En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 7 heures 32 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 8 heures 20 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 9 heures 50 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 11 heures 7 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 13 heures 28 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 15 heures 37 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 17 heures 36 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 19 heures 19 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 7 heures 56 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 9 heures 6 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 10 heures 26 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 12 heures 51 min
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 15 heures 3 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 17 heures 9 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 17 heures 49 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 19 heures 41 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

Publié le 11 novembre 2019
Claude Pigement publie "Levothyrox : une scandaleuse négligence" (ed. de L’Archipel). Claude Pigement a vécu l'affaire Levothyrox au coeur des autorités de santé, de son déclenchement en août 2017 à son départ de l'agence fin novembre 2018. Il a été un témoin privilégié des multiples dysfonctionnement. Extrait 1/2.
Médecin gastro-entérologue et hépatologue, Claude Pigement a été vice-président du conseil d'administration de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (2012-2018) et responsable national aux questions de santé du Parti socialiste durant 23 ans....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Pigement
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Médecin gastro-entérologue et hépatologue, Claude Pigement a été vice-président du conseil d'administration de l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (2012-2018) et responsable national aux questions de santé du Parti socialiste durant 23 ans....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Pigement publie "Levothyrox : une scandaleuse négligence" (ed. de L’Archipel). Claude Pigement a vécu l'affaire Levothyrox au coeur des autorités de santé, de son déclenchement en août 2017 à son départ de l'agence fin novembre 2018. Il a été un témoin privilégié des multiples dysfonctionnement. Extrait 1/2.

Les deux premières charges, à travers l’interview dans Libération et mon attitude au conseil d’administration, ne sont qu’un rendez-vous qui en appelle d’autres. Une manière de prendre date pour l’avenir, en attendant que les événements viennent rendre encore plus pressant ce besoin de transparence scientifique. L’année 2017 s’achève ainsi, sur cet augure renforcé par une annonce d’Agnès Buzyn début décembre. De nouvelles données de pharmacovigilance « seront présentées en janvier », fait savoir la ministre dans la matinale de BFMTV-RMC. Dans cette interview, elle tente aussi de déminer l’information rapportée par le nouvel hebdomadaire Ebdo (qui disparaîtra quelques semaines plus tard) selon laquelle « 14 décès de patients sous Levothyrox ont été enregistrés dans la banque nationale de données recensant les effets secondaires en France », dont « des morts fœtales survenues à un stade avancé de la grossesse ». 

L’article, paru dans le « numéro zéro » d’Ebdo, fin novembre, est présenté de façon fallacieuse : le ton d’esclandre qu’il emploie laisse entendre que les autorités taisent un scandale. Or, corrélation n’est pas causalité. Rien n’indique que ces décès sont liés à la prise du médicament, et il est presque mathématique que, parmi le nombre très important de patients ayant fait un signalement, certaines personnes décèdent. Mais l’information, volontairement anxiogène, oblige l’ANSM a réagir. « Aucun lien n’est aujourd’hui établi », écrit l’Agence sur Twitter. Agnès Buzyn en remet une couche. « Quand quelqu’un prend douze médicaments, est insuffisant cardiaque, et entre autres prend du Levothyrox, le lien n’est pas évident à établir [avec un décès] à 86 ans. Or, la plupart des profils des personnes décédées sont des personnes très âgées et très malades. » Cette nervosité s’immisce cependant dans l’absence de réponse scientifique donnée par les autorités à cette crise – et montre que, sans éclaircissement, les suspicions les plus graves peuvent être portées.

Depuis deux mois, les alternatives à la nouvelle formule ont heureusement permis de faire baisser la tension. Si l’installation de ces médicaments en octobre a été heurtée, tant la demande était forte, un rythme de croisière a été trouvé. La L-Thyroxin Henning de Sanofi a été massivement importée d’Allemagne, avec une arrivée de 300 000 boîtes en octobre puis 400 000 en décembre, alors que 650 000 boîtes devaient être à nouveau acheminées début 2018. Le laboratoire a régularisé la situation du médicament en obtenant une autorisation de mise sur le marché (AMM) française (délivrée par l’ANSM) en janvier 2018 au motif qu’il souhaite une « mise à disposition pérenne » dans l’Hexagone – un moyen comme un autre de grignoter les parts de marché de son concurrent allemand Merck KGaA. 

À partir de décembre, une autre alternative est arrivée, avec le générique Thyrofix, du laboratoire Unipharma – qui annonce la mise à disposition de 688 000 boîtes. Enfin, la lévothyroxine en capsule molle Tcaps, produite par le laboratoire français Genevrier, sera homologuée par l’ANSM en février, portant à cinq le nombre d’alternatives à la nouvelle formule du Levothyrox – avec les gouttes pour enfants L-Thyroxine Serb et l’équivalent de l’ancienne formule acheminé par Merck KGaA, l’Euthyrox. Le laboratoire allemand avait importé 198 000 boîtes d’Euthyrox début octobre – celles qui avaient suscité la polémique sur leur répartition. Le groupe va accepter une seconde fois d’en acheminer pour décembre, à raison de 215 000 boîtes, tout en prévenant que c’est uniquement en quantité limitée. L’industriel semble craindre d’être condamné à faire plaisir aux pouvoirs publics en pérennisant ces livraisons d’ancienne formule. « Il faut être clair : c’est qu’on ne va pas éternellement réimporter », prévient le directeur général de la filiale pharmaceutique française de Merck KGaA, Thierry Hulot, lors d’un petit déjeuner avec des journalistes mi-décembre.

Extrait du livre de Claude Pigement, "Levothyrox : une scandaleuse négligence", publié aux éditions de L’Archipel

Lien vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 11/11/2019 - 23:10
Pardon pour les fautes
Pardon pour les fautes
Forbane
- 11/11/2019 - 23:10
Rapidement apres
les premières remontées d’effets secondaires, un pharmacologue intervenant dans une formation que je suivais nous a expliqué le biais des résultats du labo et du Ministère: ils ont comparés les moyennes de TSHus d’un même de patients avec la nouvelle VS l’ancienne formule du Levothyrox et n’ont pas retrouvé de différence significatives.
Ils n’ont pas regardé les variations intra individuelles de TSHus qui étaient chez certains patients très importantes et significatives à doses égales de Levothyrox, mais en moyennant sur l’ensemble de l’echantillon, chez un même patient, certaines TSH étaient très supérieures avec le nouveau Levothyrox d’autres très inférieures, d’autres identiques, mais en ne requérant que sur la moyenne, le tout s’equilibrait...
Les quelques pourcentages de patients signalant des effets secondaires parfois sévères n’étaient donc pas fous(pas folles surtout).
C’est juste un biais d’interprétation statistique.