En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 10 heures 9 min
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 11 heures 15 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

il y a 12 heures 14 min
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 17 heures 10 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 17 heures 40 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 22 heures 49 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 23 heures 11 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Culture
Atlantic-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 10 heures 36 min
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 11 heures 44 min
pépites > Environnement
Total à la porte du campus
L'implantation de Total sur le campus de Polytechnique contestée au nom de l'environnement
il y a 12 heures 54 min
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 17 heures 45 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 21 heures 59 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 22 heures 41 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 22 heures 54 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 1 jour 12 heures
© Reuters
© Reuters
Tribune

Marianne et le voile

Publié le 29 octobre 2019
La question du voile est au coeur du débat et de l'actualité depuis la récente polémique lors d’une session du conseil régional de Bourgogne. Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et vice-président des Républicains, publie une tribune pour Atlantico.
Gaël Perdriau est maire de Saint-Etienne et vice-président du parti Les Républicains. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Perdriau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gaël Perdriau est maire de Saint-Etienne et vice-président du parti Les Républicains. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La question du voile est au coeur du débat et de l'actualité depuis la récente polémique lors d’une session du conseil régional de Bourgogne. Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne et vice-président des Républicains, publie une tribune pour Atlantico.

L'affaire du voile est révélatrice du naufrage éthique du débat politique en France. Il aura suffit qu'un élu se laisse aller, tel un Tartarin, à des vociférations contre une femme pour que le débat s'enflamme autour d'une laïcité soudainement menacée par un simple voile. S'en est suivi, un débat d'une rare médiocrité auquel de trop nombreux élus se sont prêtés se livrant à une surenchère malsaine dont l'objet était de rechercher la meilleure définition d'une laïcité de combat contre l'Islam.

Un débat laissant à entendre que nos compatriotes de confession musulmane ne seraient pas entièrement Français. Faut-il s’interroger longuement pour chercher les causes des événements de Bayonne ? Un discours entretenu, depuis des années par le RN, où la haine de la différence sert de boussole et permet de réduire toute situation à un affrontement ennemi/ami ou, si on préfère, eux/nous. Un nous réduit à sa plus simple expression tribale, expurgé de toute référence civilisationnelle, ouvrant ainsi le chemin à la violence la plus primaire.

Ainsi, au moment où, pour affronter une crise sociale sans précédent, la Nation a besoin d'unité, nombreux sont ceux qui cherchent, en divisant les Français, à exister en prétendant défendre la laïcité. Le voile devient alors le prétexte à rechercher l’union, au nom d'une laïcité, aux contours d’autant plus incertains, qu’elle est prise en otage. Union d'autant plus fragile qu'elle se fonde sur l'ignorance, la peur et le rejet de l'autre. Ma famille politique doit se garder d'emprunter ce chemin car elle commettrait une faute irrémédiable devant tout à la morale et rien à l'intelligence, fusse-t-elle politique. Tout comme pour Charlie ou le Bataclan, où il y a un avant et un après, le cours de l’histoire ne peut reprendre paisiblement son chemin après Bayonne. Il est urgent que tous les républicains, au-delà de toutes les croyances, opinions et différences, se posent les bonnes questions.

Aujourd'hui, en France, la véritable question posée est celle des particularismes, qu'ils soient religieux, sociaux ou sociétaux et du danger mortel, pour la République, dont ils sont porteurs. Depuis des années à l’œuvre, ils cherchent à imposer des normes spécifiques à la République. Des règles ayant perdu leur caractère universaliste, celles consacrant le citoyen, au profit de particularismes relevant exclusivement de l'individu. Ne l'oublions jamais, la laïcité est la garante ultime de ce combat républicain contre les prétentions hégémoniques des particularismes, fondements de tous les communautarismes.

