En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 5 min 46 sec
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 1 heure 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 4 heures 2 min
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 5 heures 17 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 6 heures 52 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Economie
Complexité

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

il y a 8 heures 41 min
décryptage > France
SOS productivité

L’efficacité des organisations : grande oubliée de la réflexion en matière de politiques publiques et privées

il y a 9 heures 6 min
décryptage > Social
Atlantico Business

Retraite : les partenaires sociaux ont négocié pendant 18 mois sans interruption pour en arriver aujourd’hui à exiger de tout remettre à plat. Mais qu’ont-ils fait pendant tout ce temps ?

il y a 9 heures 31 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 45 min 33 sec
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 2 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 3 heures 49 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 4 heures 24 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 6 heures 7 sec
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Religion
Allah, des sous !

Imam, c'est pas un métier... Et c'est bien pour ça qu'ils sont si rares

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Economie
Vers des guerres commerciales sans issue ?

OMC : le système d’arbitrage des conflits commerciaux poussé à la panne sèche par les Etats-Unis

il y a 9 heures 15 min
décryptage > Environnement
Fibre sociale

Grève du 5 décembre : le conflit social sur les retraites place écolos & décroissants au pied de leurs 1001 contradictions

il y a 9 heures 38 min
© ALAIN JOCARD, Eric FEFERBERG / AFP / POOL
© ALAIN JOCARD, Eric FEFERBERG / AFP / POOL
Sondages

Cette volatilité croissante de l'électorat qui renforce le risque de crise sociale

Publié le 15 novembre 2019
Selon un sondage Ifop publié par Le Figaro, près de trois quarts des Français ne souhaitent pas que le second tour de l'élection présidentielle de 2022 oppose à nouveau Emmanuel Macron et Marine Le Pen.
David Nguyen est directeur conseil en communication au Département Opinion et Stratégies d'Entreprise de l'Ifop depuis 2017. Il a été conseiller en cabinet ministériel "discours et prospective" au ministère du Travail (2016-2017) et au ministère de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Nguyen
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
David Nguyen est directeur conseil en communication au Département Opinion et Stratégies d'Entreprise de l'Ifop depuis 2017. Il a été conseiller en cabinet ministériel "discours et prospective" au ministère du Travail (2016-2017) et au ministère de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un sondage Ifop publié par Le Figaro, près de trois quarts des Français ne souhaitent pas que le second tour de l'élection présidentielle de 2022 oppose à nouveau Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Atlantico.fr : Mardi, l'IFOP a publié un sondage sur les pronostics et les souhaits des Français pour le deuxième tour de l'élection présidentielle de 2022. La majorité des sondés disent ne pas vouloir d'un tel duel. Ainsi, et en raison notamment du caractère de plus en plus volatile du vote, un duel pourrait ne pas être aussi pré-établi que l'on est amené à le croire.
 
Jusqu'à 2017, on pouvait avoir une idée générale des orientations politiques des individus, et de leur vote, en fonction de leur âge, sexe, catégorie sociale. Depuis 2017, ceci n'est plus une réalité. Comment le vote a-t-il évolué en fonction des différentes catégories de la population ? 

David Nguyen : L’augmentation de la volatilité électorale en France ne date pas de 2017, mais cette élection a effectivement accéléré la tendance. La fin définitive de la structuration du paysage politique autour de deux pôles gauche/droite et l’émergence d’une monde multipolaire facilite cette mobilité électorale. Il est plus facile de passer d’une famille politique à une autre lorsqu’on sort d’une logique d’opposition binaire. LREM incarne de manière caricaturale cette liquidité en étant devenu en 2 ans – entre l’élection présidentielle et l’élection européenne - un parti très attractif pour les anciens électeurs de François Fillon (27% ont voté pour la liste de Nathalie Loiseau, 38% pour celle de François-Xavier Bellamy), après avoir été principalement soutenu par d’anciens électeurs de François Hollande en 2017. Fondamentalement, cette volatilité repose sur un individualisme toujours plus prononcé d’électeurs de moins en moins « cadrés » par des discours idéologiques ou, a minima, des visions communes de la société. Dès lors chaque catégorie de la population est de moins en moins associée à une tendance politique spécifique. Le cas du vote des femmes est très révélateur de cette évolution : ces dernières ont longtemps voté plus à droite que les hommes, notamment parce qu’elles avaient une pratique religieuse plus intense et votaient «comme les curés» pour reprendre une expression de Jeanine Mossuz-Lavau du CNRS. A partir des années 70, avec l’émancipation des femmes via le travail ou les études, leurs votes se sont progressivement « normalisés ». Lors des européennes, les femmes ont certes voté plus pour EELV et moins RN que les hommes, mais ces écarts vont en s’atténuant et on n’observe plus de préférence féminine pour la droite.

