En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

07.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 1 heure 12 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 32 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 55 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 33 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 4 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 56 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 40 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 6 heures 13 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 7 heures 4 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 59 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 47 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 6 heures 5 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 6 heures 27 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 36 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 20 heures 26 min
© JOHANNES EISELE / AFP
© JOHANNES EISELE / AFP
renouveau national américain

Donald Trump et Emmanuel Macron ont-ils enterré le multilatéralisme devant les Nations Unies ?

Publié le 25 septembre 2019
L’équilibre mondial hésite désormais entre le multilatéralisme vanté par Emmanuel Macron, et le retour au bilatéralisme voulu par Donald Trump.
Éric Verhaeghe
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Éric Verhaeghe est l'ancien Président de l'APEC (l'Association pour l'emploi des cadres) et auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’équilibre mondial hésite désormais entre le multilatéralisme vanté par Emmanuel Macron, et le retour au bilatéralisme voulu par Donald Trump.

2019 demeurera sans doute comme un tournant fondamental dans l’histoire des nations et des relations internationales. Cent ans après la création de la société des nations, les grands États s’interrogent sur la pertinence du multilatéralisme. Faut-il ou non préserver cette ambition de régler les différends mondiaux dans des instances où tous se retrouvent pour discuter et négocier ? Ou faut-il revenir aux mécanismes antérieurs, où le destin du monde procédait d’une suite d’une relations bilatérales ?

Trump prend acte de l’échec du multilatéralisme

Sur ce point, le discours de Donald Trump a levé toutes les ambiguïtés. Le président américain a, à juste titre, pris acte de l’échec du multilatéralisme en prenant l’exemple de la Chine et de l’organisation mondiale du commerce.

Pour le président des Etats-Unis, l’entrée de Pékin dans l’OMC, en 2001, n’a pas eu le but escompté, à savoir « libéraliser son économie« . La Chine, pour Donald Trump, a adopté au contraire un système basé sur « la manipulation, l’espionnage et le vol« .

L’une des grandes croyances de l’Occident repose en effet sur la conviction que le commerce et le multilatéralisme sont la meilleure voie pour la paix. Concernant la Chine, le projet de l’intégrer à la sphère des démocraties occidentales par des mécanismes de libre-échange était effectivement dans tous les esprits dans les années 90. Vingt ans plus tard, le miracle ne s’est pas produit : la Chine reste une dictature communiste qui utilise le multilatéralisme pour affaiblir l’Occident plutôt que l’inverse.

Sur ce point, Donald Trump aurait pu nuancer son avis. Les récents événements de Hong-Kong, les dernières décisions chinoises sur la valeur du yuan montrent que la rupture avec l’Occident n’est pas forcément simple à décider. Des analystes fins pourraient considérer que, à long terme, l’intégration de la Chine au commerce mondial, si elle a incontestablement plus enrichi la Chine que l’Occident, ne dysfonctionne pas complètement. Il n’en reste pas moins qu’un bilan à dresser après vingt ans ou presque d’adhésion chinoise à l’OMC n’est pas en faveur du libre-échange.

Emmanuel Macron ne lui donne pas forcément tort

Implicitement, Emmanuel Macron a plutôt abondé dans le sens de Donald Trump. Dans un moment de lucidité qui nous sort des habituelles rodomontades sur l’Union Européenne garante de la paix, le président français a rappelé que la stabilité d’après-guerre s’était construite grâce à la bipolarité entre l’URSS et les USA. Ah! le bon temps de la division entre capitalistes et communistes! Les choses étaient claires à cette époque, et ne ressemblaient pas à ce gloubi-boulga permanent des G7 et des conférences de Paris où l’on ne sait plus qui défend quoi.

Sur ce point, les propos de Macron sur la difficulté à construire un nouvel équilibre mondial depuis la chute du mur de Berlin, même s’il a été furtif, est un constat selon nous essentiel. Au fond, la tentative de multilatéralisme intégral à l’oeuvre depuis 1990 ne fonctionne pas, et personne n’a trouvé la bonne formule pour stabiliser l’ordre international. D’où des instabilités, des incertitudes, des tensions, d’où l’Irak et les pays arabes ont largement fait les frais.

Des tensions fortes qui pourraient dégénérer

De l’aveu même de ces deux chefs d’État, la possibilité de confrontations directes n’a jamais été aussi proche. Les propos de Donald Trump sur la Chine qui manipule, espionne et vole, en sont un bon marqueur. Ses propos sur l’Iran n’étaient pas plus rassurants. Tout l’Occident sait que le complexe militaro-industriel américain, largement allié à l’Arabie Saoudite et au salafisme, pousse à la guerre contre ce « rogue state » qui a soutenu la Syrie face aux mouvements rebelles soutenus par les Saoudiens et les Occidentaux.

On a bien tort de moquer les efforts d’Emmanuel Macron pour réconcilier les deux parties. Donald Trump a jusqu’ici résisté aux sirènes de son gouvernement profond qui lui propose clé en main des solutions militaires. Mais combien de temps le président américain pourra-t-il refuser cette option, alors qu’une procédure d’impeachment risque de le contraindre à chercher le maximum d’appuis intérieurs ?

On voit bien que le désordre mondial qui se met en place interroge le besoin d’un multilatéralisme autant qu’il en montre les limites. Dans tous ces débats, une certitude semble acquise : le format de l’ONU est périmé et ne suffit plus, ou ne permet plus, d’éviter les conflits dans le monde, et n’évitera peut-être pas le prochain conflit mondial.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 25/09/2019 - 20:25
Oui enfin...
Je veux bien mais....mettre sur le même plan Trump qui est un grand président et Macroléon qui est le Badinguet de ce début de siècle, faut hésiter quand même. Un type qui dit une chose le lundi et le contraire le samedi (comme on l'a vu en matière d'immigration) et qui joue la partition en fonction de l'auditoire, qui se prend pour go between quend il n'est déjà qu'un has been...non non et non
TPV
- 25/09/2019 - 16:08
Plein de travail dans les Armées
En perspective.