Ainsi, en tant que valeur absolue, la laïcité ne souffre d'aucune exception. Pas plus qu’elle ne saurait tolérer les divers qualificatifs tels qu'ouverte, inclusive ou tolérante dont elle est désormais affublée. Autant de concepts cherchant à affaiblir la laïcité alors qu'elle est la garante d'une certaine idée de la République.

Une République qui ne devrait pas être fondée sur le respect des croyances en tant que telles mais bien sur celui de la faculté de croire, ou pas, reconnue à chacun au nom de la liberté d'opinion. Ceci signifie très clairement que le citoyen doit jouir de cette faculté de croire, ou pas, de pratiquer une culte, en toute quiétude mais sans jamais prétendre l'imposer au reste de la Nation.

C’est pourquoi, la puissance publique doit rester neutre par rapport à tous les cultes sans verser dans une foi en l’athéisme qui substituerait aux privilèges des religions ceux reconnus au scepticisme cultuel. Si tel était le cas, la République cesserait d'être laïque et perdrait son message universaliste. Est-ce à dire alors que nous devrions accepter tous les signes religieux qu'ils soient ostentatoires ou pas ?

Bien entendu, la réponse est non ! L'édifice législatif est largement suffisant pour répondre à toutes les situations sans pour autant stigmatiser une partie de nos compatriotes. Sans les blesser et les désigner comme des personnes suspectes. Répétons-le ce qui est contraire à la laïcité ce n'est pas la religion mais le prosélytisme dont certains, quelle que soit leur religion ou leur athéisme, font montre.

Regardons la réalité en face et osons dire aussi que si une croyance est digne de respect, elle n'en demeure pas moins susceptible d'être manipulée. Certains se servant alors des croyances comme d’un levier politique destiné à imposer une vision de l'espace et de la société fondées sur le particularisme d'un message. En revanche, si nous prenons le parti de ne considérer que la faculté de croire, ou pas, on a vite fait de découvrir qu’elle est digne de respect. Avec une condition simple : que chacun mette une distance salvatrice entre lui et son culte.

Pour cela l'éducation doit remplir une mission fondamentale. Il s'agit de faire comprendre, par la raison, aux jeunes que l'on «n'est» jamais une religion mais qu'au contraire, plus simplement, on «a» une religion. Cette distance entre l'étant et l'ayant peut paraître peu de chose, elle est, au contraire, le chemin étroit qui conduit du particulier vers l'universel, réalisant ainsi tous les objectifs de la République.

La laïcité constitue le socle même de notre République en cantonnant les croyances dans la sphère privée, en offrant à chacun, grâce à une école ne rejetant pas les croyances, mais aidant tous les jeunes à construire une distance par rapport à sa foi ou son athéisme. Liberté reconnue à chacun de croire ou pas. Egalité de traitement appliquée à chacun sans qu'aucune opinion ne puisse jamais prendre le dessus. Fraternité de tous au sein d'une Nation reconnaissant l'équilibre entre tous les cultes.

Aujourd'hui, au nom d'une vision très « particulière » de la laïcité nous sommes en train de la transformer en une puissante arme dirigée contre les cultes, en général, et, plus spécifiquement, contre l'Islam. C'est inadmissible ! La République ne saurait, dès lors que la laïcité obéit aux critères précédemment évoqués, trembler devant tel ou tel autre signe d'appartenance religieuse. Nous devrions, au contraire, nous réjouir que des femmes portant le voile viennent, quelque soit le cadre, assister aux débats publics sur l'avenir d'une collectivité.

Il me semble indispensable d'en appeler à la raison afin de cesser de stigmatiser les musulmans de France qui deviennent une cible. Le renforcement de notre cohésion nationale ne peut exister par le rejet d'une frange de nos compatriotes. Comment pourrait naître un universel républicain reposant sur une aussi profonde injustice ?

