En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 5 heures 6 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 6 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 7 heures 9 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 8 heures 13 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 9 heures 20 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 10 heures 5 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 10 heures 31 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 12 heures 58 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 13 heures 33 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 14 heures 2 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 5 heures 32 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 8 heures
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 8 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 9 heures 36 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 10 heures 20 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 29 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 13 heures 22 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 14 heures 32 min
© AFP
© AFP
Introduction

Fiasco de l’IPO de WeWork : un condensé de tous les excès du capitalisme actuel

Publié le 13 septembre 2019
Les dirigeants de The We Company songent aux moyens de limiter l’influence du couple Neumann, cofondateurs du groupe afin de sauver le processus d’introduction en Bourse (IPO) du propriétaire de WeWork, spécialiste de la location de bureaux en partage.
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sébastien Laye
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sebastien Laye est un entrepreneur immobilier, chercheur associé en économie à l'Institut Thomas More et président du mouvement Les Citoyens Cincinnatus.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les dirigeants de The We Company songent aux moyens de limiter l’influence du couple Neumann, cofondateurs du groupe afin de sauver le processus d’introduction en Bourse (IPO) du propriétaire de WeWork, spécialiste de la location de bureaux en partage.

Avec le génie intrinsèque au recul, quand dans quelques années les commentateurs analyseront le cycle d’expansion 2010-2019, leur symbole pour les excès de la période (comme jadis Worldcom, Enron ou Lehman Brothers) sera sans nul doute la société de co-working WeWork…ou pardon The We Company, puisque dans l’une des ces déclarations pleines d’emphase et de bons sentiments traditionnellement attachées aux géants de la Silicon Valley, WeWork a prétendu se repositionner comme une société offrant un nouveau style de vie et de travail plutôt qu’une simple société d’immobilier. Or c’est là que le bat blesse : WeWork demeure une société immobilière qui a levé des milliards en prétendant être une licorne de la technologie, dans la lignée des Uber, Slack,etc…C’est ce qui explique aujourd’hui le scénario cauchemardesque de sa tentative d’entrée en Bourse. Initialement prévue à une valorisation de 47 milliards de dollars, elle a du être décotée à 20 milliards (une diminution soudaine de valorisation qui remet en cause bien sur la pertinence des anciens tours de financement) et encore, aujourd’hui, cette introduction en Bourse est loin d’être certaine. A dire le vrai, cette introduction, qui requière de transmettre de nombreux documents aux régulateurs et aux investisseurs, a mis en exergue les faiblesses du modèle de WeWork.

En premier lieu, le modèle de WeWork est finalement assez simple et connu, avec un pionnier en la matière, les espaces Regus, opérée par la société IWG. Il s’agit de sécuriser des baux de long terme pour des espaces de bureaux, pour ensuite les rediviser en baux court terme, plus flexibles, avec une myriade de petites sociétés, et capitaliser sur la différence. IWG, plus ancien, avec plus de mètres carrés de par le monde que WeWork, créé en 2010 seulement, est cependant valorisé 8 fois moins que le dernier tour de financement de WeWork, et en alignement avec les standards de valorisation immobilière. WeWork est-il si différent : un peu en réalité car la société a su redesigner ses espaces, les rendent très attirants, plus modernes et efficaces pour les start ups(mais ses concurrents dont Regus ont depuis comblé leur retard) ; surtout WeWork s’est présenté comme une société de technologie avec les traditionnels ambitieux business plan, afin d’être valorisée comme une société de technologie. Elle présente en réalité un énorme risque immobilier, bien connu de Regus (d’où sa croissance prudente) : ses premiers baux furent signés en 2010 à des niveaux bas après la crise, mais depuis quelques années, la société s’engage dans des baux à prix élevés : en cas de récession, les petites sociétés qu’elles abritent peuvent mourir ou ne plus être capable de suivre cet ancien prix de marché : l’effet ciseau sera alors dévastateur pour WeWork ; pour contrer cette menace, WeWork, initialement une société agile sans actifs, a du se mettre à ressembler à Regus et aux autres foncières, en achetant des locaux : mais cette foncière ne saurait alors être valorisée comme une licorne technologique. Par ailleurs, cette pratique d’achat d’immobilier, dans un contexte de prix élevés, a amené le fondateur à des pratiques mises en évidences lors de l’IPO : des deals peu transparents avec des fonds d’investissements, des achats personnels d’immobilier ensuite loués à WeWork…depuis plusieurs mois une crise de gouvernance couve chez WeWork, alors que le fondateur a vendu énormément d’actions lors des tours de financement précédents. Cette valorisation exacerbée amène à se poser la question du principal financeur du groupe, Softbank : si WeWork est une caricature des excès de l’actuelle bulle technologique et immobilière, Softbank en est l’initiateur : groupe de telecoms fortement endetté, il participe à l’inflation des valorisations de start up avec son fonds Vision de 100 milliards, en en étant son propre catalyseur de valorisation sur un marché ou il est le seul à pouvoir investir 10 milliards par exemple dans une société. Il lui faut malgré tout de la liquidité et des sorties, et nous avons vu précédemment ce que cela pouvait donner avec l’IPO d’Uber, où les petits épargnants ont perdu énormément d’argent.

WeWork est là pour durer car son modèle rend service aux petites entreprises : mais la société aura du mal à être aussi profitable un jour qu’elle ne le promettait ; le miroir aux alouettes de la technologie n’a pas prise dans le monde de l’immobilier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

04.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

07.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benvoyons
- 13/09/2019 - 11:21
C'est un principe immuable. Ne jamais investir dans ce qui est
présenté comme facile & présentant une spéculation à 2 chiffres. Rien dans la Nature ne se passent facilement & sans prédateurs. C'est la même chose dans la vie Humaine qui dépend de la Nature. Ainsi la vie d'une entreprise & de ses marchés ne dépendent, que de l'humain & donc par Nature sont difficiles.
Bien évidemment il peut y avoir un ou deux cas ponctuels, voir quelques, mais là, il faut en avoir une grande connaissance car des peurs engendrent des désordres, dont vous pouvez profiter. Ex: SG dévisse à 13,4€ & si vous avez acheté, puis attendu que son cours remonte & revendu à 34,8€. Vous financez des startups & bien faut savoir que sur dix financements vous pouvez avoir de 20% à 60% de perte. Un Agriculteur se trouve avec les mêmes risques. Ainsi l'on va leur enlever encore 150mètres pour qu'ils s'en sortent encore mieux tout en payant l'hectare de 10000€ à 30000 voir plus avec de la dette. Ainsi il faudra augmenter les rendements(mais sans rien mettre) sur les terres restantes pour avoir encore un salaire de 500€ mois.