Jusqu'à il y a quelques années les retraités votaient massivement à droite et les jeunes étaient généralement plus à gauche. Si ces tendances ne sont plus vraies, qu'est-ce qui a évolué ? Pour quelles raisons ? 

Il existe toujours des clivages générationnels dans les votes, mais la répartition gauche-droite selon les âges ne fonctionne plus avec la même puissance qu’auparavant. Aux européennes de mai 2019, les jeunes ont placé en tête le RN, puis EELV, puis LREM, quand les retraités ont préféré LREM, puis le RN, puis LR. Même s’il y a bien une sensibilité écologique chez les jeunes et un tropisme droitier chez les plus âgés, on observe ici le même éclatement électoral que dans toutes les catégories de la population : il n’y a plus de corrélation automatique entre tel ou tel critère sociologique et le vote. Concernant les retraités, on a même assisté à un glissement spectaculaire entre 2017 et 2019 de François Fillon vers LREM. Ceci s’explique notamment par la politique menée par Emmanuel Macron, notamment sur le plan économique, qui correspond aux attentes d’un électorat traditionnellement de droite. Dans un monde où les étiquettes comptent moins, où une approche de plus en plus consumériste de la politique s’impose, l’adage « peu importe que le chat soit noir ou blanc du moment qu’il attrape la souris » s’applique plus que jamais.  

A deux ans et demi des élections présidentielles, a-t-on une idée de la manière dont la volatilité du vote pourrait évoluer ? Sur quelle classe sociale ou catégorie de la population les partis politiques devraient-ils miser ? 

Il n’y a aucune raison pour que la volatilité électorale se stabilise ou baisse avant l’élection présidentielle. Pour reprendre l’expression d’Edouard Philippe « la poutre travaille encore » et les élections municipales de mars 2020 - où les étiquettes pèsent traditionnellement moins dans les choix des électeurs et où les alliances complexes vont se multiplier – va encore augmenter la fluidité de l’électorat. De nouveaux repères, de nouvelles digues vont tomber : LREM fera des alliances à gauche ou à droite selon les communes et des membres LR pourraient se rapprocher du RN. Dans ce contexte, le but pour les prochaines élections sera de « miser » en priorité sur les populations proches de son parti et de partis voisins et qui ne s’abstiennent pas ou peu. Par exemple, les retraités vont constituer une cible prioritaire pour LREM, LR et RN. Les jeunes peuvent intéresser EELV, mais ils sont plus abstentionnistes que la moyenne donc moins « rentables » sur le plan électoral.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
AZKA
- 16/11/2019 - 13:26
@assougoudrel
Ganesha manifeste pour la GPA, Vangog est sur un rond point et Deudeuche prépare la prochaine manif de LMPT. Comme d'autres, partis dans la tourmente ou trop occupés.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 16/11/2019 - 10:39
Somme toute, 75% des Français
Somme toute, 75% des Français réfléchissent encore et n'ont pas envie de n'avoir d'autre choix qu'entre la gauche caviaro-libertaire de Macron et la gauche Chevênementiste de Marine.
evgueniesokolof
- 15/11/2019 - 16:43
assougoudrel fait une bonne remarque:
Les trolls de la pensée comique ont fini par succomber( il oublie de citer Bendidons)ce qui donne à penser que Baygon jaune, Baygon vert .... ça marche!!!
Ils vont se replier sur Causeur/Louseur car , là bas, il y a une escouade de crétins qui leurs donneront l'impression d'avoir du talent! Tenez, le vieux stal version Harlequin de Yann Moix - cad Jerôme Leroy alias Crassepoutine, il devrait bander comme un cerf vidé en voyant un fan de MLP faire des blutions devant la pensée groucho-marxiste qui croupit dans sa gamelle