En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
light > Culture
Principe de précaution pour Disney
Le prochain opus de la saga Star Wars présenterait des risques d’épilepsie
il y a 11 min 20 sec
pépites > Politique
Crise
Levallois-Perret : Sylvie Ramond, adjointe de Patrick Balkany, démissionne de la majorité municipale
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Soyez gentils" de George Saunders : un discours à contre-courant bien réconfortant

il y a 3 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Rouge impératrice" de Léonora Miano : au XXIIème siècle, une Afrique pacifiée et prospère accueille des “Sinistrés”, descendants des colons européens

il y a 4 heures 8 min
pépite vidéo > International
Images impressionnantes
Nouvelle-Zélande : lourd bilan après l'éruption du volcan de White Island
il y a 5 heures 23 min
décryptage > International
CCG

Sables mouvants dans le Golfe : le dernier sursaut du Roi Salmane pour la paix

il y a 6 heures 57 min
décryptage > Environnement
Convergences

Retraites : l’heure de la divagation des luttes a sonné

il y a 7 heures 40 min
décryptage > Economie
Complexité

Fraude massive à la TVA dans le e-commerce : pourquoi il est urgent de simplifier notre système fiscal

il y a 8 heures 47 min
décryptage > France
SOS productivité

L’efficacité des organisations : grande oubliée de la réflexion en matière de politiques publiques et privées

il y a 9 heures 11 min
décryptage > Social
Atlantico Business

Retraite : les partenaires sociaux ont négocié pendant 18 mois sans interruption pour en arriver aujourd’hui à exiger de tout remettre à plat. Mais qu’ont-ils fait pendant tout ce temps ?

il y a 9 heures 36 min
pépites > Politique
Grand oral
Edouard Philippe prévient qu'il n'y aura "pas d'annonces magiques" sur la réforme des retraites
il y a 51 min 7 sec
pépite vidéo > France
Heures de pointe
Grève SNCF - RATP : les images des quais bondés et de la tension entre les usagers à Gare du Nord notamment
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nous pour un moment" de Arne Lygre : une vingtaine de personnages se croisent dans six séquences enchaînées dans lesquelles les acteurs inversent les rôles qu’ils jouent

il y a 3 heures 55 min
light > France
Réseaux sociaux
L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été l'événement le plus commenté de l'année sur Twitter
il y a 4 heures 29 min
pépites > Social
Syndicats vs gouvernement
"Mardi noir" à la veille de la présentation du projet de réformes des retraites
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Social
Sauver les retraites, oui. Mais lesquelles…?

Mais qui croit encore que la France dispose du meilleur système de retraites au monde ?

il y a 7 heures 19 min
décryptage > Science
Parker Solar Probe

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Religion
Allah, des sous !

Imam, c'est pas un métier... Et c'est bien pour ça qu'ils sont si rares

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Economie
Vers des guerres commerciales sans issue ?

OMC : le système d’arbitrage des conflits commerciaux poussé à la panne sèche par les Etats-Unis

il y a 9 heures 20 min
décryptage > Environnement
Fibre sociale

Grève du 5 décembre : le conflit social sur les retraites place écolos & décroissants au pied de leurs 1001 contradictions

il y a 9 heures 44 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Visite d'Etat

Emmanuel Macron, l’homme sur qui mise Pékin en Europe

Publié le 04 novembre 2019
Pour la deuxième fois de son mandat, Emmanuel Macron effectue une visite d'Etat en Chine. De nombreux rendez-vous économiques et culturels sont prévus. Des dossiers sensibles comme la crise à Hong Kong, la guerre commerciale avec les Etats-Unis et la crise iranienne pourraient être évoqués.
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences à l’Université catholique de Lille, et directeur de recherche à l’IRIS, où il est en charge du programme Asie-Pacifique. Il dirige la collection Asia Focus à l’IRIS, et a publié de nombreux ouvrages, dont L...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour la deuxième fois de son mandat, Emmanuel Macron effectue une visite d'Etat en Chine. De nombreux rendez-vous économiques et culturels sont prévus. Des dossiers sensibles comme la crise à Hong Kong, la guerre commerciale avec les Etats-Unis et la crise iranienne pourraient être évoqués.

Atlantico.fr : Emmanuel Macron se rend en Chine accompagné de Phil Hogan, Commissaire européen à l'agriculture, et Anja Karliczek, Ministre allemande de l'éducation et de la recherche. Ils dialogueront sur des partenariats notamment. En Mars dernier, le Président chinois Xi Jinping avait déjà rencontré à Paris le Président français ainsi que Jean-Claude Juncker et Angela Merkel.

Quels sont les enjeux de cette visite pour la France ? Pour l'Europe ?

