En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 22 min 57 sec
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 1 heure 28 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 2 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 15 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 15 heures 56 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 16 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 17 heures 52 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 19 heures 3 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 20 heures 54 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 22 heures 17 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 52 min 50 sec
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 1 heure 45 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 2 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 16 heures 10 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 17 heures 20 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 18 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 19 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 21 heures 34 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 23 heures 14 min
© JOEL SAGET / AFP
© JOEL SAGET / AFP
Solutions

3 chantiers pour l'Etat providence du 21ème siècle

Publié le 14 septembre 2019
Un colloque ouvert à tous au Palais du Luxembourg le 16 septembre permettra de discuter de trois projets de rupture, pour moderniser un Etat-providence au bout du rouleau. Synthèse en quelques constats.
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc de Basquiat
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un colloque ouvert à tous au Palais du Luxembourg le 16 septembre permettra de discuter de trois projets de rupture, pour moderniser un Etat-providence au bout du rouleau. Synthèse en quelques constats.

1 – Une politique familiale incohérente et inéquitable

Les avantages financiers accordés aux familles pour les aider à faire croitre harmonieusement leurs enfants sont nombreux et globalement assez généreux. Mais pas avec tout le monde. Le graphique construit avec soin par Léon Régent fin 2017 a frappé les esprits, révélant que l’aide mensuelle de l’Etat peut évoluer de zéro à plus de 400 euros par enfant. Dans le détail, on découvre que les parents isolés aisés sont nettement plus aidés que les pauvres, alors que les couples modestes avec un seul enfant sont peu ou pas aidés.

En voyant ce graphique, la réaction normale est : « je n’y comprends rien ». C’est bien là le drame, ce plat de spaghettis hystériques où on perçoit confusément que certains sont gagnants et d’autres perdants, sans aucune explication compréhensible.

Un Etat-providence moderne distribue tout simplement un montant forfaitaire par enfant – mettons 200 ou 250 euros par mois – et laisse les ménages organiser leurs vies comme ils l’entendent. Malheureusement, les conservatismes de tous bords empêchent une rationalisation d’ensemble dont l’évidence crève les yeux.

2 – Un marché du logement structurellement déséquilibré

Alors que l’Etat s’épuise à distribuer 2% du PIB en aides au logement et incitations à la construction, les français consacrent une part toujours importante de leurs budgets à se loger. On apprend que le prix d’achat moyen d’un mètre carré a dépassé les 10 000 euros à Paris. Les familles modestes sont assignées à résidence dans un parc HLM saturé. Les classes moyennes sont contraintes de s’installer en province ou à la périphérie des métropoles. De leur côté, les propriétaires privés hésitent à louer leurs appartements vacants, vu les ennuis qui les attendent en cas de locataire indélicat.

Le 16 octobre, nous présenterons une réforme complète de la fiscalité liée à l’immobilier, défendue par l’économiste Alain Trannoy, pour dynamiser un marché français du logement actuellement contraint de toutes parts. Le logement social et les aides personnelles aux locataires modestes à moyens seront également sur le grill, générant de multiples effets pervers. Un Etat-providence moderne, c’est un service universel du logement, dynamique et ajusté aussi bien aux besoins qu’aux moyens des familles.

3 – La progressivité en trompe l’œil de l’impôt sur le revenu

On entend certains dénoncer le fait que 57 % des français ne paient pas d’impôt sur le revenu. De fait, la progressivité et les multiples subtilités de son calcul écartent la majorité de la population de cette contribution publique. La tranche supérieure au taux de 45 % concerne moins de 2 français sur mille, et la précédente à 41 % à peine un pour cent de la population. La deuxième tranche à 14 % étant de plus en plus mitée par décotes et exceptions, on retient que le taux le plus significatif de l’impôt sur le revenu est de 30 %, concernant un français sur huit.

Il est très instructif de combiner sur un graphique la progressivité de l’impôt (ligne rouge) et la dégressivité des aides sociales (RSA et Prime d’activité). Tout ceci est étonnamment aligné, la diminution des aides (en vert, pour une personne seule) se prolongeant avec l’augmentation de l’impôt.

Voyant les oscillations qui agitent la Prime d’activité autour de la ligne en pointillé, on comprend que cette complication n’a au fond aucune légitimité. Il serait infiniment plus efficace de tirer un simple trait, pour 99 % des français, le cas des 1 % très riches faisant toujours l’objet d’un débat idéologique qui transcende la rationalité économique.

Un Etat-providence moderne, c’est possible en France ?

Considérant d’une part la complication extrême de nos systèmes, qui fait que tout changement paramétré avec les meilleures intentions du monde crée forcément quelques perdants, d’autre part le conservatisme de droite comme de gauche, les postures idéologiques arqueboutées contre tout changement raisonnable, on s’interroge. Le gouvernement s’est lancé dans une réforme ambitieuse et pertinente du système de retraites. Bravo. Espérons qu’il réussira. Il faudrait maintenant s’attaquer aux trois autres chantiers : politique familiale, politique du logement, réforme fiscale et revenu d’existence. De l’audace !

Retrouvez toutes les informations sur le colloque à cette adresse : ICI et ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

07.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zelectron
- 14/09/2019 - 13:15
mesurettes en dépit du bon sens
L'exemple d'une des manipulations de ce gvt : privilégier les élus et fonctionnaires ainsi que les ex-entreprises nationalisées toujours sous contrôle de l'état+CGT (RATP)