En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

06.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 4 heures 37 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 4 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 12 heures 45 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 15 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 15 heures 49 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 10 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 27 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 21 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 9 heures 51 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 23 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 13 heures 59 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 14 heures 48 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 10 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 26 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 15 heures 57 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 15 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 28 min
© Reuters
© Reuters
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

Publié le 16 octobre 2019
Combattre l’hydre islamiste, que le mot est bien choisi, implique d’abord un engagement total et radical, de tous les responsables politiques, qui doivent cesser d’instrumentaliser, ne plus tergiverser, mais Agir!
Frédéric Lefebvre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Lefebvre est un homme politique français. Député de la circonscription des hauts-de-seine jusqu'en 2009, puis secrétaire d'Etat chargé du commerce jusqu'en 2012, il est aujourd'hui vice-président d'"Agir".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Combattre l’hydre islamiste, que le mot est bien choisi, implique d’abord un engagement total et radical, de tous les responsables politiques, qui doivent cesser d’instrumentaliser, ne plus tergiverser, mais Agir!

Combattre l’hydre islamiste, que le mot est bien choisi, implique d’abord un engagement total et radical, de tous les responsables politiques, qui doivent cesser d’instrumentaliser, ne plus tergiverser, mais Agir!

Au plus haut niveau de l’Etat, à la tête de chaque collectivité locale, dans chaque territoire reculé, au cœur même de nos grandes villes et métropoles, la détermination doit être pleine et entière. Et quelle que soit l’appartenance des uns ou des autres.

Le concert des opposants qui rebondissent sur l’horreur pour prendre la posture à quelque chose d’indécent. Cette dérive sectaire qui frappe notre société de l’intérieur est l’affaire de tous. Elle impose un cessez le feu entre responsables politiques pour affronter l’instrumentalisation de nos institutions démocratiques par nos ennemis de l’intérieur.

Qu’est devenue notre société de liberté, où un responsable politique qui ose affronter le mal, se retrouve devant les tribunaux.

J’ai osé, il y a plus de 4 ans, dans Le Figaro, exiger que nous soyons radicaux avec les islamistes.

Cela m’a valu une mise en examen pour diffamation par un juge d’instruction et mon renvoi devant la 17 eme chambre. Un procès sur plainte du CCIF dont l’audience s’est déroulée en mars 2018 et qui s’est terminé par une relaxe en juin 2018, ( PDF du jugement joint à mettre en lien)

après que le procureur ait plaidé au nom de la société pour le droit d’un parlementaire à s’exprimer librement sur un sujet aussi préoccupant.

Il n’empêche. Le terrorisme intellectuel est si puissant que les hommes et femmes politiques, comme souvent les journalistes eux-mêmes, s’autocensurent...

Cette « omerta »doit prendre fin. Ce que je réclamais haut et fort dans cette interview, accordée au Figaro, lui aussi menacé d’être condamné pour avoir recueilli mes propos (avant de bénéficier comme moi d’une relaxe) je le réclame à nouveau haut et fort aujourd’hui : Comme je l’ai fait en juin 2015, à l’époque soutenu par une quarantaine de députés dont Xavier Bertrand, Bruno Lemaire où Gérald Darmanin , je demande aux parlementaires de tous bords de déposer une proposition de commission d'enquête parlementaire pour tracer une frontière claire, une ligne jaune infranchissable, entre les discours qui encouragent la haine et les actes fanatiques, et les pratiques religieuses. Les associations doivent être auscultées, surveillées et interdites dès que les discours, les actes de financement ou de recrutement liés au djihadistes, aux terroristes sont avérés. D'autres associations défendent un libéralisme musulman. Elles doivent être soutenues car cet islam est le seul compatible avec la société française.

 

Je précisais : « Nous avons les moyens légaux d'agir. Utilisons-les! L'article 35 de la loi de 1905 permet d'interdire les discours de haine. La loi de 2001 sur les dérives sectaires peut aussi être efficace. Appliquons-les contre les associations qui prônent le fondamentalisme et le conservatisme, qu'elles soient liées au salafisme, aux Frères musulmans ou à toute autre idéologie extrémiste mondiale. Nous ne pouvons laisser gangrener notre démocratie sans réagir. »

 

Je demandais que le mouvement fondamentaliste Tabligh soit purement et simplement interdit. Que les associations de prêches salafistes qui prônent le repli sur soi ou la violence aussi. Que dans les mosquées, le détournement de l'aumône, la Zakat, à l'insu des fidèles, finançant des actions de propagande islamiste voire des actes terroristes, soit banni. « Interdisons l'intolérable. »

Alors que le Sénat a déployé beaucoup de moyens et dépensé beaucoup d’énergie pour tenter de déstabiliser le président de la République au travers de commissions d’enquêtes politiques, j’implore cette institution de se ressaisir et de se mobiliser dans l’unité, loin des considérations partisanes, en faisant ce travail de fourmi. Passer au peigne fin, toutes ces associations, leurs connexions, leurs financements, leurs agissements. Monsieur Philippe Bas est il prêt à déposer les armes politiciennes pour endosser l’habit de l’intérêt de la nation ?

 

Cette démarche mériterait une commission d’enquête bicamérale, coprésidée par nos deux présidents de commissions des lois, de l’Assemblée Nationale et du Sénat.