Barthélémy Courmont : Cette deuxième visite officielle en Chine d'Emmanuel Macron est très attendue en ce qu'elle doit, ou non, confirmer les promesses de la première, qui s'était déroulée en janvier 2018. A cette occasion, le président français s'était engagé à venir en Chine une fois par an (il tient donc pour le moment promesse) et avait énoncé l'intérêt que la France manifeste pour l'initiative de la ceinture et de la route (nouvelles routes de la soie) de Pékin, tout en évoquant l'impératif d'une réciprocité. Ce principe essentiel fut rappelé lors de la rencontre avec Xi Jinping à Paris en mars dernier. Le président chinois venait clôturer une tournée européenne à l'occasion de laquelle il avait officialisé le ralliement de l'Italie au projet chinois, celui-ci n'ayant pas été annoncé auprès des partenaires européens de Rome. Les projets chinois intéressent toujours la France et la grande majorité des pays de l'UE, mais ils inquiètent dans le même temps, en particulier dès lors que Pékin avance de manière bilatérale. C'est en fait une approche par défaut, l'objectif de Pékin étant d'établir un partenariat à échelle de l'UE. Depuis son arrivée au pouvoir, Emmanuel Macron est perçu en Chine comme le dirigeant européen le plus influent, et le plus susceptible de convaincre ses partenaires européens de la pertinence d'un accord commercial à grande échelle. Par ailleurs, le Brexit a renforcé l'intérêt que la Chine manifeste à l'égard de la France, seul membres des 27 à siéger au Conseil de sécurité de l'ONU, à disposer d'une force de frape nucléaire et de capacités de projection de forces. Economiquement, c'est Bruxelles qui intéresse Pékin, mais sur les questions politico-stratégiques, c'est surtout Paris.

Emmanuel Macron semble être un entremetteur de choix pour Pékin dans les discussions avec l'Europe. Si cette rencontre aboutit à de nouveaux partenariats avec la Chine, le Président français peut-il se renforcer au niveau européen ? Que peut-il se passer si cette rencontre échoue ?

Il convient d'abord de s'interroger sur ce que l'on entend ici par succès et échec. Le président français ne va pas en Chine avec un mandat européen. Cependant, le fait qu'il soit accompagné de hauts responsables de la Commission et du gouvernement allemand vient rappeler à Xi Jinping que les Européens se concertent, en particulier Paris et Berlin, et que l'incident italien ne doit pas se reproduire. Le message est donc très clair: ce n'est pas uniquement une visite d'un président français, même si certaines questions bilatérales seront au cœur des discussions, mais d'un dirigeant important de l'UE. Dès lors, si cette visite permet d'avancer sur la possibilité de définir les contours d'une coopération économique et commerciale entre Bruxelles et Pékin, ce sera un succès en terme de prestige pour Emmanuel Macron sur la scène européenne, autant que la démonstration que les attentes chinoises auront été entendues. Cependant, il ne faut pas sous-estimer les profondes divergences entre Etats membres de l'UE sur les nouvelles routes de la soie, et si le bloc France-Allemagne-Commission semble se confirmer avec cette visite officielle, celui-ci n'est pas encore parvenu à embarquer l'ensemble de l'UE.

Quelle est actuellement la place de la Chine dans les relations avec la France ? Peut-elle devenir une alliée de choix (pour la France et l'Europe) dans la guerre commerciale qu'elle mène contre les Etats-Unis?

Les relations sont très bonnes, notamment pour les raisons évoquées précédemment, et qui renforcent l'image de la France en Chine. Elles doivent être approfondies sur plusieurs pistes de coopération, comme l'enseignement supérieur, la recherche, mais aussi la réponse aux défis politiques et sécuritaires. Paris et Pékin ne sont pas des alliés et ont de profondes divergences sur des questions comme les droits de l'homme ou les différends territoriaux en Asie, mais partagent dans le même temps de nombreuses perceptions sur des défis globaux, comme le réchauffement climatique, la lutte contre le terrorisme transnational ou la défense de la multipolarité. Il faut donc travailler sur ces convergences. Concrètement, cela pourrait se traduire par une coopération au Sahel ou par une position commune sur les enjeux sécuritaires au Moyen-Orient, Syrie et Iran en tête. Sur la question des guerres commerciales, si le principe d'une "alliance" est exclu, il est évident que les intérêts de Pékin et de l'UE peuvent converger, et aller dans le sens du renforcement d'un partenariat si les Etats-Unis poursuivent leur politique. Et cela pourrait se traduire par un accord autour des nouvelles routes de la soie, si et seulement si les garanties souhaitées par les pays européens peuvent être entendues. A ce titre, il faut garder à l'esprit qu'un accord avec l'UE est essentiel pour Pékin, le succès du projet pharaonique chinois étant soumis aux incertitudes de la croissance mondiale, aux guerres commerciales et à des résistances multiples. C'est sur cette base que la réciprocité doit être défendue.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

04.

Jamais une mission spatiale ne s’était autant approchée du soleil. Voilà ce que la Nasa en a appris

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

07.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

05.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 04/11/2019 - 18:56
Macron le ventre mou qui joue au dur
si ses conseils aux chefs d'état étaient payants notre balance commerciale et nos industries seraient dans le top 5 des nations les plus brillantes de la planète !
hoche38
- 04/11/2019 - 15:53
Coup de tonnerre en Asie!
Emmanuel Macron est à Shangaï ce matin. Certainement pour apporter tout le soutien de la "Patrie des Droits de l'Homme" aux démocrates en révolte à Hong-Kong. C'est un évènement historique. Les oligarques du Parti Communistes Chinois doivent trembler en pensant à la puissance dévastatrice de la parole présidentielle.
Paulquiroulenamassepasmousse
- 04/11/2019 - 14:13
Les Chinois ont fait leur le
Les Chinois ont fait leur le vieux principe..... "diviser pour régner"