En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 15 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 16 heures 20 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 18 heures 34 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 20 heures 20 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 20 heures 54 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 21 heures 13 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 11 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 20 heures 14 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 20 heures 37 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 21 heures 20 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 21 heures 50 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 11 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 12 heures
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

Publié le 23 septembre 2019
Depuis plusieurs années, le phénomène du "revenge porn" -c'est-à-dire le fait de poster sur internet des photos ou vidéos intimes de son ex-conjointe(e)- est en pleine expansion. D'après une étude publiée par l'association américaine "Cyber civil rights initiative" en 2017, 1 américain sur 8 aurait été victime de "revenge porn".
Laureen Ortiz est journaliste. Elle a publié “Porn Valley”, publié en 2018 aux éditions Premier Parallèle, une enquête sur l’industrie du porno en Californie.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laureen Ortiz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laureen Ortiz est journaliste. Elle a publié “Porn Valley”, publié en 2018 aux éditions Premier Parallèle, une enquête sur l’industrie du porno en Californie.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis plusieurs années, le phénomène du "revenge porn" -c'est-à-dire le fait de poster sur internet des photos ou vidéos intimes de son ex-conjointe(e)- est en pleine expansion. D'après une étude publiée par l'association américaine "Cyber civil rights initiative" en 2017, 1 américain sur 8 aurait été victime de "revenge porn".

Atlantico : Si les vidéos de revenge porn sont omniprésentes sur les sites pornographiques, les conditions de plateformes telles que Pornhub interdisent pourtant leur publication. Le vice-président de l'entreprise, Corey Price, a d'ailleurs déclaré à plusieurs reprises que Pornhub condamnait sévèrement ce genre de pratique et que l'entreprise était tout à fait opposée à la diffusion de ces contenus. Pourtant, une fois ces contenus signalés leur suppression est loin d'être automatique. Pourquoi ? Quel intérêt peut-avoir Pornhub à diffuser ces contenus et donc à déroger à sa propre politique? 

Laureen Ortiz : Il faut analyser les choses sous un angle économique : la seule « politique » d’une entreprise est la recherche du profit, faire de l’argent, voire blanchir de l’argent dans le cas de l’économie souterraine. Pour cela, il est recommandé de minimiser les coûts: or le revenge porn - la vengeance par la diffusion d’images sexuelles humiliantes - ne coûte rien puisqu’il vient de l’extérieur, ce sont des images hackées ou récupérées, donc c’est l’input parfait. De l’autre côté, il faut attirer le consommateur, le rendre accro si possible, donc créer du nouveau en permanence, et lui procurer la sensation qui colle à la logique du produit : le revenge porn coche aussi ces cases. Cela reste assez nouveau et ça correspond bien au désir d’abaissement voire d’asservissement sexuel qui nourrit chaque jour les plateformes porno.

C’est loin d’être la seule catégorie marketing problématique mais au total, économiquement ça fait fonctionner la machine : Pornhub se hisse 8eme mondial en termes de trafic internet, derrière Twitter et devant Wikipedia. Un vrai Gafa en somme. Croire que les Gafa ont un souci de politique sur les données privées, à part les vendre et s’en servir aux dépens des usagers, c’est très naïf. Mais c’est bien sûr ce qu’ils disent, ou ce qu’ils font dire à leurs hommes de paille (Corey Price n’est pas aux commandes, il faut se pencher sur les frères Antoon plutôt, ou le clan Manos-Youssef). Si politique il y a, c’est surtout une politique de communication, il est important que le citoyen, l’élu ou le journaliste ne confondent pas avec « information », c’est la base. D’autant plus quand le produit d’appel est le fast-sex brutal et agrémenté d’insultes avec des titres comme « Pute colombienne se prend un creampie anal »: je vous cite juste le dernier sur la page d’accueil. La gamine a l’air à peine majeure, aucune autorité n’ira vérifier.  

 

Au vue de l'attrait suscité pas ces vidéos, on pense premièrement à l'aspect monétaire. Le "revenge porn" est-il une source de revenu importante pour Pornhub et les sites similaires ? 

