En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

02.

Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1

03.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

04.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

05.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

06.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

07.

Ce qui se passe pour notre corps quand on arrête l’alcool

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

06.

Ces répliques du Hezbollah et de l’Iran auxquelles s’expose Emmanuel Macron

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

04.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

05.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

06.

Orange mécanique, le retour : mais que cachent ces tabassages en série pour des histoires de masques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Disraeli Scanner

Traité d’antidiplomatie

il y a 5 min 19 sec
décryptage > International
Retour vers le passé

Le Liban sous mandat français ? Peut-être, mais est-on sûr que Macron soit de taille ?

il y a 47 min 57 sec
décryptage > France
La ruée vers l'Ouest

Quel impact des canicules sur l’immobilier ?

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Cléopâtre

il y a 1 heure 30 min
pépites > International
Drame
Niger : six touristes français et leurs deux guides tués par des hommes armés
il y a 16 heures 39 min
pépite vidéo > Environnement
Cassandre
Canicule : le bulletin météo de 2050 basé sur des prévisions climatiques est déjà devenu réalité
il y a 18 heures 9 min
pépite vidéo > Europe
Les "jeunes" à la plage
Belgique : émeutes sur des plages pour cause de "distanciation" non respectée
il y a 19 heures 2 min
pépites > International
Dernière dictature d'Europe
Belarus : journée d'élection présidentielle, sur fonds de fraudes et d'arrestations arbitraires
il y a 21 heures 19 min
pépites > Santé
Sortez couverts
Ile-de-France : les zones où le masque devient obligatoire à partir de ce lundi
il y a 22 heures 15 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Dérèglement climatique : les émissions de carbone ont chuté en 2020... sans effet notable pour la planète. Les solutions sont ailleurs
il y a 23 heures 38 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Incognito, vraiment ? Pourquoi la navigation en mode privé ne correspond pas vraiment à ce que vous croyez
il y a 26 min 15 sec
décryptage > High-tech
Fake news

Vidéos trafiquées : les deepfakes deviennent de plus en plus faciles à produire et de plus en plus crédibles

il y a 53 min 57 sec
décryptage > Economie
Classement

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

il y a 1 heure 14 min
light > Media
Accident industriel
Franck Dubosc signe le pire score d'audience en prime-time de l'histoire de TF1
il y a 16 heures 26 min
pépites > France
Mais que fait la police ?
En moyenne, un maire ou un adjoint est agressé chaque jour en France
il y a 17 heures 52 min
pépite vidéo > International
Catastrophe écologique
Ile Maurice : des images aériennes montrent l'étendue de la marée noire qui menace
il y a 18 heures 25 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie au premier stade de l'évolution débusquée grâce à l'IA ; Voici ce qu'il se passe quand un trou noir ne « fonctionne » pas
il y a 21 heures 1 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Covid-19 : deux tiers des Français favorables au port obligatoire du masque à l’extérieur
il y a 21 heures 49 min
pépites > International
Onde de choc
Liban : le Premier ministre propose des élections anticipées pour apaiser la colère des habitants
il y a 23 heures 22 min
décryptage > Société
Disruption

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

il y a 1 jour 19 min
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Santé

Vapotage : la cigarette électronique de plus en plus mal vue, ses effets sur la santé remis en question

Publié le 07 octobre 2019
Depuis le mois de juillet 2019, un syndrome lié à l'utilisation de cigarettes électroniques touche les Etats-Unis. 18 personnes seraient décédées et 1.080 touchées par une maladie respiratoire. Le Dr Guy-André Pelouze revient sur les effets de la cigarette électronique sur la santé.
Guy-André Pelouze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guy-André Pelouze est chirurgien à Perpignan.Passionné par les avancées extraordinaires de sa spécialité depuis un demi siècle, il est resté très attentif aux conditions d'exercice et à l'évolution du système qui conditionnent la qualité des soins.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis le mois de juillet 2019, un syndrome lié à l'utilisation de cigarettes électroniques touche les Etats-Unis. 18 personnes seraient décédées et 1.080 touchées par une maladie respiratoire. Le Dr Guy-André Pelouze revient sur les effets de la cigarette électronique sur la santé.