La cour des comptes devrait mobiliser des conseillers pour mener en profondeur une enquête sur les réseaux de financements occultes et tout aussi graves, les détournements de subventions publiques.

 

L’Etat doit assumer ses responsabilités et interdire comme je le demandais instamment au lendemain de l’acte terroriste qui coûta la vie à un chef d’entreprise sauvagement décapité en Isère, tous les lieux de prêches radicales. Les dizaines de salles de prière identifiées par nos services en Île-de-France, dans la région lyonnaise et à Marseille qui sont tombées aux mains de prédicateurs salafistes et extrémistes.

L’Etat doit également prendre la mesure de la vivacité des mouvements et associations liées à la Turquie d’Erdogan sur notre territoire,. Attaquons-nous aussi aux lieux de prêches virtuelles comme je le demandais pour Ansar al Haqq, (La justice a depuis sévèrement punis des djihadistes qui y sévissaient, grâce au courage et à la détermination de l’association française des victimes du terrorisme). Tant d’autres se propagent sur les réseaux sociaux. Comme je le demandais déjà à l’époque. Face aux islamistes fanatiques, soyons radicaux!

Nous devons protéger la jeunesse musulmane de l'islamisme.

Veillons à protéger de cette gangrène nos administrations les plus sensibles, évidemment nos services de renseignement et de sécurité, mais aussi notre système éducatif. Agissons avec discernement et faisons la différence entre les actes militants et les signes culturels. Évitons tout amalgame entre musulman et islamiste, justement ce que recherchent les plus radicaux qui veulent démontrer que notre société rejette en bloc cette grande religion. Au travail d’identification des radicaux doit correspondre un soutien sans faille à tous ceux qui prônent une lecture moderne du coran. Quand Eric Zemmour fait la lecture d’une sourate en revendiquant qu’elle doit être comprise au premier degré, sans le recul de siècles et de siècles d’évolution, il fait le jeu des plus conservateurs des salafistes, qui en font la même lecture que lui.

Comme ceux qui mettent sur le même plan le voile noir militant des salafistes et le fichu blanc ou coloré de telle ou telle.

Et que les personnalités politiques qui aujourd’hui s’empressent de mettre en cause l’exécutif, découvrent avec opportunisme des situations qu’ils connaissent souvent depuis des années, aient le courage de faire leur introspection.

Elles auront alors la décence de s’abstenir et pourront mobiliser leur énergie sur la construction de la réponse unitaire qu’attendent tous les français pour bouter hors de notre société cet hydre islamiste, ce monstre qui se régénère en permanence du fait de notre aveuglement collectif et de notre lâcheté individuelle.

Il est temps de se donner les moyens d’en finir et d’adopter pour y parvenir une conduite d’unité nationale.

Ressaisissons-nous !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
laïcité, islamisme, France
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gré
- 17/10/2019 - 18:42
Malheureusement, croire qu
Malheureusement, croire qu'une sourate peut être comprise au second degré (c'est quoi d'ailleurs ?), c'est oublier que le coran est considéré par TOUS les musulmans comme parole divine, et donc applicable en tous lieux et en tous temps. Ce qui est possible pour les évangiles - qui sont la narration de ce que les évangélistes ont retenu de l'enseignement de Jésus - à savoir la critique, l'interprétation et la mise en cause, n'est pas concevable pour le coran dès lors que c'est dieu lui-même qui est censé en être l'auteur. l'islam ce n'est pas le christianisme. Et la taqiya peut être malheureusement une arme bien efficace ...
COUKOUCéMOI
- 16/10/2019 - 18:39
CRIMINALISER
CRIMINALISER comportements, écrits et propos non conformes aux valeurs républicaines, au principe de la Laïcité, aux droits de l'Homme et de la Femme, en se référant légalement sur l'arrêt de la CEDH (07/2001), déclarant l'islam INCOMPATIBLE avec nos valeurs.
Il faut un périmètre balisé, une grille de lecture non discutable et non interprêtable par les magistrats qui DOIVENT exécuter les Lois dans leur forme et dans leurs fondements.
Procèder à la mise en place d'une éducation, formation et instruction républicaine obligatoire dés la première enfance.
Entamer l'éradication des 3 religions révélées: judaïsme, christianisme et islam.
Replacer les magistrats dans leur rôle de fonctionnaires rendant la justice du peuple, au nom du peuple, et non selon leur interprêtation personnelle à géométrie variable et partiale. Ce que le peuple veut par les Lois qu'il a fait voter par ses représentants, le magistrat doit appliquer.
C'est le début du commencement de résolution sérieuse du problème posé par la lâcheté générale des politiques et l'action destructrice de certains magistrats qui sortent de leur rôle, sur ce premier registre du rapport vivace de l'église et de l'Etat.
evgueniesokolof
- 16/10/2019 - 16:20
Qu'est ce qu'il a fait le Fredo avant ?
Et puis, je suis désolé mon Frédo adoré mais utiliser un article 35 de la loi de 1905; on sait qui l'invoquera et on sait comment il sera appliqué! A ce jour, c'est Zemmour que l'on veut faire taire tandis que les complices des égorgeurs; ( les Joffrin Mouchard et autres Plenel qui avaient l'impudeur de brailler "Je suis Charlie") continuent à être subventionnés! Il a fait quoi Fredo pour que Limerdation et autres latrines du collabislamisme ne reçoivent plus de fric pour distribuer leur merde ensanglantée ?