En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unorthodox" de Maria Shraeder, une série originale Netflix : ode à la Liberté

il y a 6 heures 41 min
pépites > Santé
SNDV
Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus
il y a 7 heures 30 min
pépites > Religion
Ancien numéro 3 du Vatican
Pédophilie dans l'Eglise : le cardinal George Pell a été acquitté en Australie
il y a 8 heures 59 min
pépites > Santé
Vive émotion
François Hollande rend hommage aux personnels des Ehpad après la mort de son père
il y a 10 heures 17 min
pépites > France
Hypothèses
Coronavirus : l'Académie de médecine préconise un déconfinement par région
il y a 12 heures 37 min
light > Culture
Influence majeure
Mort de Jean-Laurent Cochet, une figure majeure du théâtre français, des suites du Covid-19
il y a 14 heures 46 min
pépite vidéo > Santé
Objectifs
Confinement, tests dans les Ehpad : les explications d’Olivier Véran au micro de Jean-Jacques Bourdin
il y a 15 heures 43 min
décryptage > Europe
Stabilité

Une politique de voisinage intelligente de l’UE

il y a 16 heures 46 min
décryptage > Politique
Bilan

Coronavirus : 14 questions auxquelles le gouvernement nous devra une réponse après la crise

il y a 17 heures 8 min
décryptage > Santé
Surfaces, hygiène et Covid-19

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

il y a 18 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits" de Salman Rushdie : une œuvre littéraire forte, courageuse, exigeante pour le lecteur, à ne pas manquer

il y a 7 heures 5 min
Nouvelle tragédie
Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé
il y a 8 heures 16 min
pépites > International
Moment "historique"
Covid-19 : après plus de deux mois de confinement, le bouclage est enfin levé dans la ville chinoise de Wuhan
il y a 9 heures 36 min
light > Culture
Féerie et évasion pour les petits et les grands
Disney + est enfin disponible et accessible en France dès ce mardi 7 avril
il y a 12 heures 57 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne et internationale
Forte inquiétude au Royaume-Uni sur l’état de santé de Boris Johnson, placé en soins intensifs
il y a 14 heures 12 min
pépites > Sport
Restrictions
Confinement : les activités sportives sont désormais interdites à Paris entre 10h et 19h
il y a 15 heures 17 min
décryptage > Santé
Urgence sanitaire

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

il y a 16 heures 18 min
décryptage > International
Symbole

Coronavirus, Tchernobyl et le modèle chinois

il y a 16 heures 58 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Retrouvailles américano-russes grâce au coronavirus ?

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Europe
Eurogroup

L’Europe tente de dépasser le chacun pour soi initial

il y a 18 heures 50 min
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
© PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

Publié le 21 octobre 2019
France 2, "Corse, la crainte d'une résurgence de la mafia"... Le Monde, "Naissance d'une parole antimafia en Corse"... Dans l'île, des "collectifs antimafia"... "Ce mot de mafia qui ne fait même plus controverse"... "Des personnalités corses dénoncent l'emprise mafieuse"... médias français, politiciens et société civile insulaires : la clameur monte jusqu'au ciel ... la Corse serait sous la coupe de la mafia.
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Raufer est un criminologue français, directeur des études au Département de recherches sur les menaces criminelles contemporaines à l'Université Paris II, et auteur de nombreux ouvrages sur le sujet. Dernier en date:  La criminalité organisée...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
France 2, "Corse, la crainte d'une résurgence de la mafia"... Le Monde, "Naissance d'une parole antimafia en Corse"... Dans l'île, des "collectifs antimafia"... "Ce mot de mafia qui ne fait même plus controverse"... "Des personnalités corses dénoncent l'emprise mafieuse"... médias français, politiciens et société civile insulaires : la clameur monte jusqu'au ciel ... la Corse serait sous la coupe de la mafia.

Cette union sacrée réjouit bien sûr le criminologue, tant la dénonciation d'un péril par la société d'un pays libre précède toujours son élimination. Mais, comme tout un chacun dans les sciences humaines, le criminologue sait aussi que bien nommer le danger est plus crucial encore, cette juste définition permettant seule le diagnostic - donc le traitement. Cela est clair depuis la fulgurante définition (1935, Martin Heidegger dans son Introduction à la métaphysique) du processus de nomination. Méditons-la : « Les noms sont des mots qui exhibent. Ils présentent à la représentation ce qui est déjà. Par la vertu de l’exhibition, les noms attestent leur souveraineté magistrale sur les choses ». Là, le criminologue sursaute d'abord, puis s'ébahit. Car il n'y a jamais eu, il n'y a pas aujourd'hui et il n'y aura sans doute jamais de mafia en Corse.

Cela bien sûr, si les mots ont un sens ; si l'on n'en use pas pour aguicher le lecteur, faire de jolis titres - ou détourner l'attention. Car "mafia" désigne en fait une société criminelle spécifique, affectant quelques rare territoires au monde et dont les caractéristiques n'ont rien - mais alors rien - à voir avec le banditisme corse. 

