le cas de Nick Conrad en fournissant les preuves de l’existence d’un racisme anti blanc que les décoloniaux s’échinent à nier. A l’heure où toute la gauche ou presque s’aligne aux côtés de ces décoloniaux (et leurs alliés objectifs islamistes) dans des manifestations de la honte, ces rappels à la réalité sont précieux. Or ils ne pourraient pas exister sans liberté de les exprimer.

Liberté des uns, liberté des autres

Il convient toutefois de rappeler un prix à la liberté d’expression, que tout le monde n’est pas prêt à accepter : la liberté de choix.

La liberté implique la responsabilité, qui implique à son tour d’assumer les conséquences de ses actes. La marginalisation est une de ces conséquences logiques, pour peu qu’elle soit légalement autorisée.

Pour l’exprimer plus clairement : la liberté de Nick Conrad de déverser des torrents de haine dans ses clips doit s’accompagner d’une liberté des autres de le discriminer et le marginaliser.

Faute de quoi on prive les uns de leur liberté, autant qu’on exonère les autres de toute responsabilité. Un cocktail perdant typique de la France qui, en complément d’un intolérable deux poids deux mesures, concourt à faire monter la colère dans un pays déjà à bout. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 20/11/2019 - 15:46
"Ce mec est une m...e"
et c'est la conscience de l'être qui le rend méchant et venimeux.
Gré
- 19/11/2019 - 22:13
En chantant ...
Vous voulez harceler quelqu'un ? Faites-le en chantant ! Vous bénéficierez de l'impunité totale. On vous dira même artiste ...
moneo
- 19/11/2019 - 17:05
paroles verbales
faudra d'abord changer les juges et les lois ....