En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Histoire belge
Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants
il y a 14 heures 6 min
pépites > Politique
Précarité
Coronavirus : Jean-Luc Mélenchon demande la suspension des loyers pour les particuliers
il y a 15 heures 30 min
pépites > Europe
Pertes
Chaque mois de confinement fera perdre "entre 2,5 et 3% de PIB" à l'Europe, prédit Thierry Breton
il y a 16 heures 37 min
pépite vidéo > Culture
Vogue
Un live inédit de Madonna, filmé à Nice en 1990, a été dévoilé
il y a 17 heures 14 min
pépite vidéo > France
Industrie
Plongée au coeur du premier fabricant français de gel hydroalcoolique, qui a multiplié sa production par neuf
il y a 18 heures 41 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 20 heures 10 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 20 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 21 heures 3 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 21 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 21 heures 39 min
pépites > Consommation
Coincés en France
Les ventes de tabac en hausse de 30%... à cause des frontaliers qui ne peuvent plus se fournir à l'étranger
il y a 14 heures 48 min
pépites > Politique
Solidarité
Pour financer la santé et l'agriculture, Guillaume Peltier (LR) propose de supprimer des RTT
il y a 15 heures 58 min
pépite vidéo > Religion
Confiné
Le pape célèbre la messe des Rameaux sans fidèles, pour cause de Covid-19
il y a 16 heures 57 min
décryptage > Société
Nouveau monde

Vie par temps de pandémie : combien de temps mettons-nous à intégrer vraiment une nouvelle réalité ?

il y a 17 heures 23 min
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 20 heures 25 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 20 heures 57 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 21 heures 13 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 21 heures 47 min
© Brendan Smialowski / AFP
© Brendan Smialowski / AFP
Bonnes feuilles

Le triomphe politique et idéologique de Trump, Bolsonaro et Salvini à l'ère de la désinformation et des réseaux sociaux

Publié le 15 septembre 2019
Emmanuel Ostian publie "Désinformation" aux éditions Plon. La guerre contre les "fake news" est déclarée. Emmanuel Ostian, journaliste d'investigation, nous plonge au coeur d'une enquête inédite et riche en révélations. Extrait 2/2.
Emmanuel Ostian couvre pendant dix ans les conflits (Kosovo, Afghanistan, Irak, Darfour etc) pour TF1 avant de devenir chef du service Economie de la chaîne. Après deux ans au service International de LCI, il intègre le magazine " Envoyé spécial " sur...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Ostian
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Ostian couvre pendant dix ans les conflits (Kosovo, Afghanistan, Irak, Darfour etc) pour TF1 avant de devenir chef du service Economie de la chaîne. Après deux ans au service International de LCI, il intègre le magazine " Envoyé spécial " sur...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Ostian publie "Désinformation" aux éditions Plon. La guerre contre les "fake news" est déclarée. Emmanuel Ostian, journaliste d'investigation, nous plonge au coeur d'une enquête inédite et riche en révélations. Extrait 2/2.

Le plus intéressant, dans ce grand champ de désinformation à l’américaine dont Donald Trump n’est que l’épouvantail, est de constater l’alliance objective entre des idéologies qui ne s’affrontent plus que sur le papier. Les tycoons américains, chantres d’un libéralisme débridé qui s’est construit sur la haine de l’URSS, fraient aujourd’hui avec des sbires de Vladimir Poutine ou de Xi Jinping. 

Les extrêmes se tiennent par la main. 

Poutine, star incontestée des partisans de l’autorité, étrille régulièrement l’Amérique, mais il se garde bien de critiquer Donald Trump. D’ailleurs, lorsque les deux dirigeants se rencontrent, l’Américain va jusqu’à confisquer les notes de ses traducteurs pour éviter que les propos consignés ne soient rendus publics. 

Et ils ont vu entrer dans leur club de nouveaux dirigeants, ces derniers temps. Jair Bolsonaro au Brésil, bien sûr, accueilli en grande pompe à la Maison Blanche. Ce « Trump tropical », comme on l’a sur‑ nommé, est lui aussi un grand poète. Il n’avait pas hésité à lancer à une députée du camp adverse qu’elle était « si laide » qu’elle ne « méritait même pas » qu’il la viole. Bolsonaro qui renierait son fils s’il était homosexuel. Et ça tombe bien pour lui, Eduardo Bolsonaro est loin de l’être (pour ce que l’on en sait…) et il partage les idées de son père au point d’avoir été vu – magie des coïncidences – avec un certain Steve Bannon, juste avant l’élection. Bannon, toujours lui, était venu offrir ses services à l’étoile montante de la droite brésilienne. 

