En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France

01.

Les dangers du jeunisme

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 32 min 27 sec
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 1 heure 39 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 5 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 6 heures 32 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 8 heures 30 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 10 heures 51 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 12 heures 12 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 12 heures 49 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 13 heures 14 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 1 heure 10 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 5 heures 7 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 6 heures 15 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 7 heures 50 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 9 heures 12 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 11 heures 33 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 13 heures 31 min
© Reuters
© Reuters
La réforme venait du froid

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

Publié le 14 novembre 2019
Le système des retraites en Suède, bâti dans les années 1990, a prouvé sa robustesse et inspiré de nombreuses réformes, comme celles menées en France. Ce modèle est pourtant contesté par un nombre important de Suédois, selon des informations des Echos.
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le système des retraites en Suède, bâti dans les années 1990, a prouvé sa robustesse et inspiré de nombreuses réformes, comme celles menées en France. Ce modèle est pourtant contesté par un nombre important de Suédois, selon des informations des Echos.

Atlantico.fr : Un article des Echos publié hier matin signale que le modèle de système des retraites suédois est de plus en plus contesté dans le pays scandinave. Pourtant, ce que dit cette contestation de la réforme actuelle en France n'est pas exactement ce que l'on croit. 

Quelles sont les principales caractéristiques du système des retraites suédois ? Pourquoi est-il contesté ? 

Eric Verhaeghe : La Suède a expérimenté, et fait même figure de pays pilote en quelque sorte, le système de retraites par points qu'Emmanuel Macron envisage de mettre en place en France. C'est une sorte de cas d'école ou de cas pratique qui sert de référence à la petite constellation des initiés en matière de retraite. Le principe suédois est exactement le même que celui qui inspire Emmanuel Macron, et qui fut théorisé en son temps par l'économiste français Antoine Bozio, proche de Thomas Piketty. Il est important de préciser ces points anecdotiques, car ils rappellent que la source d'inspiration de Macron, sur ce dossier, est beaucoup plus à gauche qu'à droite. 

Dans la pratique, la réforme suédoise a créé un compartiment de retraite universelle par points, avec un monopole public, qui a, comme le gouvernement français le préconise, mis plusieurs années à voir le jour puis à se déployer. Ce premier compartiment fonctionne par répartition. Mais la comparaison s'arrête un peu là, car le système suédois comporte de nombreuses différences majeures avec le projet macronien, qui est beaucoup plus étatiste, beaucoup plus socialisant que le projet suédois, ce qui n'est pas rien. En particulier, les Suédois ont limité les cotisations retraites pour ce premier étage à 16% des salaires, soit dix points de moins qu'en France. Cela fait quand même une sacrée différence. Deuxième originalité fondamentale : le système suédois s'est intégré à la norme occidentale, et comporte trois étages. Le premier étage est public, monopolistique, par capitalisation. Le deuxième étage est tout aussi obligatoire, mais fonctionne par capitalisation, et permet de constituer des fonds de pension. Le troisième étage fonctionne aussi par capitalisation et peut-être qualifié de surcomplémentaire. 

On mesure ici l'écart avec le projet de la majorité marcheuse, qui ne comporte qu'un étage, celui du régime de base. Ajoutons même son anomalie: le projet macronien a l'ambition d'absorber, de faire disparaître le système complémentaire de l'AGIRC-ARRCO bâti en 1947 par réaction à la mise en place du régime général. Il faut retenir ce point, qui est d'apparence technique, mais qui est essentiel dans la conception de la réforme. Officiellement, les marcheurs sont des européistes, mais ils se battent aujourd'hui contre une harmonisation européenne des retraites en créant un système à étage unique, alors que nos partenaires ont tous peu ou prou validé un système avec un régime de base "solidaire" par répartition, puis deux étages en capitalisation, dont un obligatoire. Le système suédois répond à cette trame. 

N'a-t-il pas l'avantage, contrairement à la manière dont la réforme est menée en France, d'annoncer la couleur et de poser tout de suite la question de l'équilibre comme une question prioritaire ? 