La cigarette électronique et la santé publique

Guy-André Pelouze : L'utilisation de la cigarette électronique est devenue un sujet de santé publique depuis que des complications respiratoires y compris mortelles ont été associés à son usage. Ces complications ont été observées aux États-Unis récemment et elles ont fait l'objet de signalements à la FDA qui a entrepris d'investiguer différents produits présents dans l'aérosol inhalé par les utilisateurs de la cigarette électronique. Ces complications sont respiratoires, elles prennent l'allure d'une insuffisance respiratoire aiguë et ont les caractéristiques d'une toxicité directe de l’aérosol inhalé. Il faut tout d’abord souligner que nous avons un recul assez faible du point de vue épidémiologique sur l'utilisation de la cigarette électronique et ce même si le phénomène a pris une grande ampleur. À peu près rien n'est connu de la toxicité à moyen et long terme des substances inhalées. Des substances réputées non dangereuses peuvent le devenir compte tenu de la température, de la répétition du contact avec les muqueuses bronchiques et les alvéoles pulmonaires. Ainsi certaines substances ou le cocktail du produit consommé peuvent être source de complications. Notamment endommager la fragile barrière qui permet les échanges gazeux au niveau du poumon. Il peut s'agir des différentes substances ajoutées à la nicotine: arômes, propylène glycol et glycérine végétale. Dans les états qui l’autorisent le cannabidiol est aussi impliqué. On apprend par la FDA qu’une solution huileuse de vitamine E est présente dans certains mélanges contenant du cannabidiol et cette substance est en cours d’investigation.

Le «syndrome respiratoire associé au vapotage» est un nouveau syndrome qui nécessite des recherches supplémentaires

A priori, ne contenant ni goudron ni autres composants nocifs du tabac, puisqu’il n’y a pas de fumée, les cigarettes électroniques ne sont pas cancérigènes; ainsi elles seraient moins nocives pour les voies respiratoires que les cigarettes combustibles. L'argument en faveur de l'utilisation et de la vente de cigarettes électroniques est simple: elles sont plus sûres que les cigarettes et, potentiellement, elles peuvent aider les fumeurs à arrêter de fumer. En tant que stratégie d'adaptation au sevrage du tabac fumé, une cigarette électronique semble préférable aux autres produits du tabac et, dans certaines circonstances, à une boisson alcoolisée. Le fait que les cigarettes électroniques soient promues par l'industrie du tabac ne signifie pas nécessairement qu'elles sont nuisibles. Les politiques excessivement restrictives sur les cigarettes électroniques allant jusqu'à l'interdiction dans certains pays ne sont guère justifiées car le tabac fumé reste disponible et il est un cancérigène avéré.

Rechute de la dépendance à la nicotine

Ensuite nous devons rappeler qu’un “inconvénient important” des cigarettes électroniques est une rechute potentielle de la dépendance à la nicotine, à savoir que certains anciens fumeurs recommenceraient, ce qui pourrait être associé à des risques cardiovasculaires et autres risques pour la santé, en particulier chez les personnes âgées. De plus, l'usage de la cigarette électronique chez les jeunes est un facteur de risque pour l'initiation ultérieure de cigarettes combustibles. Pour les personnes ayant une dépendance à la nicotine associée à des maladies respiratoires chroniques, le passage du tabagisme à la cigarette électronique peut être favorable compte tenu de l'objectif final de cesser de fumer. Une autre observation clinique doit être prise en compte: un nombre non négligeable de personnes utilisent en fait les deux, la cigarette de tabac quand ils le peuvent et la cigarette électronique quand le tabac fumé est moins accepté socialement ou par la réglementation. Manifestement il ne s’agit pas d’un traitement préventif satisfaisant. En tant que médecin, j’ai constaté que nos conseils doivent être inspirés par le “primum non nocere”. Compte tenu des preuves présentées dans cet article, utiliser des cigarettes électroniques pour arrêter de fumer introduit de nouvelles conséquences néfastes pour la santé et pour l’instant il n’est pas possible de savoir qui est le plus à risque de telles complications.

Est-on certain que ces complications sont en rapport avec la cigarette électronique ?

La cigarette électronique a un impact multifocal sur l'appareil respiratoire

Tout d'abord il faut insister sur le fait que la cigarette électronique un impact multifocal sur l'appareil respiratoire. La figure N°1 dresse un panorama des effets avérés par des études expérimentales. Mais il faut aussi souligner que contrairement aux cigarettes de tabac les préparations des substances dans les cigarettes électroniques sont très variables suivant les marques et les pays, même si elles contiennent toutes de la nicotine. Ce qui fait débat c'est bien évidemment la fréquence de ces complications et les conséquences cliniques dans une population.

En ce qui concerne votre question sur la relation de cause à effet entre le vapotage et les insuffisances respiratoires parfois mortelles qui ont été observées, la réponse est non. Nous ne savons pas s'il s'agit une relation causale certaine  puisqu’il s’agit d’une collection de cas cliniques qui ont intrigué les pneumologues et les réanimateurs. À cette occasion il est utile de souligner l'importance dans une société développer du Big Data et du reporting ouvert des effets secondaires suspectés qu'il s'agisse des médicaments, de techniques chirurgicales, d’implants ou d'autres appareils potentiellement dangereux pour la santé. Les systèmes d'alerte épidémiologique sauve des vies. Ils permettent de reconnaître précisément et précocement des effets secondaires des médicaments des techniques chirurgicales des implants ou dans le cas présent d'un substitut technique réputé inoffensif à la cigarette de tabac. 