Les élections au Brésil sont marquées, elles aussi, par une vaste campagne de désinformation à travers les réseaux sociaux. Là‑bas, c’est WhatsApp qui fait office de vecteur. La messagerie, appartenant à Facebook, est utilisée par 120 millions de Brésiliens. C’est le réseau social le plus en vogue, celui par lequel les Brésiliens s’échangent la plupart des infor‑ mations, les SMS étant trop coûteux. Même si son utilisation est limitée à 256 personnes maximum par groupe, les messages envoyés se viralisent très facile‑ ment par transfert à d’autres groupes.

D’après le journal Folha de S.Paulo, le camp Bolsonaro a consacré plus de 12 millions d’euros pour l’envoi de centaines de millions de messages via WhatsApp, en ciblant les populations qui pouvaient basculer du côté du candidat. Il était question, par exemple, d’un « kit gay » que l’adversaire de Bolsonaro voulait imposer dans les écoles. Évidemment une invention. WhatsApp a eu beau fermer 100 000 comptes associés aux sociétés impliquées dans l’envoi, il était trop tard. 

Aujourd’hui, un collectif de fact‑checking composé d’une cinquantaine de journalistes internationaux a déjà recensé plus de 60 000 messages « problématiques » diffusés pendant la campagne. Ils n’émanaient évidemment pas tous du camp Bolsonaro. Mais c’est malgré tout le candidat de l’extrême droite qui en a fait l’utilisation la plus massive. 

« Merci, Facebook. » Les mots sont de Matteo Salvini, le leader de la Ligue en Italie, juste après les élections. Dans la péninsule, les réseaux sociaux ont également été déterminants lors de la victoire qui a propulsé au pouvoir l’attelage formé par la Ligue et le Mouvement 5 étoiles. Là encore, les médias classiques n’ont rien vu venir. Les sondages préélectoraux pronostiquaient une victoire de Forza Italia de Silvio Berlusconi et du Parti démocratique de Matteo Renzi. Pour finir, les extrêmes, de droite et de gauche, se sont imposés. Un renouveau démocratique et un renouvellement du paysage politique ? Peut‑être, mais à quel prix… Quelques mois après ces élections, l’alliance des deux partis populistes se fissure déjà. La politique agressive contre les migrants renvoie l’image d’un pays qui se ferme, et l’économie poursuit sa lente descente aux enfers. Les Italiens, qui n’ont toujours pas retrouvé le niveau de vie qu’ils avaient avant la crise de 2008, ont sans doute exprimé leur colère en votant pour les extrêmes. Mais les grands mots et les idées simples ne font pas une politique. L’Italie est finalement entrée en récession économique en 2019. 

Steve Bannon et consorts continueront à dire que la crise en Europe est liée à l’immigration. Donald Trump poursuivra son projet de mur avec le Mexique. La peur sera distillée à toutes les populations qui se sentent au ban du monde moderne, via des réseaux sociaux qui ne réussiront jamais à colmater toutes leurs failles pour empêcher les informations manipulées de passer. Qu’elles viennent de droite, de gauche ou de tout falsificateur mal intentionné, bien sûr. 

Et derrière le fracas et les joutes que nous promet cette société de l’ère post‑vérité, Robert Mercer pourra faire tourner dans la cave de son immense maison le petit train électrique qu’il s’est offert pour plus de 2 millions de dollars il y a quelques années. Une de ses rares concessions au plaisir. Le misanthrope mutique, toujours inconnu du grand public, aura peut‑être un soupir en voyant que ses idées progressent un peu partout. Le climato‑scepticisme, la lutte contre l’IVG, contre l’islam, entre autres. Grâce à son dada de toujours : une utilisation efficace de la data alliée à un sens très relatif de la vérité. 

Jusqu’à la réélection de son poulain en 2020 ? Personne ne pourrait sérieusement l’exclure aujourd’hui.

Extrait du livre d’Emmanuel Ostian, "Désinformation", publié aux éditions Plon. 

Lien vers la boutique Amazon : ICI 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

07.

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Labarthe
- 15/09/2019 - 14:37
De la pure propagande...
Quand des gens comme Soros, mais il n’est pas le seul financier, reconnaissent dépenser des milliards au profit de leurs idées progressistes, mondialistes, post national, pro immigration et hyper libérales c’est pourquoi faire? Pas de la propagande?