En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

07.

Emmanuel Macron exhibe son engin (à moteur) et Voici pense qu’il ne s’épile plus; Nicolas S. & Carla Bruni saluent leurs fans; Joey Starr, Cauet &Clara Luciani amoureux, Charlize Theron en couple avec elle-même; Justin Bieber veut sauver Kim K. & Kanye W.

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 1 heure 32 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 2 heures 59 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 3 heures 31 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 6 heures 7 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 6 heures 55 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 8 heures 28 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

La France des caïds : voyage au pays des narcobandits

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Société
Agriculture

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Société
Délinquants déconfinés

Gérald Pandelon : "Avec la crise sanitaire, le risque d’augmentation de la délinquance de droit commun est réel ; les gros voyous, en revanche, s’y sont préparés et ont des réserves"

il y a 9 heures 46 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 1 heure 45 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 3 heures 15 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 4 heures 8 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 6 heures 25 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 7 heures 21 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 8 heures 44 min
décryptage > Société
SOS liberté d’opinion en danger

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

il y a 9 heures 32 min
décryptage > International
Zone de tension

L'annexion du Cachemire déclenchera t-elle une nouvelle guerre indo-pakistanaise ?

il y a 9 heures 45 min
décryptage > France
Immortel Astérix

Voulez-vous savoir pourquoi le mot "Gaulois" a émigré en banlieue ?

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Santé
Différences

Le Covid-19 allemand est-il quatre fois moins meurtrier que le français ?

il y a 9 heures 46 min
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Tribune

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

Publié le 22 octobre 2019
Le prix du logement mine le quotidien des Parisiens. Il vampirise le dynamisme de Paris. Il rétrécit Paris ! Depuis le début de la mandature d’Anne Hidalgo, Paris a perdu en population l’équivalent de l’un de ses arrondissements.
Marie-Claire Carrere-Gee
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présidente du groupe LRI à la Mairie de Paris Conseillère de Paris, Candidate (LR) à la Mairie de Paris
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix du logement mine le quotidien des Parisiens. Il vampirise le dynamisme de Paris. Il rétrécit Paris ! Depuis le début de la mandature d’Anne Hidalgo, Paris a perdu en population l’équivalent de l’un de ses arrondissements.

Le sujet du logement est l’angle mort de la campagne des municipales : personne n’en parle vraiment parmi les candidats à la Mairie de Paris. Il est vrai que le poids des facteurs structurels qui poussent à la flambée des prix a de quoi rendre muet : rareté de l’offre, baisse des taux d’intérêts, éclatement des ménages… Des solutions existent cependant, à condition bien sûr de ne pas promettre la lune. Leur point commun : il faut ranger le dogmatisme au vestiaire et faire l’inverse de ce qui a été entrepris sous la dernière mandature.

Le point de départ, c’est de créer une offre locative abordable : elle est n’existe pas à Paris ! D’abord, les investisseurs n’y sont pas du tout encouragés, car le Pinel ancien n’est pas rentable à Paris : le plafond de l’avantage fiscal étant trop bas. Il faut absolument faire un « Pinel adapté » pour Paris et les communes voisines. Ensuite, la Ville de Paris doit cesser ses pratiques aux limites de la légalité consistant à céder aux bailleurs sociaux un grand nombre d’appartements à loyers libres, pour pomper la trésorerie des bailleurs et booster les chiffres du logement social. Ces chiffres -7 500 nouveaux logements chaque année revendiqués par la Mairie de Paris-, sont en effet une pure farce : seuls 2 500 sont de nouveaux logements, le reste correspondant à ces transformations qui ne changent rien – les appartement dont on change l’étiquette demeurent occupés par les mêmes locataires-, et à des préemptions dans le privé. Enfin, beaucoup de jeunes Parisiens, nés à Paris, n’ont aucun avenir dans leur propre ville : nous ne pouvons rester les bras ballants devant cette situation si choquante et cette perspective si sinistre !   Mon projet de « Capital » pour les jeunes parisiens – un prêt avec la caution de la Ville de Paris pour tout jeune qui le demande, jusqu’à 50 000 euros, remboursable lorsqu’il commence à travailler avec des mensualités adaptées aux revenus – peut servir à beaucoup de jeunes pour débloquer leur accès au logement et leur permettre de s’installer.

