En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

06.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 23 min 26 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 44 min 31 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 1 heure 7 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 1 heure 48 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 2 heures 9 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 2 heures 55 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 35 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 3 heures 58 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 34 min 1 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 48 min 46 sec
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 11 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 33 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 29 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 2 heures 58 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 3 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 4 heures 41 min
© ALAIN JOCARD / POOL / AFP
© ALAIN JOCARD / POOL / AFP
Les fictions de Benoît Rayski

Mort d'Al-Baghdadi : voici comment Trump humilia Nemo, le chien de Macron...

Publié le 31 octobre 2019
Le Président des Etats-Unis n'est jamais avare de petites vacheries à l'égard de son homologue français. Et son dernier coup bas dépasse toutes les bornes.
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Président des Etats-Unis n'est jamais avare de petites vacheries à l'égard de son homologue français. Et son dernier coup bas dépasse toutes les bornes.

L

Le monde entier avait applaudi à l'exploit des forces spéciales américaines en Syrie. Les messages de félicitations affluaient à la Maison-Blanche. Merci l'Amérique, merci Trump. Great America, great Trump ! 
 
Il ne fallait pas compter sur Macron pour se joindre à ce concert de louanges. A maintes reprises le locataire de la Maison-Blanche avec ses tweets moquant l'insécurité qui régnait en France et les chiffres du chômage que l'hôte de l'Elysée n'arrivait pas à juguler. Son message après la mort d'Al-Baghdadi fut donc glacial : "ce n'est qu'une étape". C'était mesquin. 
 
Mais le pire était encore à venir. D'un pas rageur, Macron marchait dans les jardins de l'Elysée pour digérer l'affront que lui avait fait Trump en éliminant un des assassins les plus sanglants de ces dernières années. C'est qu'elles étaient insupportables les images de Trump savourant sa gloire. Son téléphone sonna : c'était Nemo. "Viens tout de suite Manu". Le Président obtempéra. Son chien, l'air lugubre, regardait une tablette où s'affichait la photo d'un autre chien. "C'est qui celui-là ? " demanda Nemo. "Un chien américain quelconque", répondit Macron. 
 
Nemo ne se contenta pas de cette réponse. "Faut pas me prendre pour un con, Manu ! S'il est quelconque, pourquoi est-ce que Trump dit que ce chien est merveilleux et magnifique ?" Macron dut se résoudre à dévoiler l'horrible vérité : "ce chien est un supplétif canin des forces spéciales américaines et il a été blessé lors d'une opération militaire". 
 
Le désespoir de Nemo était à son comble. Macron tenta de le consoler : "regarde comme il est laid : on dirait un vieux cow-boy imbibé de whisky. En plus il pousse d'affreux "woof, woof" alors que tes "ouaf, ouaf" sont si mélodieux". Cela ne suffit pas à chasser la tristesse qui envahissait Nemo. 
 
Il sanglota : "et pourquoi ne fais-tu rien pour qu'on parle aussi de moi ?" "Parce que Brigitte et moi, nous veillons à ce que ta vie privée soit respectée, loin des micros et des caméras". Nemo en colère aboya : "moi aussi, je veux être glorifié comme ce chien américain. Moi aussi, je suis courageux. Moi aussi, je peux mordre. Et je peux le montrer". 
 
Macron ne pouvait rien refuser à Nemo. Une voiture présidentielle déposa le chien devant l'ambassade des Etats-Unis. Toutes dents dehors, l'animal se dirigea vers le marines qui montait la garde. Ce-dernier le dévisagea d'un air moqueur et méprisant. Nemo prit peur et la queue entre les jambes s'enfuit en poussant les "kaï, kaï" de Rantanplan, le chien de Lucky Luke. 
 
De retour à l'Elysée, Nemo entra en dépression. Quand il en fut sorti, il appela Macron : "je veux épouser le chien dont Trump vante les mérites. Demande sa main pour moi". Perplexe, Macron s'étonna : "mais on ne sait même pas si c'est un mâle ou une femelle". Nemo répliqua : "et alors ? A l'heure du mariage pour tous, qu'est-ce que cela peut bien faire ?" 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mahesa
- 01/11/2019 - 05:02
Excellente détente
Merci, un peu d'humour est bienvenu et la chute m'a réjouie.
Sidewinder
- 01/11/2019 - 02:25
Etape
Ben il a raison le petit Macron : ce n'est qu'une étape. Parce que, lui, il va faire l'étape définitive, la vraie de vrai. Bon, bien sûr, ce sera pour après 2022 comme tous les projets de notre malheureux Président.
evgueniesokolof
- 31/10/2019 - 17:41
HIHI
NEMO AUDITUR SUAM PROPRIAM TURPITUDINEM ALLEGANS !