Toutefois, le nombre de cas collectés et la gravité (il y a plusieurs décès) serait en lien avec une insuffisance respiratoire elle-même survenue sans aucune autre cause évidente que celle du vapotage, militent fortement pour un lien de cause à effet.

Que faut-il faire ?

D'une manière générale quand il existe un doute aussi important et qu’on ne connaît pas les facteurs de risques éventuels qui favorisent ces complications, il est préférable de ne pas jouer à la roulette russe. Il est aussi souhaitable si on observe des symptômes de difficulté respiratoire après avoir commencé à utiliser la cigarette électronique de consulter afin de faire un diagnostic précoce et éviter une évolution péjorative. Le sujet est de la plus grande importance compte tenu du nombre de personnes concernées. Les centres de recherche doit contribuer et communiquer entre eux pour mieux comprendre les cas cliniques observés Tableau N°1). Inévitablement, la question de l'interdiction va se poser. Il y a des arguments en faveur de l'interdiction puisque le vapotage n'est absolument pas une activité indispensable en l'occurrence le principe de précaution voudrait que même en dehors de l'action de l'État les individus se protègent. Il n'est pas exclu que les états soucieux de leur mise en responsabilité éventuelle suspendent la commercialisation. Les opposants à l'interdiction feront objecter que personne n'a jamais interdit la cigarette ou l’alcool alors que les complications sont connues et qu'elles sont apparemment plus souvent mortelles. Ils iront même jusqu'à dire que la cigarette électronique est un bon moyen d'éviter la fumée de la pyrolyse du tabac qui est le facteur cancérigène de la cigarette, du cigare et de la pipe. Derrière ces arguments  pour la prévention des complications du tabac campent de puissants intérêts commerciaux. Il faut souligner que la cigarette électronique présentée comme une alternative de sevrage tabagique ne supprime ni ne diminue en rien l'addiction à la nicotine c'est-à-dire la raison principale pour laquelle on fume du tabac ou on vapote. Le conseil médical qui doit être donné est de suspendre l'utilisation de la cigarette électronique, d'acheter des patchs de nicotine et de commencer un sevrage réel, occasion unique de sortir de l'addiction. Pour ceux qui continue à utiliser la cigarette électronique  l'équation du risque a été modifié par ces constatations cliniques. Ce qui domine aujourd'hui c'est l'incertitude, incertitude sur la relation de cause à effet, incertitude sur le contrôle du risque et incertitude sur la possibilité de prévenir de telles complications. Dans le cas où l’état interdirait la commercialisation nous ferions face très probablement à une utilisation frauduleuse de contrebande comme dans tous les décisions de prohibition. Et comme l'état a déjà fort à faire avec le nombre de prohibitions qu'il a instauré il serait peut-être raisonnable qu’il informe les vapoteurs de manière transparente et qu’il les considère comme des adultes responsables.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
NIKKO
- 07/10/2019 - 18:57
Cigarette électronique !!
"" Derrière ces arguments pour la prévention des complications du tabac, campent de puissants intérêts commerciaux ""
M'en fous, j'ai pas peur de mourir (..) de préférence en bonne santé ..
Dr Guy-André Pelouze
- 07/10/2019 - 18:45
Préférence d'un risque lointain ou d'un risque immédiat?
Pour ceux et celles qui ont présenté ce syndrome respiratoire du vapotage, il est important de dire combien nous ignorons les causes réelles et donc l'impossibilité de mesurer le risque. Mais ce que ces complications mettent en évidence c'est que la préférence pour un risque plus faible (la diminution du risque de cancer du poumon du aux produits de la pyrolyse du tabac) peut s'avérer dangereuse et ce à très court terme à cause de la toxicité des substances inhalées. Donc vouloir supprimer l'addiction à la nicotine nécessite toujours le sevrage. Diminuer le risque de cancer du poumon avec le vapotage est réel, probablement, mais persiste l'inhalation de formaldéhyde qui est cancérigène (Nous n'avons aucune étude observationnelle ou comparative à ce jour et encore moins randomisée même avec des marqueurs biologiques...).
Il faut décrire les faits sans aucune ambiguité. Malheureusement les syndromes respiratoires observés ne sont pas des élucubrations.
Le plus sur moyen d'éviter le cancer du poumon (et c'est un des moyens de prévention primaire le plus sur de tous les conseils de prévention en médecine ) c'est de ne pas fumer. Pour le vapotage j'attends des données...
zelectron
- 07/10/2019 - 14:28
la vapoteuse est strictement neutre ! ! !
c'est ce qu'on met dedans (les "liquides") qui peuvent être dangereux ! ! !
Ceux qui crient au loup feraient bien d'être précis dans leurs élucubrations . . .
certaines "compositions et mélanges" neutres "à froid" peuvent avoir des effets nocif "à chaud"
Bref tout ceci pour favoriser les cancers du poumon avec des vraies cigarettes dopées à la daube ?