Difficile de mesurer cela, car les entités du porno, aussi hégémoniques soient-elles devenues, ne sont pas cotées, ne publient aucun chiffre et n’ont aucuns comptes à rendre contrairement aux Gafa « clean ». En cela, elles sont encore plus dangereuses, car agissent de manière souterraine et à l’abri de tout contrôle. Ce que je peux dire, c’est que le revenge porn les aide surtout à engendrer du trafic, le nerf de la guerre des sites internet. Ce trafic, ensuite, pourra soit créer soit justifier des flux monétaires dont a besoin la maison-mère de Pornhub, MindGeek, physiquement basée à Montréal, avec un siège fiscal au Luxembourg et quelques bureaux à Los Angeles, Chypre, en Roumanie, etc. Il y a quelques années, les autorités américaines avaient des soupçons d’opérations de blanchiment international, entre le Moyen-Orient et les Etats-Unis. J’ai aussi recueilli des témoigages dans cet univers opaque qui évoquent des personnes impliquées dans le trafic de drogue (il faut dire que Los Angeles est géographiquement intéressante à cet égard, avec des cartels bien implantés). Autre élément jetant le doute sur les « aspects monétaires », la façon du patron de Mindgeek de se faire appeler par un pseudo et de réquisitionner les portables de tout le monde, lorsqu’il se rend sur un site hors-Montréal, selon des actrices… On n’imagine pas encore Zuckerberg en mode incognito.

 

La diffusion du "revenge porn" est lourdement sanctionnée par la loi française (jusqu'à deux ans de prison et 60 000 euros d'amende) mais est loin de l'être partout dans le monde. Ainsi, en permettant la diffusion de ces contenus Pornhub encoure-t-il de quelconques risques judiciaires ? Quelle est la marge de manœuvre des différents pays dans lesquels la plateforme est implantée (pour interdire la diffusion de ces contenus) ?

Les autorités françaises paraissent bien impuissantes et sans moyens face à MindGeek, ou même son rival, le français de Xvidéos, basé à Prague. Je ne suis pas sure qu’elles connaissent grand chose sur ce sujet peu prestigieux, d’ailleurs. Mais c’est sur ce point qu’ils risquent effectivement de faire attention, ainsi que sur les lois sur la protection des enfants. Ils n’ont aucun intérêt à attirer les autorités vers eux; tant que tout le monde se persuade que leur porno, et leurs autres activités, sont inoffensives, ils sont tranquilles (le jour où cela changera éventuellement, ils seront millionnaires et feront comme les traders, exit en voiture de luxe dans des villas cossues des Caraïbes ou de Floride).

Le revenge porn est risqué pour eux car la société peut se soucier davantage des filles qui en font les frais, elles pourraient même être des filles d’élus ou de CSP+ (contrairement aux filles-chair à canon qui nourrissent les vidéos pro ou amateures sans véritables droits et protection). Donc si des victimes civiles commencent à porter plainte et en plus à obtenir justice, ça va les faire réagir, non pas parce que ce sont des enfants de choeur mais pour préserver leurs intérêts. Par ailleurs, il n’y a pas nécessairement besoin de lois spécifiques, ce type d’humiliations relève du cyberharcèlement en vue de salir la réputation d’une personne: en Californie un « entrepreneur du web » et hacker, à la tête d’un site de revenge porn, s’est fait coffrer pour vol d’identité aggravé et intrusion dans un système informatique. Il n’y a pas que Pornhub qui diffuse ces contenus, et le revenge porn n’est pas le seul problème posé par cette industrie de masse largement non régulée, qui au fil des ans gagne l’imaginaire collectif via le cerveau de milliards de gens, surtout d’hommes, parfois encore enfants. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

06.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evgueniesokolof
- 23/09/2019 - 16:42
C'est curieux
Quand on clique pour voir la bio de cette harpie féministe comme nous y invite Atlantico, on apprend que l'on ne dispose pas des droits!!!! Il faut se faire castrer pour voir ?