« Mafia n’est pas une formule abstraite, ni un état d’esprit,  ni une expression littéraire. C’est une organisation criminelle obéissant à des lois d’airain, inexorables quoiqu’orales » dit ainsi Cesare Terranova, magistrat italien assassiné par la mafia en 1979. Et le type humain du mafieux est aux antipode de celui du gangster - Corse ou autre. Preuve, ce portrait d’un bandit dressé par Tommaso Buscetta, premier mafieux repenti, celui qui révèle au juge Falcone ce qu'est vraiment Cosa nostra de Sicile : « c’était un gangster typique : fanfaron, extraverti, généreux… Il donnait de l’argent à tout le monde, offrait bijoux et voitures comme s’il s’agissait de cigarettes. Il aimait le luxe, la belle vie et les femmes. C’était un mégalomane : le parfait contraire du mafieux…de l’homme d’honneur réfléchi et mesuré ». Éclairons le lecteur : la distance entre, d'un côté, l'amusant Christophe Castaner et de l'autre, le sombre et machiavélique François Mitterrand.

Ainsi, une mafia n'a rien a voir avec le banal banditisme. Un gang ordinaire est un groupe passager de malfaiteurs sous l'égide d'un chef. Celui-ci tué ou incarcéré, la bande se disperse. Une mafia, elle, est une entité quasi-indestructible ; fonctionnant en l'absence, même durable, d'un dirigeant. C'est en fait une société secrète cloisonnée et hiérarchisée, aux règles rigides qu'on ignore au péril de sa vie. On rejoint un gang par copinage, mais on entre dans une mafia par cooptation familiale, après un rituel initiatique qui, de la Sicile aux Etats-Unis, est commun à quasiment toutes les “familles”.

La justice des États-Unis le confirme : « Cosa Nostra (LCN) que l’on peut traduire par « notre chose », est une organisation criminelle d’envergure nationale opérant dans diverses villes des Etats-Unis. LCN se compose de groupes d’hommes d’ascendance italienne, regroupés en unités appelées « familles » ou borgata en italien. Un individu entre dans une « famille » de LCN lors d’une cérémonie tenue secrète à qui n’est pas membre de LCN. Toute « famille » de LCN est dirigée par un chef, assisté d’un sous-chef et d’un conseiller. La « famille » commet ses crimes par le biais d’entités nommées « équipes », dirigées par un chef d’équipe (capodecina). Chaque équipe rassemble des membres formellement initiés de la famille, les soldats, et des non-membres formels participant volontairement aux activités de la famille, les associés. » (U.S. Discrict Court - Illinois, 1997). Quel rapport avec des gangs corses nommés selon le bistrot qu'ils fréquentent ("Brise de mer"..."Petit bar"...) ? Aucun, ce que confirme récemment un magistrat français expert : "Ces groupes [gangs corses] se forment au gré de rencontres et d'opportunités, sans que nulle structure pérenne ne ressorte".

Que des politiciens corses (aux intentions pas forcément innocentes) et des journalistes usant des mots selon leur seul impact et se copiant les uns les autres, inventent froidement une mafia corse, est un handicap pour les policiers et magistrats voués à la lutte anti-crime. Car matraquer l'idée de "mafia corse" interdit de nommer l'ennemi réel. Or en médecine, ne pas nommer une maladie grave condamne le patient à mort et pour la sécurité, ne pas nommer la menace condamne l’attaqué. L'incapacité à nommer paralyse l’Etat, lui interdit la pré-vision en lui posant des œillères ; expose ceux qui le servent, leur interdit in fine d'accomplir leurs missions. Car bien sûr, le mieux, le plus vite, le plus précisément, le criminel ou le terroriste est nommé – donc le diagnostic fait ; le plus tôt et le plus chirurgicalement possible il est éliminé, le mieux cela vaut : c'est précisément cette voie que condamne l'idiote "mafia corse".

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Mafia, Corse, indépendantisme
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces fonctionnaires non élus qui imposent leur volonté face à la crise du Coronavirus

02.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

03.

Coronavirus : tout ce qu’il faut savoir sur les risques posés par vos courses et autres poignées de portes

04.

Disparition de Maeve Kennedy McKean : le corps de la petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy a été retrouvé

05.

Acrosyndromes : les dermatologues alertent sur des symptômes cutanés potentiellement liés au coronavirus

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

07.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

04.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Fléau de crise : 6 mesures pour contrer les petits chefs qui aggravent la situation sanitaire et économique

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clo-ette
- 22/10/2019 - 08:25
ma plaisanterie
ne vise pas les Corses : Ma propre mère était d'origine corse .
clo-ette
- 21/10/2019 - 15:22
ha ha
"Parle plus bas car on pourrait bien nous entendre ..." Inoubliable Marlon Brando dans Le Parrain !
spiritucorsu
- 21/10/2019 - 13:07
La supposée dérive mafieuse corse et les fantasmes continentaux.
Le spectre d'une mafia omniprésente en Corse,a toujours été un des fantasmes préféré des continentaux et notamment des politiques qui aiment montrer du doigt les supposées dérives mafieuses insulaires pour mieux faire oublier leurs propres turpitudes.L'île de beauté n'est évidemment pas épargnée par les agissements de quelques bandes aux agissements crapuleux qui vont parfois jusqu'au crime quand les enjeux se trouvent contrariés ou les rivalités exacerbées ,mais rien de comparable aux zones de non droit qui à présent pullulent dans l'hexagone,où les trafiquants de drogue ont pignon sur rue,au su et au vu des autorités et se livrent à leur juteux trafic en hésitant pas à recourir à des moyens extrêmes dans ce qu'il faut bien appeler une guerre des cartels.Si France 2 se trouve en manque de scoop sur la mafia,on peut lui conseiller de s'intéresser non seulement à la cité phocéenne,mais bien d'autres lieux comme la région parisienne où là elle devrait trouver tout son bonheur.