Vous avez raison d'attirer l'attention sur un point : le mécanisme de pilotage du système de base, qui exclut tout déficit. Au nom de ce principe, le système suédois prévoit une baisse des pensions automatique pour respecter l'enveloppe de 16% de cotisations. 

Ce mécanisme appelle de nombreux commentaires. D'abord pour dire qu'il remet en cause la notion de prestation garantie ou définie telle qu'on le comprend en France. Pour beaucoup de Français, la retraite est une promesse gravée dans le marbre. On cotise toute sa vie à un taux donné pour financer la retraite des autres, avec la promesse qu'on bénéficiera le moment venu du même traitement. Cette promesse, qui est en réalité une illusion, s'appelle la solidarité intergénérationnelle. Elle explique que de nombreux retraités se mettent dans une rage sans limite quand l'Etat leur demande un effort. 

En réalité, le gouvernement devrait, sur ce point, prendre le taureau par les cornes et rappeler aux retraités que cette promesse est un leurre. D'ailleurs, elle a souffert de nombreux coup de canif depuis une trentaine d'années. D'une part, ceux qui ont bénéficié de la retraite à 60 ans ont reçu un beau cadeau par rapport à leurs prédécesseurs. Ensuite, dans les années 90, il a fallu augmenter les cotisations pour éviter une Berezina dans les comptes publics. Cette augmentation a conduit à diminuer mécaniquement le rendement des cotisations, puisque, dans le même temps, les retraites n'ont pas augmenté. 

Ce disant, il ne faut pas faire d'angélisme. Le mécanisme d'ajustement automatique prévu en Suède existe surtout sur le papier, mais il est difficile à mettre en œuvre. L'année où les Suédois l'ont appliqué, la grogne a soufflé, et les gouvernements successifs ont compris que cet outil était un explosif puissant qui devait être manié avec précaution. Dans tous les cas, le système des retraites, quel que soit le pays, s'accommode mal d'un pilotage automatique. 

Est-il possible de s'inspirer d'un système de ce genre au regard de la réalité sociale française ? Quelles sont les limites ?

On comprend bien la tentation de la technostructure française de mettre en place une machine de ce genre, en imaginant qu'un algorithme va équilibrer les comptes sans arbitrage politique. Pour y parvenir en France, il faut vaincre une croyance populaire naïve, celle qui consiste à faire croire qu'on peut garantir à un cotisant, à un moment de sa vie, qu'il touchera vingt ans plus tard une rente sans possibilité de diminution, et ce pendant une durée moyenne de près de vingt-cinq ans. On voit bien que, même en consacrant la part record de 14% du PIB à la délivrance de cette promesse, il faut tôt ou tard adopter des mécanismes de diminution des pensions. C'est ce que font les gouvernements depuis Marisol Touraine en pratiquant une désindexation partielle sous une forme ou une autre, des retraites. Ce n'est ni plus ni moins qu'une façon de diminuer les rentes versées. 

Il faut ici se garder de tout French bashing. Redisons-le, en Suède, le mécanisme d'ajustement a été adopté après de longues discussions, après la réforme elle-même, et il n'est pas mis en œuvre de façon aveugle ni rigide. On peut penser que la France ne fera pas mieux, mais elle n'est pas la seule. Dans le cas de la France, le gouvernement "aggrave" son cas en quelque sorte. Le régime obligatoire par répartition sera financé par une cotisation de 28% et non de 16%, et il ne sera pas accompagné de deux étages complémentaires. Toute baisse des pensions sera donc ressentie de façon beaucoup plus dure et rendra dans la pratique tout ajustement impossible. 

Pour éviter un naufrage social ou financier dans les dix ans à venir, un préalable à la réforme française consiste donc à expliquer clairement aux Français que le rendement du point qui détermine le montant de la retraite versée chaque mois a valeur d'indication et non d'engagement. Ce n'est pas une rente garantie ou définie, c'est une prévision qui reste dépendante des circonstances économiques générales. Et sur ce point, je ne suis pas sûr que Macron pourrait maintenir son projet de réforme déjà très impopulaire s'il l'expliquait clairement. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France

01.

Les dangers du jeunisme

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires