En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

ça vient d'être publié
décryptage > France
Solidité

Résilience : oui, la crise est profonde, non l’apocalypse occidentale n’est pas en cours

il y a 15 min 51 sec
pépites > Europe
Solidarité européenne
Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus
il y a 10 heures 19 min
pépites > Europe
Combat contre le Covid-19
Coronavirus : le Premier ministre britannique Boris Johnson est sorti des soins intensifs
il y a 11 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Maître du Haut Château - The Man in the High Castle", une série visible sur Amazon Prime Video : et si l'Allemagne et le Japon avaient gagné la guerre ? Une uchronie palpitante

il y a 13 heures 44 sec
pépites > Economie
"Plus grande récession en France depuis 1945"
Gérald Darmanin et Bruno Le Maire annoncent un "plan d'urgence révisé à 100 milliards d'euros" face à une chute du PIB de 6% cette année
il y a 13 heures 50 min
pépites > Economie
Mesures exceptionnelles
Etats-Unis : la Fed active un dispositif de 2.300 milliards de dollars pour soutenir l’économie américaine face au coronavirus
il y a 15 heures 58 min
pépites > Santé
Projections
Près d'1,6 million de Français pourraient avoir contracté le virus, selon des estimations du syndicat de médecins généralistes MG France
il y a 17 heures 7 min
pépites > Santé
Espoir d’un traitement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron apporte son soutien aux chercheurs lors d’une visite à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre
il y a 18 heures 30 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Coronavirus : on pourrait être infecté plusieurs fois; La Chine noyaute les institutions internationales; Les médecins cubains au secours des Antilles françaises; L’éducation nationale moins bonne en informatique que les sites porno
il y a 19 heures 37 min
décryptage > High-tech
Données personnelles

Stop-COVID : voilà toutes les données qu’une application peut collecter sur vous

il y a 21 heures 24 min
pépites > Europe
Tournant dans la crise ?
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
il y a 9 heures 43 min
pépites > Finance
Espoir…
Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929
il y a 10 heures 41 min
pépite vidéo > Culture
Chansons pour le personnel soignant
"Et demain ?" : 350 personnalités mobilisées pour une chanson caritative au profit de la lutte contre le Covid-19
il y a 12 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Neige Noire" de Paul Lynch : un tableau saisissant du monde paysan d’avant-guerre, loin d’une image bucolique et stéréotypée

il y a 13 heures 23 min
light > Politique
Sécurisation des déplacements présidentiels
Le parc automobile de l’Elysée a été équipé de barrières antipostillons
il y a 14 heures 48 min
pépites > Santé
Déplacement surprise
Emmanuel Macron rencontre le professeur Didier Raoult à Marseille en ce jeudi 9 avril
il y a 16 heures 42 min
pépites > France
Polémique
Christophe Castaner demande un contrôle sur le dossier de la morgue provisoire au marché de Rungis
il y a 17 heures 58 min
pépite vidéo > International
Nouveau bras de fer
Vives tensions entre Donald Trump et l’OMS sur la gestion de crise du coronavirus
il y a 18 heures 55 min
décryptage > France
Solidarité

Opération #connexion d’urgence : 10.000 ordinateurs pour les élèves défavorisés

il y a 20 heures 43 min
décryptage > France
Défis à relever

Covid-19 : le jour d’Après

il y a 21 heures 50 min
© ERIC PIERMONT / AFP
© ERIC PIERMONT / AFP
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

Publié le 19 octobre 2019
Renault a annoncé jeudi soir qu'il revoyait à la baisse ses objectifs financiers. Cette annonce intervient après le récent limogeage de son directeur général Thierry Bolloré. En Bourse, le titre s'est effondré de 12%.
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aude Kersulec
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômée de l'Essec, Aude Kersulec est specialiste de la banque et des questions monétaires. Elle est chroniqueuse économique et blogueuse. 
Voir la bio
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Renault a annoncé jeudi soir qu'il revoyait à la baisse ses objectifs financiers. Cette annonce intervient après le récent limogeage de son directeur général Thierry Bolloré. En Bourse, le titre s'est effondré de 12%.

Après le départ de Bolloré la semaine dernière, nouveau coup dur pour le constructeur qui avertit sur ses résultats et désespère la Bourse.

A peine installée, la nouvelle Directrice générale par intérim, Clotilde Delbos n’a pas pu éviter d’annoncer de mauvaises nouvelles. Le ton sombre, la dirigeante a prévenu que Renault devait réduire ses perspectives de chiffre d'affaires par rapport au chiffre annoncé initialement (qui prévoyait déjà une stabilité de chiffre d’affaire pour 2019) et surtout une baisse de bénéfice.

Officiellement, c’est l’affaiblissement de l’économie mondiale qui pèse sur les ventes. Et c’est vrai que beaucoup de constructeurs automobiles dans le monde sont touchés par des baisses d’activités et particulièrement en Europe, où le durcissement de la réglementation contre la pollution est venu toucher directement la profitabilité des constructeurs.

Mais officieusement, il est évident que les difficultés internes et les incertitudes ont empêché l’entreprise de réagir et de répondre aux déséquilibres.

D’abord, la disparition de Carlos Ghosn a évidemment traumatisé le monde de l’automobile quand, du jour au lendemain, la tête pensante de Renault et de Nissan depuis 15 ans a disparu, quand le management de transition a mis du temps à être institué et que malgré ça, on voit que le binôme Jean-Dominique Sénard, dirigeant expérimenté de chez Michelin et Thierry Bolloré, dont on peut penser qu’il avait été coaché par Ghosn, n’a pas fonctionné. Il aura fallu que les deux hommes ne s’entendent vraiment pas pour que le premier apprenne à l’autre sa révocation probable par voie de presse.

Ce que Jean-Dominique Sénard aurait reproché à Thierry Bolloré, c’est d’avoir une gestion brutale : un manque de communication, une défiance affichée vis-à-vis des partenaires japonais de Nissan. Le tout mêlé à une stratégie non convaincante : afin de garder un niveau de cash disponible, il avait été lancé des plans d'économies tous azimuts mais surtout, l’entreprise payait ses fournisseurs avec des retards de paiement pour stopper l'hémorragie de cash.

Et à côté, des dépenses jugées trop importantes avec un recours massif à des consultants extérieurs, venant de chez BCG. Ce qui a largement été critiqué en interne : trop cher, trop invasif et même déstabilisant pour l’entreprise, car certains consultants sont même venus prendre la place de certains managers. Sauf qu’on leur reproche de ne pas être des « car guys », des « gars de l’automobile ».

On a donc assisté à une « fuite des talents ». Renault devient bien moins attractif que son concurrent Peugeot-Citroën, dont la gouvernance est maintenant stabilisée et particulièrement prometteuse avec Carlos Tavares.

Deuxième élément, la crise conjoncturelle, liée au ralentissement mondial. Renault avait misé beaucoup sur les pays émergents, parce que c’était là qu’il y avait des leviers de croissance. Mais les émergents sont plus touchés par le ralentissement mondial que les pays riches, donc sur ces marchés, Renault est particulièrement vulnérable, comme c’est le cas en Turquie ou en Argentine.

Enfin, la crise au sein de l’Alliance Renault Nissan. Les directions des deux entreprises ont toutes les deux changé plusieurs fois dans l’année après le départ de Carlos Ghosn, qui assurait la cohésion. Les liens qui existaient entre managers sont donc à reformer à chaque nouvelle direction, ce qui prend du temps et ne permet de prendre les décisions adéquates au bon moment.

Nissan est dans une mauvaise posture, se prenant en pleine face le ralentissement du marché chinois, sur lequel il est très implanté. En juillet, Nissan a déclaré que ses bénéfices pour le premier trimestre étaient en baisse de 99 % par rapport à l'année précédente et qu'ils allaient devoir supprimer des milliers d'emplois dans le monde entier. Sauf que Renault est actionnaire à hauteur de 45% de Nissan, donc la mauvaise santé de Nissan engendre de mauvais dividendes pour Renault et des difficultés de revenus.

Sans compter l’affaire de la fusion avec Fiat n’a fait que raviver le feu entre les deux partenaires. Renault a commencé les négociations sans en avertir Nissan, ce que Nissan a mal pris et a donc fait savoir que de leur côté, ils étaient hostiles à cette fusion. D’autant que l’Etat français, principal actionnaire n’aura pas été d’une habileté suprême,

Dans ce contexte, la nouvelle direction a de nombreux défis devant elle.

Clotilde Delbos, directrice générale par intérim, a demandé une révision de la stratégie et a dit au personnel que l'entreprise devrait " faire certains choix " en matière de dépenses.

"Nous supposons une réduction significative du dividende et pensons que Renault pourrait devoir envisager de vendre des actifs, y compris des actions Nissan, pour défendre son bilan" analyse un expert de chez Jefferies.

Vendre des actions Nissan, pour mieux se reprocher de l’Italie ? La fusion avec Fiat est encore plus que jamais dans l’air du temps.

Dans l’industrie automobile, il faut produire en quantité pour faire des économies d’échelle, encore plus quand les nouveaux sont technologiques avec l’autonomie, la connectivité, l’énergie…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

02.

Déconfinement à Wuhan : les acheteurs chinois semblent avoir perdu le goût de la consommation

03.

La France en récession : les trois conditions pour que ça reparte très vite. Et c’est possible

04.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

05.

Le FMI estime que le coronavirus provoque les "pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression" de 1929

06.

Manuel Valls alerte sur le risque d’effondrement de l’Europe face à la crise du coronavirus

07.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Confinement indifférencié : une punition collective de moins en moins justifiable. Les preuves scientifiques

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

05.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

06.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
pierre de robion
- 21/10/2019 - 22:56
La situation s'améliore!
Certes c'est ce que j'entends dans les médias, mais quand je fit l'inventaire des nouvelles rapportées par les journaux , je me demande où est le "fake"! Et qui joue du pipeau!
gerint
- 20/10/2019 - 11:55
On ne remplace pas facilement
Un gars comme Carlos Ghosn qui d’après plusieurs personnes que je connais disent unanimement qu’ils ont été impressionnés par la trempe du bonhomme. L’Etat Français n’a os été à la hauteur dans cette affaire. Clotilde Delbos et nommée en intérim. C’est une directrice financière pas un grand patron
Hiris
- 19/10/2019 - 21:31
A aucun moment l article n aborde la scandaleuse façon dont
Renault a viré C.Goshn au lieu de le soutenir face au pustch de Nissan et la déplorable gestion de l injustice japonaise .Rajouté au silence assourdissant de l état Francais face au traitement extrêmement violent qu' à subi un de nos grands patrons sans aucun jugement probant ,et dans des conditions inhumaines pour un occidental du pays des droits de l homme ! Comme si tout ça ne pesait pas dans la dégringolade actuelle ? Quel est l inconscient parmi les cadres dirigeants qui va vouloir bosser pour eux desormais ? On ne va pas pleurer sinon pour les emplois perdus dans une France de X chômeurs....Reviens Carlos ,ils sont devenus fous !!!,