Voilà pourquoi, je mets en garde ma famille politique contre la tentation des amalgames faciles qui emportent la raison collective d'une Nation épuisée par la crise sociale et économique, doutant de ses valeurs et dont le cap politique semble sombrer dans un concept aussi improbable que dangereux pour notre Etat de droit, celui de la société de la vigilance récemment défendu par Emmanuel Macron.

Au contraire, je pense que nous devons défendre une société de la responsabilité, ouverte à tous, et capable, à ce titre, d'assumer un débat sur la laïcité. C'est uniquement en allant, comme je le fais à Saint-Etienne depuis 2014, à la rencontre de nos compatriotes musulmans que nous pourrons bâtir un projet commun donnant un tour concret au message universaliste de la République. C'est aussi de la sorte que nous pourrons mieux combattre, ensemble, tous les particularismes qui conduiront, inexorablement, s'ils venaient à triompher, à la violence.

Oui, cessons de courir derrière les chimères identitaires agitées par l’extrême droite et les champions de tous les communautarismes, pour renouer avec la vision respectueuse et républicaine de Victor Hugo qui écrit, en 1875, dans son admirable texte «Le Droit et la Loi » :

«La formule républicaine a su admirablement ce qu'elle disait et ce qu'elle faisait; la gradation est irréprochable. Liberté, Égalité, Fraternité. Rien à ajouter, rien à retrancher. Ce sont là les trois marches du perron suprême. La liberté, c'est le droit, l'égalité, c'est le fait, la fraternité, c'est le devoir. Tout l'homme est là...»

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

02.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

03.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

04.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

07.

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Attention danger ? Ce risque de violence qui émerge lorsque l’alternance dans une démocratie paraît bloquée

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 31/10/2019 - 10:07
Ma ville LR suite
La police municipale ( que des barbus....) est invisible bien qu’existante alors que nous payons une entreprise privée pour mettre des PV soit disant pour que la PM puisse remplir d’autres missions de sécurité...
Nous avons dû subir les hurlements tardifs ( on bossait nous le lendemain !) des Algériens pendant la CAN
Monsieur le maire LR de Saint-Etienne, voilà pourquoi je ne voterai plus LR!
Ajm: quid de Dupont-Aignan?
Pourquoi n’arrive-y-il pas à convaincre?
Forbane
- 31/10/2019 - 10:01
Cher monsieur, Maire LR
Dans ma ville LR de petite couronne parisienne, j’ai vu les menus de cantine de mes enfants évoluer au cours des années au point d’écrire au service concerné: en effet, nos plats traditionnels de type choucroute sont désormais servis avec des saucisses de volailles, jambon remplacé par du jambon de volaille : ex ce mois de novembre :
1 fois du porc ( saucisses) , de la tartiflette végétarienne, de la salade strasbourgeoise sans viande....et même du riz cantonais sans viande ( les asiatiques doivent aussi s’assoir sur leurs plats tradi!) des raviolis de légumes....
Nous avons également eu droit sur la dernière mandature à l’ouverture d’un «  centre culturel -Mosquée » dans un immeuble neuf ( le m2 atteint 8000 euros dans notre ville) à laquelle je ne verrais pas d’inconvenients si le local n’etait gracieusement prêté aux fidèles alors que nous payons encore ( !) une taxe d'habitation élevée.
Dans le même temps, nous avons vu apparaître des rodéos sauvages, de gentils gamins tabassés par des chances pour la France ( bon, non voilés mais ce sont des mecs...)
Nos gamins n’ont plus de sorties scolaires ( restrictions sur les cars municipaux + attentats d’Islamistes...)
De Clem
- 31/10/2019 - 07:06
Soumission
De belles paroles, des envolées lyriques ... Monsieur le Maire appelle même Victor Hugo à sa rescousse ! Ce dernier connaissait d'ailleurs très bien les problèmes que posent l'islam politique à la France d aujourd'hui, c'est sûr !
Monsieur le Maire , soumettez vous , si vous le souhaitez, mais n'entraînez pas vos concitoyens dans cette dérive !