Pour lutter contre la flambée des prix de l’immobilier, il faut bien sûr agir à l’échelle, au moins, de la métropole.  Mais évitons déjà d’alimenter inutilement la hausse des prix ! La Mairie doit cesser cette folie qui consiste à acheter à prix d’or des appartements dans le parc privé pour les labelliser « logement social ». Nous approchons des 25% exigés par la loi. Dans le 13e arrondissement, on tangente les 40% : jusqu’où ira-t-on ? Le « tout logement social » qui a tenu lieu de politique du logement à Anne Hidalgo et son adjoint communiste Ian Brossat produit désormais beaucoup d’effets pervers. Cette politique purement dogmatique jette de l’huile sur le feu du marché de l’immobilier. Elle crée des inégalités criantes au sein des classes moyennes à revenus modestes. Lorsqu’on dispose, à vie, d’un logement social à 6 ou 8 euros le mètre carré, que l’on paie son logement l’équivalent d’un smic moins cher que dans le privé, où est l’incitation à gagner plus et sortir du logement social ? Tout cela pour habiter dans le parc privé, à 30 ou 35 euros le mètres carrés et s’exposer à en être exclu di l’on perd son emploi ou au départ en retraite ? Il faudrait être fou…Un autre levier est la transformation de bureaux en logements, engagée tardivement et à un rythme insuffisant : 1 à 2 millions de mètres carrés de bureaux sont durablement vides à Paris.  Il faut également mettre un coup d’arrêt à la progression des résidences secondaires qui représentent déjà 8% du parc et beaucoup plus dans les arrondissements centraux. Notamment de la part d’étrangers, qui achètent beaucoup et trop cher par rapport au marché. Je refuse que Paris devienne le terrain de jeu d’héritiers et d’étrangers fortunés. La politique de taxation des logements vacants – 8% du parc, comme les résidences secondaires et la surtaxation de ces dernières au titre de la taxe d’habitation doit naturellement être poursuivie. Et il faut aussi lutter sans merci contre toutes les fraudes liées aux plateformes comme AirBnB : la Mairie de Paris s’y est engagée avec énormément de retard.

Pour la municipalité actuelle, la propriété est un gros mot : Madame Hidalgo ne consacre qu’1% des quelques 450 millions du budget logement à l’accession sociale à la propriété. Il faut offrir l’accès à des appartements qui dissocient la propriété du foncier et celle de l’appartement et proposer l’acquisition de logements HLM à leurs locataires. L’existence d’une offre résidentielle continue – logement social, logement à loyer abordables, accession à la propriété – est seule de nature à faire respirer l’offre à Paris. Cela peut également doper le taux de rotation dans le parc social, moins de 5% aujourd’hui, libérant ainsi des dizaines de milliers de logements chaque année.

Enfin, il faut complètement réorienter la politique du logement social. D’abord, la Mairie de Paris doit réserver 10% des attributions annuelles aux personnels soignants, aux policiers – bref à celles et ceux qui travaillent H24 au service des Parisiens. Il manque plus de 400 infirmières à l’AP-HP !  Par ailleurs, Madame Hidalgo a asséché la trésorerie des bailleurs d’un milliard d’euros et les subventions à la rénovation du logement social ont fondu : l’an dernier, c’était 20 millions d’euros pour 240 000 logements environ, soit une moyenne de 80 euros par logement ! Priorité doit être donnée à la rénovation du parc : les locataires de logements sociaux doivent pouvoir vivre dans un cadre digne. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
colettegarcin@yahoo.fr
- 24/10/2019 - 12:23
loge de concierge
on n'a pas assez constaté combien les loges de concierge étaient des facteurs de diversités dans la population, l'excès des charges a fait que toutes les loges deviennent progressivement vides ou vendues par l'ensemble de la copropriété, or cela permettait autrefois d'avoir une population plus diverse et donnait de la chaleur humaine à l'habitat, à l'heure actuelle, il est plus rentable d'avoir une entreprise, si elle ne convient pas on s'en sépare sans problème et cela est moins cher, dont acte
assougoudrel
- 23/10/2019 - 19:50
@JG
Je ne crois pas que ce soit une bonne idée d'aller dans un coin isolé quand on est marié; pour nous les hommes qui sommes à moitié sauvage, cela ne pose pas de problème, mais, pour madame, c'est un autre problème. Cela ne les dérange pas d'habiter à l’écart, mais pas trop loin de la civilisation. Si la votre parle le russe, il vaut mieux aller chez Vlad. Il y a des retraités français qui se sont installés dans des coins paumés en Toscane et je ne pensent pas que les épouses soient heureuses. Moi, j'ai acheté dans le nord-est de l'Italie; l'Adriatique est tout près, la frontière slovène à 25 km et il y a des centres commerciaux partout, tous différents, dont un qui a 250 magasins, faisant le bonheur de madame. Je prend un bouquin et je regarde le défilé des italiennes, assis sur un banc. Très cordialement.
zelectron
- 23/10/2019 - 14:00
Vous n'avez rien compris !
la politique de la duègne consiste à faire ce qu'il faut pour se remplir les poches avant son éviction de la vie politique . . .